Référendum portugais : délit de contrainte ?

Download PDF

La Commission nationale des élections portugaise a déjà réçu 35 plaintes et 7 demandes d’éclaircissement depuis le début de la campagne en vue du référendum sur l’avortement, selon Radio Clube Português. Si la plupart concernent des questions d’affichage, les plus révélatrices accusent explicitement les prêtres catholiques qui ont abordé le thème du référendum lors d’homélies au cours de leurs messes.

On cite ainsi le cas du curé de Castelo de Vide, Tarcisio Fernandes Alves, qui le 17 janvier avait rappelé en chaire que les chrétiens votant « oui » encourraient « l’excommunication automatique », en citant explicitement le canon 1398 du Code de droit canonique.

Une ancienne directrice de la Commission nationale des élections a aussitôt déclaré, à l’antenne de Radio Clube, que la menace d’excommunication lancée par les prêtres catholiques constitue un délit de contrainte punissable de deux ans de prison.

Source : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *