Pas de vote populaire sur la question des droits gays, selon une cour de Washington DC.

Download PDF

La Cour d’appel de Washington DC vient de décider, par 5 voix contre 4, que les résidents de la capitale administrative américaine n’ont pas le droit de voter par référendum à propos de la question du mariage homosexuel, puisque la tenue d’un scrutin sur ce point serait en elle-même constitutive d’un permis de « discriminer ».

Elle a ainsi rejeté la demande d’une coalition de leaders religieux qui voulaient soumettre à l’avis du peuple la décision du Conseil municipal de Washington DC en mai dernier de reconnaître tout « mariage » gay célébré dans un autre Etat où il serait légal. Cette demande a déjà connu un long parcours où des fonctionnaires locaux comme des juges de moindre instance ont répété que le fait de soumettre la question au vote populaire violerait les droits humains des homosexuels…

Entre-temps le Conseil municipal a voté (à une voix près) une motion rendant le mariage homosexuel légal dans Washington DC : la loi adoptée le 15 décembre dernier est entrée en vigueur le 3 mars.

Très en cour, l’ONG Human Rights Watch a applaudi la décision des juges d’appel et son président, Joe Solmonese, assure qu’« il est temps maintenant pour l’Organisation nationale pour le mariage (NOM) de se rendre compte que l’égalité est définitivement installée quelles que soient les sommes que cet organisme est prêt à engloutir dans leur tentative de remonter le temps ».

Pourquoi cette satisfaction ? Parce que HRW, comme les autres mouvements pro-gay, savant très bien qu’un référendum populaire ne pourrait mener qu’à leur échec : tous les Etats de l’Union qui ont accepté d’en organiser ont vu rejeter l’idée du « mariage » homosexuel, y compris ceux qui sur le papier, pouvaient y paraître les plus favorables.

© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. Laorans

    Ah…les gays, leur mariage, leurs enfants…ça cause du tracas aux religieux de tous bords.
    Et on se demande bien pourquoi, eux qui se disent si tolérants, si aimant avec une religion d'amour…alors que ce n'est que ségrégations, dictats, et négation de l'individu humain en tant que tel.

    Le jour où nous serons débarassé de ces bondieuseries qui remonte au temps où les Hommes ne disposaient pas assez de savoir, alors nous aurons fait un pas vers l'Humanité et vers le progrès.

    Jusqu'à l'heure…on nous fait encore croire à ce dieu qui n'est là que pour servir des intérêts économiques.

    Je n'ai rien contre les croyants, mais tout contre ceux qui ne veulent faire preuve d'aucune lucidité face à un monde qui change. Les réac n'amènent que les guerres et massacres en tous genre…est ce votre dieu demande ça en son nom? Qu'on me passe son tel, j'ai deux mots à lui dire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *