Les évêques d’El Salvador se mobilisent contre un programme de l’ONU

Download PDF

C’est très officiellement que les évêques d’El Salvador ont demandé au gouvernement de leur pays de ne pas ratifier le protocole de la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), en soulignant que les propositions de la commission onusienne chargée de son  application « méconnaissent les principes » qui sont « à la base de la famille et de la société ».

L’archevêque de San Salvador, Mgr José Luis Escobar Alas, a indiqué dimanche que la demande avait pris la forme d’une lettre envoyée au président Mauricio Funes et à sa femme ainsi qu’aux 84 élus de l’Assemblée législative.

Tout en assurant vouloir lutter contre les discriminations, les évêques salvadoriens assurent que la ratification « peut entraîner comme conséquence gravissime des atteintes à l’existence et à la dignité de la femme elle-même » : en abandonnant des compétences à un « pouvoir supranational », souligne Mgr Escobar Alas, El Salvador ouvrirait la porte à ce que la commission CEDAW intervienne comme elle le fait déjà dans d’autres nations, « avec une ligne idéologique tordue, avec des propositions qui méprisent les principes de base qui sont le fondement de la famille et de la société ».

Cette convention « considère la maternité comme un stéréotype qu’il faut éradiquer, elle recommande que l’on cesse de célébrer la fête des mères », a-t-il déclaré à la presse pour expliquer son intervention.

Source : Radio Vaticano.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *