Pays-Bas : de l’argent public pour promouvoir l’avortement dans le monde

Download PDF

Le site capital.fr nous livre cette dépêche de Newswire particulièrement instructive sur la manière dont est promue  la culture de mort dans le monde. Il s’agit d’une réunion d’ONG (liste et explications fournies par Newswire ci-dessous) pour « partager leurs résultats sur les efforts de réduction de la mortalité maternelle », excellent objectif souvent détourné pour servir de prétexte à la promotion de la « santé reproductive », avortement inclus. Ces sept ONG « bénéficient d’un financement aux termes du programme d’alliances stratégiques avec des ONG internationales SALIN (Strategic Alliances with International NGOs) du ministère néerlandais des Affaires étrangères ».

Partenariat stratégique : c’est une façon de dire que ces organismes accomplissent un travail jugé indispensable par le gouvernement néerlandais pour atteindre ses propres objectifs politiques dans le monde, travail que les Pays-Bas financent donc à coups de fonds publics puisés dans la poche des contribuables.

Ces financements vont vers des organisations qui militent ouvertement pour la généralisation de l’avortement légal et qui, pour certaines, les fournissent à grande échelle là où il est légal, outre qu’elles participent à la diffusion massive de la contraception dont les effets fréquemment abortifs (selon les moyens employés) sont connus. Mis en place en 2006, le programme « SALIN » a apporté des fonds
« à la Fondation Concept, le Consortium international pour l’avortement médical (ICMA), la Fédération internationale de la parenté planifiée, la Coalition internationale pour la santé des femmes, l’Ipas, Marie Stopes International, et la PSI (Population Services International), en vue d’élargir l’accès à des services d’information de qualité et de santé reproductive complète pour mieux répondre aux besoins et aux droits des femmes et des filles dans plus de 40 pays. »

Dans le cadre du programme SALIN, les partenaires travaillent collectivement à améliorer l’accès à des services d’avortement sûrs pour réduire les milliers de décès et de blessures de femmes provoqués chaque année par des avortements peu sûrs, en plus de leurs efforts visant à renforcer l’accès à des moyens de contraception pour les quelque 215 millions de femmes qui en sont privées, et à réduire la mortalité maternelle. Les estimations font apparaître que les efforts entrepris dans le cadre de ce partenariat SALIN ont permis un accès à des techniques et des pratiques d’avortement sûres là où cela était légal et possible, et renforcé l’accès à des méthodes contraceptives modernes, empêchant des milliers de cas de mortalité maternelle et plus d’un million de grossesses non planifiées. Les partenaires SALIN travaillent de nombreuses autres manières pour promouvoir et protéger les droits et la santé sexuels et reproductifs en Asie, en Afrique et en Amérique latine.

« Nous accueillons avec plaisir ce rassemblement des partenaires SALIN pour partager les résultats prometteurs de leurs efforts de collaboration », a déclaré Lily Talapessy, coordinatrice politique pour la santé sexuelle et reproductive au ministère néerlandais des Affaires étrangères. « Cela reflète la vision qui sous-tend notre programme SALIN, soulignant le rôle que les ONG internationales jouent pour apporter des réponses spécifiques aux pays en matière de besoins de santé maternelle et sexuelle. »

La dépêche donne ensuite quelques précisions sur les bénéficiaires des fonds (c’est moi qui souligne) :

• À propos de PSI

PSI (Population Services International) est une organisation mondiale leader dans le domaine de la santé, qui dispose de programmes visant le paludisme, la survie des enfants, le VIH et la santé reproductive. Travaillant en partenariat avec les secteurs public et privé, et s’appuyant sur le pouvoir des marchés, PSI apporte des produits vitaux, des services cliniques et communique sur les changements de comportement qui donnent aux populations les plus vulnérables du monde les moyens de mener des vies meilleures. 

À propos de la Fondation Concept

La Fondation Concept est une ONG internationale basée en Suisse et en Thaïlande, qui travaille à s’assurer que les femmes ne disposant que de faibles revenus dans le monde ont accès à des produits de santé reproductive de qualité au coût le plus bas possible. Elle travaille avec des gouvernements et des ONG partenaires pour concevoir et mettre en place des programmes d’accès aux médicaments contraceptifs et à des remèdes pour l’avortement médical en établissant des partenariats public-privé avec les entreprises pharmaceutiques des pays en développement et en adoptant une approche systématique à l’introduction de ces produits. Rendez-vous sur le site http://www.conceptfoundation.org.

• À propos de l’ICMA

ICMA (International Consortium for Medical Abortion) est une plateforme mondiale de militantisme, de débat et de dialogue destinée à promouvoir l’accès à l’avortement médical dans le cadre d’un avortement sécurisé. Elle compte quatre réseaux affiliés en Afrique, en Asie, en Europe de l’Est et en Amérique latine (ANMA, ASAP, EEARC et CLACAI). Leur but est de favoriser l’adoption de lois, de politiques et de réglementations permettant l’accès à des avortements sûrs ; de faciliter le partage et la mise en réseau pour élargir l’accès à des avortements sûrs ; de servir de centre de ressources d’informations à propos de l’avortement médicalisé ; de diffuser et de venir en appui au développement de principes directeurs, de programmes de formation, de stratégies d’information et de présentation de l’avortement médicalisé dans le contexte de services de santé reproductive complets ; et de faciliter le renforcement des capacités de militantisme, de formation, de présentation et de mise à disposition de services d’avortement médicalisé. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site http://www.medicalabortionconsortium.org.

• À propos de l’IPAS

Fondée en 1973, l’Ipas est une organisation non gouvernementale internationale dont la mission est de réduire la mortalité maternelle et les handicaps résultant de pratiques d’avortement peu sûres et d’augmenter la capacité des femmes à exercer leurs droits sexuels et reproductifs. Estimant que chaque femme a un droit humain fondamental à faire des choix reproductifs sûrs, l’Ipas travaille à intégrer des soins d’avortement complets centrés sur les femmes, notamment l’avortement électif sûr, les soins post-avortement, la contraception et les liens avec d’autres services de santé reproductive, dans les systèmes de santé nationaux, en mettant l’accent sur le renforcement des capacités, la qualité des soins et leur pérennité. Les principales forces de l’Ipas résident dans une communauté mondiale de cliniciens formés aux soins de l’avortement, une expertise technique dans l’amélioration des services liés à l’avortement des systèmes de santé publics et privés, la mobilisation et l’engagement de la communauté, et un leadership et un soutien technique à la politique, à la recherche et à l’évaluation.

• À propos de l’IPPF

La Fédération internationale de parenté planifiée (IPPF) est un fournisseur mondial de services et un militant leader de la santé sexuelle et reproductive et des droits des toutes les personnes. L’IPPF est un mouvement mondial d’organisations nationales travaillant avec et pour les communautés et les personnes dans plus de 170 pays. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site http://www.ippf.org.

• À propos de l’IWHC

La Coalition internationale pour la santé des femmes mène des actions sur le plan mondial et local pour assurer le droit de chaque femme à une vie juste et saine. Nous créons un monde où les femmes sont libres de toute discrimination, contrainte sexuelle et violence, et ont accès à des services sanitaires et à des informations sur la santé. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://www.iwhc.org.

• À propos de MSI

Marie Stopes International est une organisation à but non lucratif pour la santé sexuelle et reproductive (SSR) qui utilise des méthodes d’entreprises modernes pour atteindre l’objectif social de prévenir les grossesses non désirées et les naissances non prévues dans 43 pays dans le monde. Marie Stopes International apporte des programmes très novateurs en matière de planning familial, d’avortement sûr (notamment les soins post-avortement). Pour plus d’informations, consultez le site http://www.mariestopes.org/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *