Le cardinal Javier Lozano Barragan et l’homosexualité

Download PDF

Une dépêche de l’AFP reprise hier dans les médias et sur des blogs et forums a suscité beaucoup de discussions :

AFP – Les homosexuels et les transsexuels “n’entreront jamais au Royaume des Cieux”, a affirmé mercredi le cardinal Javier Lozano Barragan, ancien “ministre de la Santé” du Vatican, ajoutant que “ce sont tout de même des personnes et qu’il faut donc les respecter”.



“Les trans et les homosexuels n’entreront jamais au Royaume des Cieux, et ce n’est pas moi qui le dis, mais Saint Paul”, a déclaré le cardinal, cité par l’agence Ansa.


“On ne naît pas homosexuel, mais on le devient. Pour différentes raisons, des questions d’éducation, parce qu’on n’a pas développé sa propre identité au cours de l’adolescence. Peut-être qu’ils ne sont pas coupables, mais agir contre la nature et la dignité du corps est une offense à Dieu”, a-t-il ajouté.


“Ministre de la Santé” à la retraite, ce membre de différentes congrégations pontificales a cité un passage de la Lettre de Saint Paul aux Romains, qui parle de “passions déshonorantes” et des “hommes qui font avec les hommes des choses infâmes” (premier chapitre, versets 26 et 27).


“L’homosexualité est donc un péché, mais cela ne justifie aucune forme de discrimination. Dieu seul a le droit de juger. Nous, sur Terre, ne pouvons pas condamner, et en tant que personnes, nous avons tous les mêmes droits. Ce sont tout de même des personnes et il faut donc les respecter”, a conclu le cardinal.

Etranges déclarations où des « non coupables » se voient apparemment condamnés à griller en enfer…

C’est d’ailleurs une certaine incohérence qui frappe au premier abord.

En fait la source de cette interview n’est pas Ansa, qui a simplement retranscit les propos rapportés par le blog pontifex.roma.it et présentés comme recueillis lors d’un bref entretien recueilli par Bruno Volpe, d’apparence décousue et qui m’avait d’emblée paru peu représentative du discours d’un spécialiste de la théologie.

La salle de presse du Vatican s’était empressé le même jour de rappeler l’enseignement de l’Eglise sur l’homosexualité et l’on doit citer ici le Catéchisme de l’Eglise catholique :

Chasteté et homosexualité



2357 L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que ” les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés ” (CDF, décl. ” Persona humana ” 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.


2358 Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.


2359 Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.

Comme nous tous, d’ailleurs, chacun d’entre nous étant blessé, ou « déséquilibré » dans ce domaine, comme le dit Chesterton.

Le vaticaniste (sérieux !) Andrea Tornielli vient apporter du poids à ce qui pour moi n’était qu’une intuition : pour lui la phrase sur les « homosexuels qui n’entreront pas dans le royaume des cieux » est « selon toute vraisemblance » un « raccourci indû de l’intervieweur ».

Le site Pontifex a déjà été au centre d’une controverse l’an dernier pour avoir attribué au cardinal mexicain Sandoval Íñiguez un propos que celui-ci avait démenti avec la plus grande énergie, malgré ses demandes répétées Pontifex ne s’était pas rétracté, selon Aciprensa.

Note connexe… L’animateur du site, Bruno Volpe, il vient de publier un message dénonçant la votation suisse sur les minarets comme une « infamie », reprenant et développant à son compte l’indignation d’un professeur d’histoire italien, Frano Cardini. Celui-ci trouve « comique » de vouloir mettre une croix sur le drapeau italien comme l’ont proposé plusieurs hommes politiques italiens

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *