Portugal : encore des réactions.

Download PDF

Le PSD (sociaux-démocrates, centre-droit, sans position affirmée) prend acte de la victoire du “non” et assure qu’il faut tenir compte du résultat pour légiférer, comme il avait été tenu compte de la victoire du non il y a huit ans. Mais tenant compte de l’importance du non, le PSD propose que la loi soit forrmulée de manière prudente, prévoyant par exemple une période de conseil pour les femmes cherchant à avorter et des possibilités d’aide.

C’était l’économie affichée de la loi Veil… On sait ce qu’il en est advenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *