Suicide : 1 million par an

Download PDF

Le taux des suicides mondiaux a augmenté de 60 % au cours de ces 45 dernières années, aux termes d’une enquête publiée par The Economist. Le fléau est actuellement la cause d’un million de décès par an, avec une poussée dans les pays asiatiques. On a beaucoup parlé des fermiers indiens (17.000 se sont donné la mort en 2003) ou des jeunes Coréens et autres Japonais ou Sri-Lankais qui se suicident en apprenant l’échec à un examen, tant la pression de la réussite est devenye grande.

En Chine, on enregistre – fait unique – plus de suicides féminins que masculins. The Economist attribue ce fait au caractère très accessible de pesticides et autres produits agricoles mortels. En Inde, après les paysans, ce sont les femmes au foyer qui sont les plus nombreuses à se donner la mort. Ce que le magazine n’en dit pas, c’est que ces pays sont frappés de plein fouet par des politiques de planning familial draconiennes, dans un contexte où la naissance d’une fille est vécue comme une catastrophe aussi bien chez les pauvres que chez les plus riches et les plus instruits. D’où avortements et infanticides… mais aussi avortements et stérilisations forcés qui doivent laisser leurs traces. La désespérance féminine est-elle étonnante, dès lors ?

C’est dans les pays à forte imprégnation religieuse comme en Amérique du Sud que les taux de mortalité par suicide sont plus bas ; en Europe, ils sont en général nettement plus bas dans les pays latins que dans les pays nordiques.

The Economist désigne un facteur de hausse important : c’est le rôle joué par Internet qui non seulement facilite l’accès aux informations sur le mode d’emploi du suicide mais qui rend possibles des pactes de suicide, depuis que la mode en a été lancée au Japon en 2000.

C’est bien de s’en inquiéter, mais il faudrait aussi désigner le caractère désocialisant et finalement désespérant de vies vécues de façon de plus en plus virtuelle sur le Net…

Source : ici.

1 comment

  1. Le suicide est plus admis dans le nord en raison de ce que le protestantisme ne condamne pas aussi fermement le suicide que le catholicisme. C’est du moins une piste, une des raisons probable.Les femmes musulmanes se suicident plus que les autres. Je pense c’est qu’une des raisons est le fait que l’islam proclame que la femme est inférieure à l’homme, qu’elle peut être battue au nom d’Allah. L’islam n’admet pas l’amour entre les époux, du moins n’en parle pas. Ces horreurs proférés au nom de Dieu, doivent peser très lourd sur leurs psychologies, leurs appetits de vivre doivent être très amoindris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *