Vaclav Havel : comment éviter la catastrophe

Download PDF

Je lis sur LifeSite cette information à peine effleurée dans un média francophone (ici) : lors de sa conférence inaugurale pour la 14e édition du Forum 2000 dont il est l’inspirateur, l’ancien président tchèque Vaclav Havel a annoncé que l’Occident « a perdu son lien avec l’infini et avec l’éternité » et que cela la conduit à sa propre perte :

« Si notre civilisation ne lutte pas contre sa propre vision à court-terme, sa certitude de tout savoir et son orgueil, elle va à la catastrophe.  »

Poète, dissident du communisme, homme de lettres et premier président de la République tchèque, Vaclav Havel accuse nos pays industrialisés de se fourvoyer dans le matérialisme par sa fascination pour le profit rapide et le retour sur investissement immédiat et mesurable, qui a pour cause son rejet de l’au-delà, « infini et l’éternel qui étaient naguère les horizons les plus  importants de nos actions ». En style indirect, Hilary White de LifeSite rapporte les propos de Havel selon lesquels si l’humanité ne reprend pas ses esprits pour redevenir plus humble, sa civilisation globale et athée est condamnée.

L’ancien président dénonce aussi l’orgueil de cette civilisation qui pense « tout savoir » ou qui estime devoir savoir très vite ce qu’elle ne sait pas encore, au nom d’un progrès matériel incessant et sans limite qui  implique la disparition du « respect devant le mystère, et avec lui de l’humble déférence par rapport à tout ce que nous ne mesurerons ni ne saurons jamais ».

© leblogdejeannesmits.http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *