Martin Amis accuse le christianisme de freiner la marche inévitable vers l’euthanasie

Download PDF

Fils du romancier anglais Kingsley Amis, et lui-même classé parmi les 50 écrivains britanniques les plus importants depuis 1945 par The Times, Martin Amis vient d’annoncer qu’il militera dorénavant pour la légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie, parce qu’il s’agit de quelque chose d’« inévitable du point de vue de l’évolution ».

« Nous vivons trop longtemps. Ce n’est pas viable. Je ne peux pas imaginer une seule raison de rester en vie une fois que la tête s’en va. C’est un cauchemar existentiel que de ne pas pouvoir sortir de la vie. C’est la science médicale qui nous a mis dans ce pétrin et c’est la science médicale qui va devoir nous en sortir. »

C’est une chaîne de télévision publique qui a donné à Martin Amis un lieu pour exprimer publiquement ses revendications dont il assure qu’elles sont partagées par l’opinion publique et combattues par le gouvernement.

Bizarre… Je n’y crois pas trop, l’euthanasie étant à l’évidence dans l’intérêt des pouvoirs publics mais généralement rejetée par ceux qui voient approcher le jour où ils pourraient s’en trouver eux-mêmes victimes. Mais c’est encore une stratégie pour faire avaler la pilule. Martin Amis :

« Evidemment, cela pose des problèmes du point de vue légal, mais les gens sont en avance sur le gouvernement là-dessus. C’est un résidu de ressenti chrétien – cette idée du caractère sacré de la vie – qui empêche les choses d’avancer, mais il faut nous débarrasser de ce sentiment primitif. »

Martin Amis, 61 ans, a déclaré qu’à son avis, les auteurs tendent à « se périmer » vers 70 ans. Il avait déjà créé une polémique l’an dernier en réclamant, sur le ton de la boutade, l’installation de kiosques à euthanasie sur tous les coins de rue.

Source : ici.

© leblogdejeannesmits.

2 comments

  1. Madame Smits.

    Il arrive qu'on me taxe – au moins je l'imagine – comme islamophile et cosmopolite (tandis que les vrais me taxent comme facho) – mais c'est que pour moi, pour reprendre une phrase de l'Ayatollah dans un autre sens (le détourner donc):

    Islam est le petit diable, Georgia Guidestones et les autres trucs ésotériques de la morale à évoluer qu'on veut débarasser des “résidus de ressenti chrétien” ça c'est le grand diable.

    Merci de faire attantion à ça, comme p ex cet horreur de Martin Amis. (Je crois que le propos d'installer automates d'euthanasie était de soit HGWells soit BShaw – les automates capotes servent à ça sur le niveau familiale – à moins que l'utilisateur soit un prostitué, puisque là ça n'y ajoute rien.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *