Le Vatican : il « se mêle de tout » et il est « insultant »…

Download PDF

C’est ce qu’avait soutenu une résolution non contraignante du gouvernement municipal de San Francisco (Etats-Unis), alors que la Congrégation pour la doctrine de la Foi, présidée par Mgr William Levada, venait de publier une déclaration selon laquelle les agences catholiques n’ont pas le droit de confier pour l’adoption des enfants à des couples homosexuels, juste après qu’à Boston et San Francisco de telles décisions eussent été prises.

Un peu plus tard le « Board of Supervisors » de San Francisco  – corps municipal de superviseurs – publiait cette résolution condamnant l’Eglise, faisant une attaque personnelle contre le cardinal Levada et assurant que la directive était « discriminatoire et diffamatoire ». Elle accusait également le Vatican d’ingérence dans les affaires américaines, et de vouloir « négativement influencer les coutumes et traditions existantes et bien établies de cette grande ville, comme le droit des couples de même sexe d’adopter des enfants dans le besoin et d’en prendre soin ».

Cette directive municipale avait conduit la Catholic League, aux côtés de deux citoyens de San Francisco, à engager une action en justice pour non respect du droit d’établissement proclamé par la Constitution américaine. Après plusieurs péripéties judiciaires, l’affaire a atterri devant la Cour d’appel du 9e circuit pour être jugé d’abord par trois, puis par 11 juges qui viennent par une majorité de 8 à 3 de donner raison aux représentants de la municipalité qui « ont le droit de se prononcer en tant que tels sur des affaires d’intérêt séculier pour leurs administrés, même si leurs déclarations peuvent offenser le sentiment religieux de certains de leurs administrés ».

Les 3 juges minoritaires ont souligné au contraire que le fait pour le gouvernement de prendre une résolution affirmant officiellement que « la doctrine catholique est fausse » viole aussi évidemment la Clause d’établissement que ne l’aurait fait une déclaration selon laquelle « la doctrine catholique est juste ».

Cette affaire est partie pour atterrir devant la Cour suprême où veut la mener le Thomas More Law Center.

Source : LifeSite.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *