Vermont : une concubine lesbienne obtient la garde d’un enfant contre sa mère biologique

Download PDF

Un juge du Vermont (Etats-Unis) a accordé la garde de la petite fille biologique d’une ex-lesbienne, Lisa Miller, à l’ancienne concubine de celle-ci, vendredi.

La petite Isabella, 7 ans, est née d’une insémination artificielle pratiquée sur Lisa alors qu’elle était en partenariat civil avec Janet Jenkins ; Lisa devait la quitter un an plus tard, en 2003, en adoptant un style de vie « hétérosexuel » et en retrouvant le chemin de son église. Depuis cette date, Janet Jenkins multiplie les procédures pour obtenir la garde de « sa » fille puisqu’elle s’en considère le parent légitime. Et c’est pour ce motif que le juge William Cohen a décidé de lui confier la garde plénière de la petite fille à compter du 1er janvier 2010.
Le juge a invoqué le seul fait que Lisa avait jusqu’ici refusé tout droit de visite à Janet pour justifier cette décision inouïe, alors même que Janet ne demandait pas la garde mais un simple droit de visite, assurant que c’était le seul moyen de garantir l’accès à l’enfant aux deux « parents » (sic).

« Sur le long terme, la modification de la garde sera dans l’intérêt d’Isabella puisqu’elle aura la possibilité d’avoir un contact maximal et continu sur le plan physique et émotionnel avec ses deux parents », affirme le jugement, qui précise que les deux « parents » sont à égalité en termes de stabilité, de ressources financières, de disponibilité émotionnelle et toutes autres considérations relatives à l’éducation d’un enfant. Leur seule « inégalité » pointée par la décision réside dans leur disponibilité à « coopérer » : Janet, affirme le jugement, est disposée à laisser un droit de visite à Lisa et non l’inverse.

La petite Isabella devra changer de foyer, d’école, d’Etat pour aller vivre avec une quasi étrangère. Cela n’a pas pesé.

Comme n’a pas pesé l’insistance de la part de Lisa Miller que sa fille était revenue « traumatisée » d’une visite ordonnée par un juge en se plaignant d’avoir été obligée à se baigner nue avec Janet Jenkins.

Lisa Miller fera appel devant la Cour suprême du Vermont.

Sources : LifeSiteNews et ici. Photo LifeSiteNews.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *