Pour Glenn Close, le « genre » n’a pas d’importance

Download PDF

La blonde actrice vient de réaliser un projet de très longue date en tournant Albert Nobbs, l’histoire d’une Irlandaise du XIXe siècle qui se travestit en homme pour échapper à la famine et gagner sa vie.

Mais là où d’autres films de ce style se contentaient de divertir ou de faire réfléchir au regard de l’homme s sur la femme (comme Dustin Hoffman jouant Tootsie), Glenn Close a voulu brouiller les pistes du sexe et du genre. Dans la droite ligne de l’idéologie du genre.

Glenn Close

Elle s’en est ouverte dans les colonnes du National Post :

« Le genre est sans importance. Fondamentalement, il devrait être sans importance. »

Désolée pour les hommes fascinée par sa plastique…

Elle poursuivait :

« Je ne suis pas gay… Mais je me sens très à l’aise en compagnie de tout le monde, pas seulement avec les gens gay. Mais je crois sincèrement que les droits des gays (ou) les droits des gens souffrant de maladies mentales sont le dernier grand problème à régler. »

Je ne sais pas si les gays ont apprécié la juxtaposition. Mais le National Post précisait :

« Certains vont changer d’avis, et ceux qui sont trop soit trop vieux, soit trop prisonniers de leurs œillères pour accepter la beauté de la différence n’auront qu’à “mourir de leur belle mort”, dit-elle. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *