Pays-Bas : manœuvres pour étendre l’euthanasie

Download PDF

La législation des Pays-Bas est l’une des plus laxistes au monde en ce qui concerne l’euthanasie, mais là comme ici la pression se fait plus forte pour faciliter encore l’accès au suicide assisté et généralisé.

L’agitation est actuellement entre les mains de la « Gauche-Verte » : son chef de groupe, Femke Halsema, a plaidé aujourd’hui devant la Deuxième chambre néerlandaise pour que l’on ouvre l’accès à l’euthanasie aux personnes ayant perdu de façon irréversible la « dignité humaine », et non plus seulement aux victimes de souffrances insupportables ou d’une maladie incurable.

Non, il ne s’agit pas d’une tentative de réinstituer la peine de mort pour les pires criminels…

Mme Halsema souhaite tout simplement permettre d’assister le suicide des personnes âgées fatiguées de vivre : celles, par exemple, qui auraient survécu à leurs enfants ou qui souffriraient de la solitude.

A l’appui de sa demande (restée pour le moment infructueuse, mais pour combien de temps ?), Femke Halsema invoquait un récent sondage qui donne à 63 % le nombre de Néerlandais estimant que les personnes âgées devraient avoir droit au suicide assisté même si elles ne souffrent pas de façon insupportable et même si elles ne sont affectées d’aucune maladie grave. Les sondés étaient 75% à penser qu’il faudrait commercialiser, de façon contrôlée, la « pilule de Drion », une pilule-suicide hypothétique (mais réalisable) souhaitée en 1992 par le juriste Huib Drion pour permettre aux vieux de mettre fin à leurs jours de façon « humaine » lorsqu’ils en auraient assez.

Source : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *