Pour avoir des bébés, les relations sexuelles, c’est dépassé !

Download PDF

Ou en tout cas, cela le sera pour les couples de 30 ans et plus d’ici à dix ans, date à laquelle les avancées de la technologie de la fécondation in vitro (FIV) seront assez importantes pour en faire une méthode de conception plus sûre et plus performante que… la fécondation de papa. Telle est la conclusion d’une étude publiée par Reproductive BioMedicine Online et signée du Pr Gabor Vajta, vétérinaire, et des Drs Laura Rienzi, Ana Cobo et John Yovich représentant divers pays et universités.

Les chercheurs s’attendent à des taux de réussite proches de 100 %, les embryons devant être stockés dans des environnements contrôlés par ordinateur. Une aubaine pour les couples qui attendent d’avoir la trentaine, voire quarante ans avant d’avoir un enfant pour privilégier leur carrière (pour mémoire, l’âge moyen de la première grossesse en France est déjà près de 30 ans). Le taux de réussite de la procréation leur permettrait d’« enfoncer » les couples plus jeunes qui n’ont qu’une chance sur quatre par cycle de concevoir naturellement, et de se moquer de la baisse de la fertilité qui ne laisse aux plus de 35 ans qu’une chance sur dix par cycle de concevoir naturellement.

Ce sont les travaux sur la fertilisation artificielle appliquée aux animaux, notamment aux bovins où elle est réputée « 100 fois plus efficace que le processus naturel », qui permettent d’annoncer des progrès analogues pour la FIV chez les êtres humains.

« La reproduction naturelle humaine est aux mieux un processus assez inefficace, assure John Yovich. D’ici à cinq ou dix ans, le premier réflexe des couples approchant de la quarantaine et désireux d’avoir un enfant sera de s’approcher de l’industrie de la FIV », a déclaré John Yovich.

Et l’on accomplira – s’il a raison – un nouveau pas dans la transformation des relations sexuelles en simple activité de loisir.

© leblogdejeannesmits.

6 comments

  1. Mais pour le moment, c'est toujours le taux d'échec de la FIV qui est remarquable.

    Et l'on ne peut pas comparer la FIV avec la fécondation des vaches: il ne s'agit pas de fécondation in vitro mais d'insémination. (Ces inséminations fonctionnent en effet parfaitement, sans doute parce qu'elles respectent, tout simplement, le cycle naturel, même si l'acte ne l'est pas.)

  2. Sans doute, cher Yves Daoudal, mais cette recherche est précisément fondée sur les essais de FIV chez les bovins qui semblent donner ces résultats extraordinaires de près de 100 % de réussite.

  3. Anonymous

    Merci, madame, de la référence.

    Donc, la FIV est un crime contre l'humanité destiné à répandre des maladies rares et très graves dans les générations à venir.

    Voici ce que l'on lit en commentaire du post de monsieur Daoudal :

    “Ce point m'a été confirmé par le Pr Rethoré de la Fondation Lejeune au cours d'une consultation pour un de mes enfants atteint du syndrome d'Angelman par une anomalie de méthylation (2% d'une prévalence de 1 naissance sur 15000), troisième cas diagnostiqué à Necker en 15 ans. Mon fils a été conçu “à l'ancienne”.

    Un certain nombre de publications médicales existent sur ce sujet.”

    En revanche, l'article qui est le sujet de votre post n'est qu'un factum de basse propagande anti-loi naturelle : la FIV, cela rapporte et même cela rapporte beaucoup, cela permet de payer des propagandistes.

  4. garbe

    nous sommes moins que des animaux l’.etre humain n’a rien compris il copule pour son plaisir il ni ya plus de point de repere . Nous sommes dans un siecle de communication et non de relation .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *