Une victoire des pro-vie aux Etats-Unis

Download PDF


Les « Pro-Life Wisconsin » ont fait savoir par l’Alliance Defense Fund, groupe pro-vie et pro-famille américain, qu’une cflinique de Madison a renoncé à son projet de pratiquer des avortements tardifs sous la pression des opposants au massacre des tout-petits.

Il faut dire que si, très justement, les « Pro-Life » attribuent leur victoire à Dieu, ils n’ont pas manqué de combattre : Peggy Hamill, leur porte-parole, évoque les « milliers » de participants aux veillées de prières organisées pour obtenir l’abandon du projet, les publicités télévisées diffusées par centaines, les dizaines de milliers de signatures obtenues pour des pétitions pro-vie, le boycott du Madison Surgery Center par des centaines de clients potentiels, et la tenue quotidienne de réunions de prières auprès de l’hôpital.

Les responsables du centre avaient voté en février 2009 le principe de l’ouverture d’un service d’avortements tardifs. Dès le surlendemain de cette décision, une manifestation de 2.000 personnes s’était tenue en signe de protestation.

 LifeSite note qu’en janvier dernier que des documents arrivés entre les mains des groupes pro-vie grâce à la mise en œuvre d’une loi imposant la liberté d’information avaient soulevé des soupçons dignes de foi quant à l’existence d’une volonté de faire servir le centre d’avortements tardifs comme source de matériau fœtal en vue de la recherche pour la partie universitaire des hôpitaux qui assurent conjointement la gestion du Madison Surgery Center.

Les groupes pro-vie se félicitent d’avoir pu faire capoter un projet dont les promoteurs espéraient garder la teneur secrète et assurent que c’est la certitude d’avoir perdu des patients – et donc des revenus – qui a incité les médecins à faire marche arrière et à imposer cette marche arrière aux gestionnaires.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *