Le planning familial récompense un ministre péruvien

Download PDF

La fédération internationale du planning familial (IPPF) a honoré le ministre de la Santé du Pérou, Oscar Ugarte, pour son action en faveur de la « santé reproductive », en lui remettant, samedi, la « Médaille d’honneur » pour sa « contribution personnelle à la santé reproductive », médaille qui récompense les efforts pour imposer la « santé sexuelle et reproductive » en tant que droit de l’homme en Amérique latine.

Le ministre Ugarte a été spécifiquement récompensé, comme l’avait été en 2005 son prédécesseur Mme Pilar Mazzetti – et pour la même raison – pour avoir passé outre à une décision de la Cour constitutionnelle du Pérou en imposant la distribution de la pilule du lendemain dans le pays. La Cour avait retenu que celle-ci peut avoir un effet abortif et qu’elle contrevient donc aux dispositions constitutionnelles péruviennes qui protègent la vie.

Carlos Polo, directeur pour l’Amérique latine du Population Research Institute, cité par Catholic News Agency, a déclaré que cette récompense n’avait rien de surprenant dès lors qu’elle s’adresse à quelqu’un qui promeut les affaires (commerciales) du IPPF : « En ce cas précis, elle a décerné un prix à Ugarte pour avoir déguisé l’une de ses meilleures armes. » « Dire que la pilule n’a pas d’effet abortif pollue la conscience des femmes et fait la promotion de l’assassinat des enfants dans le secret de la désinformation », a-t-il ajouté, notant que c’est la deuxième fois que le Planning honore quelqu’un qui a ouvertement menti sur l’action antinidatoire de la pilule du lendemain.

Dans les deux cas, les cérémonies se sont déroulées à huis-clos : totalement privée pour Mme Mazetti, elle s’est tenue derrière des portes fermées dans l’un des plus prestigieux hôtels de Lima pour Oscar Ugarte.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *