Portugal : le “non” gagne du terrain

Download PDF

A une semaine du référendum du 11 février qui cherche à faire de l’avortement un droit sans conditions jusqu’à 10 semaines de grossesse, le « non » progresse dans les sondages, pour atteindre 43,7 % des intentions de vote, contre 51,3 pour le « oui », selon une enquête réalisée du 31 janvier au 2 février publié par le Correio da Manhã. Le « non » a gagné 13,9 % en deux semaines : il y a quinze jours, il plafonnait à 29,8 %.

Malgré des moyens beaucoup moins importants et l’absence de soutien des grands partis politiques portugais, la campagne pour le « non » a su non seulement convaincre le plus grand nombre d’indécis (passés de plus de 14 % à 5 %), dont le nombre baisse mais encore des électeurs qui pensaient voter « oui » dans un premier temps (en décembre, le « oui » semblait inéluctable, avec 64,1 % d’intentions de vote.

En revanche l’abstention gagne elle aussi du terrain et atteindrait 47,7 %.

Le sondage est bien sûr entâché d’une marge d’érreur incroyablement évaluée à 0,02 points.

Rappelons que les sondages, s’ils peuvent donner l’idée d’une tendance, ne donnent en aucun cas une vision exacte de la réalité du vote au jour J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *