La Hongrie va-t-elle choisir la vie ?

Download PDF

Hilary White de LifeSite signale que le gouvernement conservateur de Hongrie issu des élections d’avril dernier entend inscrire la protection de la vie depuis l’instant de la conception dans la nouvelle Constitution en cours d’élaboration.

La commission de rédaction du texte – que l’opposition avait quittée avec fracas à l’automne – devrait le présenter devant l’Assemblée nationale de la Hongrie entre le 10 et le 15 décembre, où la majorité dispose des deux tiers des sièges avec le Fidesz, parti du Premier ministre Viktor Orban.

Si le texte est adopté, le respect de la vie, mais aussi la définition du mariage comme l’union entre un homme et une femme seraient inscrits au nombre des Principes de Régulation de la nouvelle Constitution hongroise.

Tout cela participerait d’une logique claire : le projet fait explicitement référence à « l’histoire millénaire »  de la Hongrie et le « rôle du christianisme », ainsi qu’aux « mouvements pour la liberté ». Tout en définissant la Hongrie comme une « démocratie » et un « Etat de droit », la nouvelle Constitution prévoit de placer le symbole de la Sainte couronne sur le drapeau hongrois et d’inclure cet emblème royal dans la préface de la Constitution.

Il serait très difficile de revenir sur ces points puisque tout amendement, pour être adopté, devrait être validé par les deux tiers des députés lors de deux législatures consécutives.

La Hongrie a aujourd’hui une des législations pro-avortement les plus libérales d’Europe, qui deviendrait de soi anticonstitutionnelle. L’avortement avait été légalisé dans les années 1950 et était intégralement remboursé par l’Etat communiste, rappelle Hilary White, et aujourd’hui 30 % des grossesses se terminent par un avortement, pour un taux de natalité suicidaire de seulement 1,39 enfant par femme.

Il faut souligner que ce revirement vers une Constitution pro-vie marquerait le passage vers la première Constitution démocratique de la Hongrie qui est actuellement toujours sous le régime de la loi fondamentale de 1989, alors que le communisme était en voie d’effondrement.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *