Risques de fausses couches…

Download PDF

…Ils sont augmentés, aux termes d’une étude menée par la London School of Hygiene and Tropical Medicine, par plusieurs facteurs. Ainsi un avortement précédent, une fausse couche précédente, la fécondation in vitro, un poids d’avant-grossesse trop faible, le changement de partenaire, la conception hors mariage se révèlent des facteurs significatifs de risque pour une fausse couche pendant le premier trimestre, ainsi que l’âge maternel ou paternel élevé.

En revanche, les nausées, l’absorption de fruits et de légumes, la prise de vitamines et le bien-être émotionnel sont associés à un risque moindre.

L’étude menée par l’équipe de Noreen Maconochie a été réalisée d’une part auprès de 6.300 femmes âgées de 18 à 55 ans, dont la grossesse récente s’était terminée par une fausse couche pendant le premier trimestre, et d’autre part auprès de 6.116 femmes dont la grossesse récente avait dépassé les 12 semaines.

Les femmes ayant avorté présentent d’après l’étude un risque augmenté de 60 % de fausse couche par rapport à celles n’ayant pas avorté au cours de leur vie.

L’abstract de l’étude à paraître en janvier dans le British Journal of Gynaecology se trouve ici.

Source : ici.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *