Politique de l’enfant unique : la Chine persiste

Download PDF

Malgré l’inquiétant déséquilibre entre les naissances de filles et celles de garçons – avec un véritable féminicide en cours qui s’ajoute au génocide de l’avortement, les familles préférant avoir des garçons en l’absence de système social garantissant aux vieux retraite et soins – Li Bin, directeur de la Commission nationale de la population et du planning familial, a déclaré que la Chine s’en tiendra à sa politique actuelle (de l’enfant unique, généralement). Oubliée, aussi, la problématique du vieillissement des populations qui prend des allures de bombe démographique. Enfin, oubliés, non : ces questions ont été évoquées mais n’entraîneront pas un changement profond de l’attitude gouvernementale.

La Chine communiste entend toutefois améliorer ses politiques en ce qui concerne la reproduction, la migration et l’égalité de genre afin d’obtenir un développement de la population mieux équilibré et plus durable, rapporte la presse chinoise.

Il s’agit, mais cela n’étonnera personne, d’un « plan quinquennal ».

Et son effet semble devoir être une négation accrue de l’Etat des droits fondamentaux des familles, avec une constante : maintenir bas le taux de natalité, mais « gérer » davantage l’ensemble.

« Un plan complet sera formulé en vue d’obtenir une saine croissance de la population, d’accroître la compétence du gouvernement, d’optimiser la structure de la population et de guider une distribution rationnelle de la population », a précisé Li Bin. La Chine compte actuellement 200 millions de migrants pour la plupart nés après 1980 ; le plan étatique les visera donc en priorité et de fait ils seront la cible de programmes spécifiques d’accès aux contraceptifs et de visites médicales de santé reproductive ».

Lin Bi s’est aussi félicitée des résultats de la politique chinoise de contrôle de la population menée au cours des 30 dernières années, qui a pourtant abouti aux problèmes cités plus haut, et elle a précisé : « Cela n’aura pas été facile, et grâce à la grande compréhension du peuple cela aura aidé la Chine à atteindre une croissance économique rapide et la mise en place progressive d’un système de protection sociale. »

« Grande compréhension » ? Drôle de façon d’évoquer des années de stérilisations et d’avortements forcés, ainsi que de persécutions et de vexations visant les contrevenants… La Chine entend désormais offrir des subventions gouvernementales à ceux qui se conformeront aux directives malthusiennes.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *