Marche pour la vie à Bordeaux : beau succès… et un rectificatif

Download PDF

Beaucoup de monde, beaucoup de prêtres, un message clair : la 2e Marche pour la vie à Bordeaux aura éré un beau succès, comme le relate ici e-deo.

Mon post précédent mérite à cet égard un rectificatif : Nicolas Franchinard, tout jeune porte-parole de « oui à la vie » s’est semble-t-il laissé déborder par son premier plateau télé face à une journaliste hostile, Dominique Parmentier. Loin de considérer l’avortement comme un « droit » à respecter, comme il l’a dit, il a – devant la polémique qui a enflé – tenu à préciser qu’il souhaite l’abolition de la loi d’avorterment. Dont acte, avec plaisir.

La clarté doit être à mon sens au centre du combat pour la vie. Je suis persuadée de l’importance du travail de ceux qui aident les femmes qui avortent ou veulent le faire, deuxièmes victimes de ce crime qu’il faut à tout prix assister sans les stigmatiser.

En revanche je vois que dans le combat politique – et le combat pour la vie doit aussi se dérouler là, et pour certains des combattants, d’abord – il y a un ostracisme à l’égard de ceux qui s’opposent à la l’égalité de l’avortement et il me semble que se laisser impressionner par cet ostracisme est le meilleur service que l’on puisse rendre à la culture de mort.

Ce n’est pas le cas de la Marche de Bordeaux, j’en suis heureuse.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *