2013-47. Chronique du mois de mai 2013 au Mesnil-Marie.

Download PDF

Vendredi 31 mai 2013,
Fête de Marie Reine
et mémoire de Sainte Pétronille (protectrice des Rois de France – cf. > www).

2013-47. Chronique du mois de mai 2013 au Mesnil-Marie. dans Chronique de Lully 31-mai-premier-lys-fleuri

Alors que la floraison dans notre jardin a plus d’un mois de retard,
nous avons eu la bonne surprise de voir fleurir un premier lys ce 31 mai. 

S’il pleut à la Sainte Pétronille,
pendant quarante jours elle trempe ses guenilles.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Compte tenu du dicton météorologique lié à ce 31 mai, nous ne sommes pas très optimistes pour le temps qu’il fera dans les prochaines semaines. Mais – achevant le mois de Marie – nous allons entrer dans le mois du Sacré-Coeur de Jésus, et ce divin Coeur n’est-il pas le soleil sans déclin qui illumine et réchauffe les âmes ?

coeurdejsuscopie activités dans Chronique de Lully

Comme dans tout le reste du Royaume de France, les conditions climatiques de ce mois de mai ont été ici majoritairement froides et humides : nous devons continuer à maintenir allumé un radiateur électrique dit « à inertie » et, tout au long de ce mois, on ne compte plus le nombre de fois où la neige a blanchi les monts Mézenc ou Gerbier de Joncs…

gerbier-de-joncs-25-mai-2013 blogue

Le Mont Gerbier de Joncs, samedi 25 mai après-midi
(ce matin-là, à certains endroits, il y avait une épaisseur de 15 cm de neige)

Que cette évocation de la météo me soit surtout l’occasion de remercier tous ceux qui, à la suite de mon appel du mois dernier (cf. > www), nous ont manifesté leur sollicitude et se sont montrés généreux envers nous. De ce fait, Frère Maximilien-Marie a pu nous faire livrer une première commande de bois de chauffage, en prévision de l’hiver prochain. Le camion qui nous l’a apportée s’est efforcé de monter le plus haut possible, à reculons, dans le chemin escarpé qui mène au Mesnil-Marie et l’y a déversé dans un fracas épouvantable qui m’a terrifié : je me suis enfui à toutes pattes pour m’aller cacher sous un prie-Dieu à l’oratoire!
Il y a un double avantage  à ce que cette livraison ait été vidée sur le chemin : premièrement cela fait moins de fatigue – parce que c’est la moitié du trajet en moins – pour Frère Maximilien-Marie qui doit le transporter à la brouette et le ranger, ce dont il s’acquitte soigneusement un  peu chaque jour ; et deuxièmement, les personnes qui montent au Mesnil-Marie ne peuvent quasi pas faire autrement que de prendre au passage quelques bûches – au sens propre !!!

livraison-de-bois bois de chauffage

Dès que ce chargement-ci sera bien empilé sous notre petit auvent, Frère Maximilien-Marie espère pouvoir passer une seconde commande, nécessaire…

Notre Frère travaille beaucoup en extérieur, dès que cela est possible : je le vois parfois partir en courant au moment d’une éclaircie pour travailler entre deux averses. Il extraie du sol quantité de cailloux et de racines, arrache de mauvaises herbes, orties, ronces et parasites qui sans cela nous envahiraient. Mais il ne lui a pas encore été possible de planter les courgettes et les potimarrons qui poussent habituellement si bien chez nous.

Sinon, le petit événement qui a marqué la vie pratique de notre petite « principauté », c’est l’arrivée de quatre poules et d’un coq : le projet couvait – si j’ose dire – depuis quelques mois, en association avec nos voisins.
Ainsi un très joli poulailler a-t-il été construit pour les accueillir, en tenant compte qu’il faudrait protéger ses habitants des renards, des fouines et des buses, tous nombreux dans les parages. Ces poules et ce coq, qui nous étaient donnés, sont arrivés il y a une semaine, le vendredi 24 mai.
La première fois que j’ai entendu le coq pousser son cri, j’ai été si effrayé que je me suis encore une fois enfui en courant… Maintenant, en gardant une prudente distance, j’accompagne Frère Maximilien-Marie lorsqu’il va leur apporter de la nourriture.
Il y a une poule blanche, une poule noire, une poule brune et une poule grise, ce qui a donné l’occasion à notre Frère de me chanter une comptine où il est question d’une poule blanche qui pond sur la planche, d’une poule noire qui pond dans l’armoire, d’une poule brune qui pond sur la lune et d’une poule grise qui pond… dans l’église !!!
On nous avait dit qu’il leur faudrait un temps un peu long d’adaptation avant qu’elle ne se remettent à pondre ; eh bien! dès le lendemain de leur arrivée nous avions de jolis oeufs : preuve sans doute qu’elles se plaisent bien ici.

arrivee-des-poules-24-mai-2013 chronique

Les activités associatives ont pris un rythme un peu plus soutenu : notre Frère aide aux préparatifs du festival « Montagne, ouvre-toi ! » (29 & 30 juin prochains), a participé à une « course d’orientation » un dimanche après-midi avec l’association amie Art’ Borée Sens, aux rencontres de Choeurs de pays de volcans, de sources et de montagne (cf. > www), à l’assemblée générale de l’Office de Tourisme des Boutières où il siège comme administrateur…

Frère Maximilien-Marie a aussi été invité à donner une conférence, le samedi 25 mai à Saint-Cirgues en Montagne, sur le thème des Vierges Noires du Vivarais, un thème qu’il a particulièrement approfondi.
Enfin – vous le savez probablement déjà et peut-être vous êtes vous inscrits à sa lettre d’information – , grâce à l’un de nos amis, Jérémy, qui a fait un très bon travail technique (qu’il soit publiquement chat-leureusement remercié), notre Frère a travaillé au remplissage du site internet de l’ Association Refuge Notre-Dame de Compassion, dont la naissance a été officiellement rendue publique mercredi dernier.
Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à l’aller voir et à en parcourir toutes les rubriques (cf. > www).

Certains se sont demandé si j’allais interrompre mon blogue : bien sûr que non!
Le site et le blogue sont deux choses différentes ; alors que le site internet est une espèce de « vitrine officielle » pour présenter le Refuge Notre-Dame de Compassion et ses diverses activités, mon blogue demeurera tout à la fois un espace d’expression plus « engagé » à travers mes commentaires et mes diverses publications, et un lieu de partage plus familier de la vie du Mesnil-Marie

chat-internaute mai 2013

N’achevons pas cette fête de Marie Reine sans redire avec ferveur l’acte de consécration du genre humain au Coeur immaculé de Marie (cf. > www) prescrit pour ce jour : puisse cette Mère de Compassion vous bénir et vous protéger, vous et tous les vôtres, c’est ce que nous lui demandons pour tous nos amis.

Lully.

pattes-de-chat-frise Mesnil-Marie

Pour soutenir et aider le Refuge Notre-Dame de Compassion > www

Le blogue du Maître-Chat Lully

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *