YouCat : l’éditeur italien retire la version qui « préconise » la contraception de la vente

Download PDF

Selon l’Associated Press citée par googlenews, l’éditeur de la version italienne de YouCat, le catéchisme pour jeunes qui sera distribué aux JMJ de Madrid, a retiré de la vente les exemplaires encore en vente qui présentent une grave erreur de traduction. Le texte italien a rendu le mot signifiant la « régulation des naissances » par l’expression « méthodes anti-conceptionnelles », faisant apparaître le recours à la contraception comme une possibilité et même un devoir pour les couples chrétiens.

L’éditeur Città Nuova a déclaré mardi soir à l’AP, à la veille de la présentation officielle de YouCat à Rome, qu’il retirait les exemplaires de la vente pour réparer l’erreur.

Selon le P. Fessio, responsable de la maison d’édition américaine Ignatius Press qui diffuse la version anglaise, le problème vient bien de la traduction erronée du mot allemand signifiant la « régulation des naissances ». Il a précisé que sur les 45.000 exemplaires italiens correspondant au premier tirage (et seul à ce jour) qui comporte la grave erreur « 15.000 à 16.000 » avaient déjà été vendus et ne peuvent donc être récupérés par Città Nuova.

D’après  l’agence italienne ASCA, Città Nuova diffusera les exemplaires déjà tirés en masquant la question mal traduite (« Un couple chrétien peut-il avoir recours aux méthodes anti-conceptionnelles ? ») et en encartant un feuillet contenant un rectificatif. La question rectifiée est ainsi posée : « Un couple chrétien peut-il avoir recours à des méthodes de régulation de la fécondité ? »

Il Corriere della Sera confirme mon analyse de lundi soir en donnant le texte complet de la question en sa version allemande : « Darf ein christliches Ehepaar Empfängnisregelung betreiben? » C’est bien le mot « Empfängnisregelung » (« régulation de la conception ») qui a été employé en allemand et traduit de manière à rendre ambiguë la réponse. En allemand, la question précise même que le couple chrétien visé est le couple « légitime », que l’affaire devrait seul concerner.

La suite du texte italien, comme le texte allemand, comporte depuis l’origine la précision selon laquelle il faut des raisons sérieuses pour avoir recours à la « régulation de la fertilité » et que l’Eglise rejette les moyens « chimiques », « mécaniques » et « chirurgicaux » (la stérilisation) comme moyens de cette régulation, n’acceptant que l’observation des périodes fertiles et infertiles de la femme.

De nombreux journaux et sites d’informations non catholiques s’étaient emparés de l’affaire pour prétendre que l’Eglise avait modifié son enseignement sur la contraception.

Addendum : le responsable de l’édition italienne, chargé de vérifier sa conformité avec la doctrine catholique, est selon toute vraisemblance le cardinal Angelo Scola.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *