Mexique : baptême spirituel pour des bébés avortés

Download PDF

Le recteur de l’Ancienne basilique de Notre-Dame de Guadalupe, Mgr Pedro Augustin Rivera Diaz, a participé avec le Comité Provida à une réunion de prières aux abords du centre de santé Beatriz Velasco qui dépend du District Fédéral de Mexico, où sont pratiqués une partie des 75 avortements quotidiens qui ont lieu chaque jour dans les hôpitaux officiels de la capitale mexicaine. Il a procédé à cette occasion au « baptême spirituel » des 75 bébés assassinés aujourd’hui.

C’est le service d’information de l’Archidiocèse de Mexico qui a communiqué cette information, précisant qu’il s’agissait d’une réponse à la légalisation de l’avortement il y a trois ans dans la mégapole dirigée par le Parti démocratique de la révolution.

Avec la bénédiction de la hiérarchie, donc, le recteur Rivera Diaz a récité le rosaire avec les militants pro-vie, encourageant toutes les mères à porter l’image de la Vierge (enceinte) de Guadalupe pour obtenir « la capacité d’aimer et de respecter la vie qu’elles portent en leur sein ». Il a également supplié les médecins et leurs collaborateurs de ne pas « discréditer » leur carrière « pour quelques centimes ou pour des intérêts particuliers ».

La prière du recteur était également pour les enfants avortés au moment même de la prière : « Les Mexicains ne peuvent pas penser à célébrer le bicentenaire de leur indépendance parce qu’une société ne peut pas fêter la liberté et de la justice quand elle souffre de discrimination et d’intolérance. »

« Il demeure significatif que nous constatons chaque jour davantage de signes de décomposition sociale, familiale et personnelle dans l’ensemble de notre pays, qui sont l’expression des nouveaux esclavages que nous sommes en train de créer et qui trouvent leur source non au sein de forces extérieures mais dans le cœur même de ceux que nous considérons comme Mexicains et que nous devrions surtout considérer comme des frères, »

a-t-il dit.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *