Pérou : le cardinal Cipriani donne de la voix

Download PDF

Le cardinal Juan Luis Cipriani, archevêque de Lima, primat du Pérou, multiplie ces jours-ci les déclarations fortes contre l’avortement (une entreprise “terroriste” qui tue un enfant dans le ventre de sa mère), qui est en passe d’être légalisé au Pérou, et contre la “pilule du lendemain” gratuitement distribuée dans ce pays, et contre laquelle l’ONG de Lutte anti-corruption vient d’introduire un recours au motif qu’elle est abortive.

Le cardinal s’est notamment exprimé en pleine cérémonie religieuse en l’honneur de Notre Seigneur des Miracles, à l’église “Las Nazarenas”, devant des milliers de fidèles, fin octobre, en accusant les promoteurs de l’anticonceptionnel oral d’urgence (pilule du lendemain) d’être des menteurs et des assassins.

“Qu’ils ne viennent jamais nous dire ces mensonges, cette médecine qui se dit science et qui tue seulement. Que ce soit un jour avant, un jour après… Menteurs ! Assassins ! On ne touche pas à la vie, la vie est sacrée.”

Le cardinal avait déjà déclaré au cours de la messe en l’honneur du Christ de Pacacamilla, le 18 octobre :

“L’avortement rode comme un chien enragé, cherchant à mordre. Ne laissons jamais, pour aucun motif, que la créature vivant au sein de sa mère soit touchée par des étrangers. Toute la socicté doit la protéger?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *