Slovaquie : les hôpitaux obtiennent le droit de ne plus pratiquer d’avortements

Download PDF


Selon le site pro-vie canadien Lifesite, le ministère de la santé slovaque vient d’abroger un réglement contraignant tous les hôpitaux du pays à pratiquer des avortements. Une décision qui intervient pour le cinquantenaire de la légalisation de l’avortement par le régime communiste. La Slovaquie, qui compte 5 millions d’habitants, totalise actuellement quelque 14.000 avortements par an, et depuis la légalisation on estime à près de 1.37 million le nombre de suppressions volontaires d’enfants à naître.

La reconnaissance d’un droit à l’objection de conscience pour les hôpitaux dans ce pays à 70 % catholique intervient au terme d’une campagne agressive menée depuis début septembre par des groupes pro-vie rassemblés sous le nom “Pravo Na Zivot”. Ce groupe a financé l’affichage de 500 panneaux publicitaires et placards sur les transports en commun, notamment dans la capitale Bratislava, montrant le résultat d’un avortement à 11 semaines.

Aussi bien les groupes pro-vie que le Planning familial slovaque ont estimé que la brutalité de l’image a provoqué la décision. C’est ce qui s’appelle un réveil des consciences…

Sans doute peut-on se poser des questions sur l’opportunité de rendre de telles images visibles par des enfants. Je n’aimerais pas, pour ma part, que mes enfants les voient… mais parce que la vérité à laquelle elles renvoient est insupportable. Comment peut-on expliquer à des enfants que des mères demandent qu’on tue leur propre bébé, sans lacérer leur confiance dans le monde des « grands » ?

Mais il est vrai aussi que cette constatation visuelle de la réalité est un puissant détonateur pour qu’on en finisse avec l’assassinat des tout-petits.

Et il est vrai aussi que personne n’hésite à montrer aux enfants et aux jeunes les atrocités de la Shoah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *