Le fondateur et directeur de Zenit a été remercié…

Download PDF

Jesus Colina, fondateur et directeur de l’agence d’informations Zenit, a démissionné à la demande du conseil de direction de l’agence qui applique la décision des Légionnaires du Christ qui en sont propriétaires. Les Légionnaires souhaitent lui donner une image qui leur soit davantage liée.

L’agence avait été créée il y a 14 ans à Rome pour donner des informations catholiques non déformées depuis la Ville éternelle et au fil des ans a étoffé son offre, aujourd’hui proposée quotidiennement en sept langues, dont le français.

Jesus Colina avait gagné la confiance du Souverain Pontife puisque Benoît XVI l’a nommé conseiller auprès du Conseil pontifical pour les communications sociales.

Il vient d’accorder une interview exclusive à ACIPrensa dont je vous propose ici quelques extraits : il explique avoir été invité à partir parce que sa personne, « liée à diverses initiatives catholiques de communication, ne donne pas une idée claire de l’identité institutionnelle de l’agence que veut désormais afficher la congrégation des Légionnaires du Christ ».

Voilà pour ce que les Legionnaires mettent en avant. Jesus Colina poursuit :

« En réalité, je crois que cette décision est l’aboutissement d’une progressive perte de confiance mutuelle qui a commencé il y a quelques années déjà. La manière dont la Légion du Christ a occulté les informations sur le père Marcial Maciel, découvertes à compte-gouttes par la presse, conduit à ce la confiance en cette institution, de la part d’un directeur d’agence d’informations, en vienne à se fissurer. »


Jesus Colina explique que des Légionnaires du Christ ont déclaré avoir déjà eu connaissance de la double vie de leur fondateur plusieurs années avant son décès, et qu’il a assisté à des messes où l’on le donnait publiquement en exemple devant des centaines de religieux, après son décès.

« Cela est particulièrement grave, car une chose est d’éviter le scandale en n’informant pas sur les crimes ou sur la double vie (mais il faudrait dire triple ou quadruple) du père Maciel, autre chose est de continuer à afficher ce mythe de sainteté dont la congrégation avait fait la promotion durant sa vie. »


Une attitude qui a conduit les religieux et les proches du père Maciel a dénoncer comme injustes les sanctions que Benoît XVI lui avait infligées, tout au long de ces années où les fautes n’ont pas été reconnues.

A la question de savoir si les Légionnaires ont également perdu confiance en lui, Colina répond :

« Sans aucun doute. La confiance est un sentiment qui va dans les deux sens, elle ne peut être univoque. »


Et d’expliquer que Zenit, qui est entièrement financée par les dons de ses lecteurs, a demandé en vain au Conseil de direction de mettre en place un organe d’administration totalement séparé et transparent qui puisse répondre de chaque dollar versé. « Je suis moralement convaincu que l’argent qui nous est parvenu de la part des lecteurs a toujours été en totalité versé à Zenit. Cependant, sur le plan formel et administratif, je ne suis pas en mesure de le démontrer », ajoute Colina. Ses plaintes répétées n’ont pas arrangé la situation, pense-t-il.

Jesus Colina estime que la confiance a été entièrement rompue lorsqu’il a proposé, sans succès, de faire entrer d’autres entités catholiques au sein du conseil de direction de Zenit. C’est en tout cas ce qui a précédé à son renvoi.

A titre personnel, l’ex-directeur de Zenit affirme ne pas avoir soupçonné quoi que ce soit des turpitudes de Maciel, qu’il connaissait, avant d’avoir lu le communiqué du Vatican à son sujet, qui a été pour lui un choc.

Colina conclut : « Sincèrement, je connais beaucoup de prêtres et de séminaristes Légionnaires du Christ et je les considère comme d’authentiques chrétiens, martyrs en un sens de cette réalité qu’ils affrontent avec un grand amour pour le Christ et pour l’Eglise. »


© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. C'est pitoyable ce manque de sincérité de part et d'autre autour de l'affaire Maciel.
    Voici le commentaire que j'écrivais il y a un an dans un autre blog :

    “ZENIT s'est déja rendu coupable de désinformation dans l'affaire Maciel en ne relayant jusqu'à très récemment que des opinions favorables à celui-ci, notamment l'incroyable réponse des dirigeants de la Légion du Christ au Pape en 2006, qui présentait Maciel comme une “victime innocente à l'image du Christ” (sic !), ceci contre l'avis de tous les canonistes qui parlaient d'une sanction prouvant sa culpabilité.
    Très récemment encore le directeur de ZENIT Jesus Colina niait tout lien direct avec la Légion du Christ et le Regnum Christi. Mais où a-t-il donc été formé, qui a écrit “Ma vie c'est le Christ” et n'a jamais reconnu publiquement avoir été trompé par ce sinistre personnage Maciel, quelle agence a toujours été considérée dans la Légion comme la seule objective et qui relaie la vérité ?
    Je le regrette profondément parce que je crois que ZENIT fait tout de même un travail indispensable et je veux bien croire que ce fût involontaire, mais cette désinformation de ZENIT a été une cause de grandes souffrances pour des membres ou des proches de la Légion et du Regnum Christi. Un Mea Culpa de son directeur serait bienvenu.”

    Où est-il ce mea culpa dans l'interview que vous relayer ?
    J'ai beaucoup souffert, et des enfants de l'Ecole Apostolique encore plus, depuis 2006 de la désinformation orchestrée par la Légion et par Zénit autour de cette affaire ; et ça continue… parce que personne ne veut encore reconnaitre sa responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *