Propagande – ou vérité ?

Download PDF

Le centre de Sécurité sociale de Setubal (au sud de Lisbonne) vient de dénoncer le centre paroissial de Notre-Dame-de-l’Annonciation qui a placé dans les sacoches des enfants fréquentant les crèches que celui-ci gère, dans la ville, des lettres portant une illustration de foetus avorté pour appeler les parents à voter non.

« L’utilisation d’enfants comme vecteur de propagande de n’importe quel type ne nous paraît pas légitime », a déclaré la directrice Maria de Fatima Lopes, ajoutant que son centre se gardait, pour des raisons « déontologiques », de prendre position par rapport au référendum.

Belle déontologie, qui veut masquer la vérité, qui méconnaît la réalité de l’existence des enfants avant leur naissance, et qui exige un silence poli devant la menace d’un nouveau massacre des innocents ?

Source : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *