Planning familial

Download PDF

En France, les représentants nationaux du principal pourvoyeur mondial de conseils en avortement et contraception, leader sur le marché de l’« IVG », redoute le retour des prétendus « commandos anti-avortement ». Un reportage fielleux sur France-Info, vendredi, donnait la parole aux responsables du planning qui, invoquant le succès de la « Marche pour la vie » de janvier, attribuent au mouvement pro-vie dans son ensemble les « dégradations » dont plusieurs de ses centres parisiens ont été victimes depuis. Il s’agit, en fait, de tags et de poses d’autocollants, et de « bombes lacrymogènes glissées sous des portes » (activées ?). Quelques incidents que les associations pro-vie ne revendiquent en aucun cas, et qui, visant d’autres lieux, n’auraient pas mérité plusieurs minutes d’antenne sur la radio nationale… Dans le même temps, le Planning français continue de se lamenter de ce qu’en Ile-de-France, l’accès à l’avortement relève du « parcours de la combattante », tout en finançant une campagne de publicité sur les murs du métro. Mais dans ce très mauvais roman de gares, qui est-ce donc qui meurt, à la fin ?

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *