Conférence sur l’éducation le jeudi 22 novembre
Download PDF

On nous invite à diffuser les informations pour la prochaine conférence des AFC à Saint-Germain en Laye

Présidentielle – Famille, éducation, jeunesse, social : les grands absents
Download PDF

Alors que le risque d’une abstention record couplé à l’incertitude des électeurs se confirment jour après jour, les candidats continuent de passer à côté des préoccupations des Français. La Manif Pour Tous lance un appel aux candidats, qui doivent se ressaisir dans la dernière ligne droite.

 

Un débat en longueur, mais sans profondeur

Malgré 4 heures de débat, les candidats sont restés plus que discrets sur leur vision et leur ambition pour la France. Si un débat entre ministres se résume généralement à des discussions techniques, on attendait des prétendants à l’Elysée une hauteur de vue et une capacité à incarner un cap pour tous les Français. Hélas, des enjeux essentiels pour notre avenir n’ont été abordés ni dans les échanges thématiques ni dans les séquences libres en introduction et en conclusion. Pas un mot sur la jeunesse, sur l’école, sur la solidarité ni même sur la famille. Alors que 100.000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification, que les savoirs fondamentaux ne sont plus maîtrisés par nos élèves, que le nombre de familles monoparentales – dont 40 % vivent sous le seuil de pauvreté – explose, que les problèmes de logement angoissent les Français, que les grands-parents peinent de plus en plus à aider leurs enfants et petits-enfants confrontés au chômage, que la solitude et l’exclusion se développent toujours davantage, les candidats ont préféré consacrer ce débat tant attendu (6,3 millions de téléspectateurs !) à discuter de réforme constitutionnelle ou à entretenir des polémiques qui risquent fort de conduire à une abstention record au soir du 23 avril.

La famille au cœur de l’ambition pour la France

 

Lire la suite

Mum, dad and kids : il reste moins de 50 jours !
Download PDF

Il nous reste jusqu’au 4 avril 2017 minuit pour récolter les 45.000 signatures manquantes pour la France.

Pour signer, c’est par ici !

Et si vous peinez à en expliquer l’intérêt, le besoin, la nécessité, l’équipe de Mum, Dad and kids vous a mis cela en image : BD et vidéo à diffuser sans modération pour pouvoir faire entendre votre voix !

Lire la suite

Inde – “La famille est sacrée, nous devons la protéger”
Download PDF

Quelque 130 évêques de rite latin de l’Eglise catholique en Inde sont réunis du 31 janvier au 8 février pour leur 29e assemblée plénière. Celle-ci s’est tenue à Bhopal, siège d’un important archevêché et capitale du Madhya Pradesh. Alors qu’il est question que le pape François se rende en visite cette année en Inde, la conférence de presse donnée par les évêques en ouverture de leur assemblée plénière a été l’occasion de constater la place particulière et délicate d’une communauté religieuse très minoritaire et néanmoins en bute à des soupçons récurrents de prosélytisme agressif.

Le 30 janvier, le cardinal Oswald Gracias répondait aux questions de la presse en prévision de la tenue de l’assemblée plénière.

Lire la suite

Cambodge – L’Eglise catholique lance un nouveau cycle de trois années consacré à la Famille
Download PDF

Après trois années dédiées à la charité, Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, a annoncé le lancement d’un nouveau cycle de trois ans, consacré cette fois-ci à la Famille. Dans sa nouvelle lettre pastorale distribuée aux fidèles catholiques, lors de la fête de l’Epiphanie, il souligne plusieurs défis à relever : celui du fléau de la pauvreté, de l’émigration, des mariages interreligieux et celui de pouvoir offrir à la jeunesse cambodgienne, un modèle familial inspiré des valeurs évangéliques.

Lire la suite

Philippines – “Si nous rêvons de renouveau dans notre Eglise, alors retournons à la prière”
Download PDF

L’année 2017 déclarée « Année de la paroisse » par la Conférence épiscopale philippine

La Conférence des évêques catholiques des Philippines (CBCP) a déclaré l’année 2017 « Année de la paroisse, source de communion pour les communautés ». Cette initiative pastorale a été lancée officiellement dans toutes les paroisses catholiques des Philippines le 27 novembre 2016, début de la nouvelle année liturgique, avec trois priorités : communion, participation et mission. Son but : que les paroisses catholiques deviennent davantage sources de miséricorde et de renouveau missionnaire, en préparation au 500e anniversaire de l’évangélisation de l’archipel philippin, qui sera célébré en 2021.

Lire la suite

Faciliter les 338 divorces quotidiens, la nouveauté de 2017
Download PDF

Mariages rapides, sentimentalisme exacerbé puis épuisé, immaturité des jeunes, génération kleenex, les unions se font et se défont à une vitesse telle que les tribunaux ne suivent plus.

338 divorces par jour en 2014 et comme si ce n’était pas suffisant, la démission de l’Etat se traduit par une facilitation des démarches à compter du 1er janvier 2017.

Il est donc possible désormais de divorcer sans passer devant le juge en cas de consentement mutuel. Autant dire qu’il est plus facile maintenant de tenter l’expérience du mariage puis d’aller tenter une autre expérience plutôt que d’essayer de passer l’obstacle ou la difficulté.

 

Lire la suite

Mum, Dad and Kids : la collection de signatures se poursuivra jusqu’au 3 avril 2017
Download PDF

C’est une excellente nouvelle : l’initiative citoyenne européenne Mum, Dad & Kids se poursuivra jusqu’au 3 avril 2017 !

Nous reproduisons ici le communiqué de presse des porteurs de l’initiative :

ICE « Mum Dad & Kids » : La collection de Signatures se poursuivra jusqu’au 3 avril 2017

La collecte des signatures pour l’initiative citoyenne européenne pro-famille « Mum Dad & Kids » se poursuivra jusqu’au 3 avril 2017, soit un an après son lancement officiel. Cela a été confirmé par une lettre que la présidente de l’ICE, Edit Frivaldszky, a adressée au vice-président de la Commission, Frans Timmermans.

Lire la suitehttp://www.infocatho.fr/mum-dad-and-kids-la-collection-de-signatures-se-poursuivra-jusquau-3-avril-2017/

Assemblée plénière de la Fédération des Conférences épiscopales de l’Asie : la mission de miséricorde des familles
Download PDF

L’Eglise en Asie a pour mission d’aider les familles à découvrir le Christ“. C’est ce qu’a déclaré S.Em. le cardinal George Alencherry, archevêque majeur d’Ernakulam-Angamaly, au Kerala, Président du Conseil épiscopal syro-malabare, au cours de la 11° Assemblée plénière de la Fédération des Conférences épiscopales de l’Asie (FABC), qui s’est tenue à Colombo du 28 novembre au 4 décembre dernier. 
« Nous avons tous besoin de trouver le Christ en nous-mêmes, pour aider les autres à le découvrir dans la vie de nos familles et de nos peuples : c’est cela l’évangélisation », a souligné le cardinal.
L’Assemblée, qui se tient tous les quatre ans, est composée de 140 cardinaux, archevêques et évêques provenant de quelques 40 pays d’Asie, outre des représentants tels que des théologiens et des laïcs engagés dans l’Eglise en Asie. Elle était centrée sur le thème « La famille catholique asiatique : l’Eglise locale des pauvres dans la mission de miséricorde. »

 

Lire la suite

Rouen – 3° édition de la semaine pour la famille
Download PDF

De concert avec le Rotary, Apprentis d’Auteuil et la maison d’enfants Providence Miséricorde organisent la 3ème édition de la semaine pour la famille à Rouen du 28 novembre eu 4 décembre prochain.

Au programme :

Lire la suite

Quel avenir pour la famille ? IV° colloque Anthropologie et Bioéthique à Toulouse
Download PDF

Samedi 19 novembre, IV° édition du colloque Anthropologie et bioéthique à Toulouse sur le thème 

Quel avenir pour la famille ?

21 rue Valade – Toulouse

Lire la suite

Agenda – “La famille dans tous ses états” : prochaine veillée des semeurs d’espérance
Download PDF

Vendredi 14 octobre – 20h15

les Semeurs vous concoctent une nouvelle veillée d’enseignement et d’adoration, exceptionnelle. Par son lieu d’abord : la basilique Notre-Dame des Victoires. Par son invité : le père Alexis Leproux (fondateur d’EVEN). Il bousculera notre réflexion et nos idées reçues sur la famille, dans une société en mutation. L’entrée et la participation seront libres. Faites-en profiter votre entourage en les invitant largement à ce familial et Eucharistique événement !

Affiche du 14 octobre 2016

En savoir plus sur les semeurs

 

Décryptage – Quand le “reste du monde” s’inquiète du renouveau catho
Download PDF

Après de multiples autres, la revue Esprit, tente de comprendre l’ampleur des mouvements catholiques nés autour du mariage dit pour tous.

 

couv

 

A dire vrai, cette étude, comme les précédentes, semble (nous nous fions à l’article de France culture qui la présente) relire l’histoire, niant, à son tour, le mouvement spontané des Manifs, au profit d’une organisation bien orchestrée par l’Eglise, laquelle l’avait anticipée par des prières pour la France, après l’élection de Hollande et un retour d’une ancienne liturgie.

 

“Dans un climat orchestré de « panique morale », et afin de reprendre la main dans son magistère sur l’« intime », l’Église, par la voix de l’épiscopat notamment, a pris différentes initiatives pastorales ou médiatiques, réactivant à l’occasion une tradition liturgique ancienne mais abandonnée au lendemain de la seconde Guerre mondiale, celle de la « prière pour la France », prononcée dans toutes les paroisses de notre pays le 15 août suivant l’élection de François Hollande”

 

Ce simple paragraphe démontre à lui seul l’absence totale de sérieux des auteurs qui n’ont visiblement pas pris le pouls réel de l’Eglise de France, ni de celui de l’Eglise en France. Pour ceux qui étaient à la genèse des mouvements, le moins que l’on puisse dire est que l’Eglise, dans sa hiérarchie, fut absente, sauf rares, très rares exceptions.

 

Comme nous l’avons déjà signalé pour d’autres études, celle-ci révèle l’incompréhension des chercheurs et l’inadéquation de leur méthode d’investigation au fait religieux. Voulant faire entrer la foi dans les cadres de lectures qui leurs sont propres, ils plaquent des analyses totalement erronées dont ils n’hésitent pas à fausser les conclusions. L’échantillonnage auquel ils se livrent ne sert finalement qu’à mettre des mots sur leur peur : les catholiques de France sont bel et bien vivants.

Du reste, alors que les médias n’ont eu de cesse de nier ce phénomène, France culture affirme sans complexe :

Céline Béraud et Philippe Portier analysent en détail la stratégie de mobilisation qui a abouti au succès retentissant de la Manif pour tous, ses diverses composantes, du catholicisme identitaire au mouvement pro-vie, voire aux extrémistes de Civitas, avec toutes les dissensions qu’un tel rassemblement a pu provoquer. Ils passent au crible les manœuvres à destination des médias, le choix des mots et le choc des images, évoquent ses personnages emblématiques comme celle qui se prétend elle-même « attachée de presse de Jésus », l’inénarrable Frigide Barjot.

 

Si l’étude est farfelue et orientée, elle a le mérite de dire haut ce que les médias nient et que les politiques redoutent, les catholiques sont de retour.

Cherchant à démontrer aux rares lecteurs de la revue que ce combat est passéiste, que l’Eglise, dont l’air de jeu traditionnelle est la famille, est exclue de la civilisation contemporaine, les auteurs entendent démontrer que l’évolution de la société fut spontanée venant de la base (sic).

 

Une réécriture de l’histoire qui sent le sapin, comme nous l’avons plusieurs fois signalé. La charge anti-catholiques se fait d’autant plus virulente que ses détracteurs ne connaissant pas le fond de l’âme chrétienne, cherchent en vain et avec une point d’agacement (un rien agréable pour nous) le talon d’Achille de cette génération d’extrémistes.

Agenda – Pèlerinage en couple de Bordeaux à Verdelais du 30 septembre au 2 octobre
Download PDF

La miséricorde dans notre couple

Que nous allions bien ou que nous peinions à nous écouter, nous parler, nous pardonner, la miséricorde est toujours un chemin vers le bonheur à deux. Cheminer, au propre et au figuré, pour découvrir ou redécouvrir l’autre, ses fragilités et vulnérabilités et ses forces, pour découvrir ou redécouvrir l’écoute, la parole et le pardon. Un pèlerinage pour les couples, fiancés, mariés ou non, qui souhaitent, en cette Année de la Miséricorde, se ressourcer et approfondir leur relation aux  lumières d’Amoris Laetitia.
Un parcours en trois étapes, simple et facile, du Prieuré de Cayac à la Solitude à Martillac, Cadillac et Notre-Dame de Verdelais, par les vignes, les landes de pins et les chemins de halage.

Vendredi 30 septembre

  • 17 h : Marche du Prieuré de Cayac à La Solitude 12 km

  • 20h accueil des marcheurs et de ceux qui rejoignent la marche à la Solitude. Repas partagé, messe, enseignement

Samedi 1er octobre

  • La Solitude – Cadillac 26 km

  • Soir, repas partagé, messe, pénitence et réconciliation, enseignement

Dimanche 2 octobre

  • Cadillac – Verdelais 10 km, arrivée pour la messe de 11 h

  • Repas sur place

 

Plus d’informations ici

Contact: Patrice et Pascale Branche

06 81 62 60 94/06 30 35 39 47

 

XIè Université d’été de la Fraternité Saint-Pie X
Download PDF

Un lecteur nous invite à diffuser cette invitation à l’Université d’été de la Fraternité Saint-Pie X. Cette 11ème université d’été se tiendra à l’école Saint Joseph-des-Carmes (11) du 12 au 16 août 2016 sur le thème : Famille en péril ? Les catholiques répondent !

 

Au programmeUdt_FSSPX_2016

I – Conférences

1. Doctrine du sacrement de mariage (Abbé François-Marie Chautard)
2. Les lois contre le mariage et la famille (Professeur Franck Bouscau)
3. Homme et femme, il les créa (Benoît Van Houtte)
4. Le rôle du médecin catholique auprès des familles (un médecin catholique)
5. Les associations au service des familles (François Legrier)
6. La théorie du Gender (Marine Buffenoir)
7. Municipalité et familles (Jacques Bompard)
8. L’école chrétienne renouvelée, selon le Père Calmel (Abbé Alain Lorans)
9. Mariage et famille, de Vatican II au Synode (Abbé Patrice Laroche)
10. Comment faire rayonner les familles catholiques ? (Abbé Christian Bouchacourt)

II – Ateliers

Comment répondre à ces objections :
– Ce qui compte c’est de s’aimer, peu importe la forme d’union choisie
– La famille catholique traditionnelle, un communautarisme parmi tant d’autres…
– L’Eglise doit s’adapter au changement de société pour être audible aujourd’hui
– L’éducation chrétienne c’est au mieux du formatage, au pire du gavage
– L’enfant handicapé, un intrus dans la famille
– Avortement, euthanasie… seuls les individus sont fondés à décider de leur droit ou non à la vie

Renseignements et inscriptions

Entretien – Le pape explique pourquoi de nombreux mariages ne sont pas valides
Download PDF

Le pape est intervenu lors de l’ouverture du Congrès ecclésial de son diocèse de Rome, dans la basilique Saint Jean-du-Latran.

Le thème de cette année est «  ‘La joie de l’amour’ : le chemin des familles à Rome, à la lumière de l’exhortation apostolique Amoris laetitia, du pape François ».

 

Parmi ces nombreuses raisons, le pape François mentionne la culture du provisoire, le contexte familiale, mais aussi la perte de sens de ce qu’est le sacrement.

 

Lire sa réponse complète sur Zenith

Entretien – Pape François “les ultras, ils disent non à tout. Je continue ma route”
Download PDF

Dans un entretien accordé à Nacion, la revue argentine que le pape lisait tous les jours, il fait une déclaration, avec le souci et la délicatesse pastorale qu’on lui connaît désormais.

Concernant «les “ultra” conservateurs de l’Église», le Pape se contente d’affirmer qu’ils font leur travail et que lui fait le sien. 

«Je désire une Église ouverte, compréhensive qui accompagne les familles blessées. Ils disent non à tout. Je continue tout droit sur ma route, sans regarder de côté. Je ne coupe pas des têtes. Je n’ai jamais aimé faire cela. Je le répète : je refuse le conflit

Les “ultras” apprécieront. Quant au “je désire”, espérons que ce soit bien le désir du Christ

 

Source Osservatore Romano

Déclaration – Le pape François et le Catholicos Karekine II signent une déclaration commune
Download PDF

Le Pape François et le Catholicos Karékine II, patriarche suprême de tous les Arméniens ont signé une déclaration commune ce dimanche 26 juin, au Palais apostolique d’Etchmiadzin, à l’issue d’une rencontre avec les délégués et bienfaiteurs de l’Eglise apostolique arménienne.

Le préambule de ce texte s’attarde sur les « relations chaleureuses et fraternelles » existantes entre l’Eglise catholique romaine et l’Eglise arménienne apostolique. Cette proximité « dans la foi et l’amour » n’a cessé de se renforcer, depuis la visite du Saint Pape Jean-Paul II en 2001, à l’occasion du 1 700e anniversaire du baptême de l’Arménie, première nation chrétienne de l’Histoire.

 

Le Génocide

Le texte mentionne également un autre moment marquant dans l’histoire de cette relation : la messe solennelle célébrée le 12 juin 2015, en la Basilique St Pierre, à la mémoire des victimes arméniennes du « Metz Yeghern », les massacres de 1915. Au cours de cette émouvante célébration, le Pape François avait cité la déclaration commune signée par son prédécesseur St Jean-Paul II et le Catholicos Karékine II, laquelle évoquait «  l’extermination d’un million et demi de chrétiens arméniens, au cours de ce qui a traditionnellement été appelé le premier génocide du XXème siècle ».

 

Un appel à la communauté internationale face aux tragédies en cours

« Nous implorons les chefs des nations, prient François et Karékine II, d’écouter la requête de millions d’êtres humains, qui attendent avec angoisse l’avènement de la paix et de la justice dans le monde, qui demandent le respect de leurs droits, qui ont un besoin urgent de pain, et non d’armes ».

 

Contre la déformation fondamentaliste des religions

 

Le Pape et le Catholicos déplorent en outre la « présentation de la religion et de ses valeurs » sous un prisme fondamentaliste vecteur de haine, de discrimination et de violence. « La justification de tels crimes sur la base d’idées religieuses est inacceptable, car ‘Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix’ (1 Cor 14,33) », affirment-ils, en insistant sur le respect des différences religieuses comme condition essentielle à la coexistence pacifique entre les groupes ethniques et religieux. « Parce que nous sommes chrétiens, nous sommes appelés à développer des voies de réconciliation  et de paix ».

 

Accueil des réfugiés

 

« Nous demandons aux fidèles de nos Eglises d’ouvrir leurs cœurs et leurs mains aux victimes de la guerre et du terrorisme, aux réfugiés et à leurs familles », car ce sont « le sens de notre humanité, de notre solidarité, de notre compassion et générosité », qui sont en jeu. Le Pape et le Catholicos reconnaissent que certaines choses ont été faites, mais n’en appellent pas moins les responsables politiques et internationaux à faire plus en vue « d’assurer à tous le droit de vivre en paix et en sécurité, de soutenir l’état de Droit, de protéger les minorités religieuses et ethniques, de combattre le trafic d’armes ».

Défense de la famille

 

Les deux Eglises réaffirment leur vision commune de la famille, « basée sur le mariage, acte de gratuité et d’amour fidèle entre un homme et une femme ».

 

Source Osservatore Romano

Parole d’exorciste – Rome – Session des exorcistes – Asmodée le démon qui s’en prend à la famille
Download PDF

Lors d’une session sur les exorcismes qui s’est tenue à Rome en mai 2015, le P. César Truqui a déclaré au cours d’un entretien avec l’hebdomadaire italien Tempi : « Il y a un démon qui se spécialise dans les attaques contre la famille. » L’entretien vient d’être évoqué par le site Religión en Libertad ; vu l’actualité du sujet, avec les attaques incessantes et renforcées contre la famille, les enfants, les droits des parents, cela vaut la peine de le porter à la connaissance du public francophone.

Ce démon qui hait la famille est cité dans le livre de Tobie, précise l’exorciste : son nom est Asmodée.

Le démon hait la famille

L’Ancien Testament désigne ainsi le démon qui tua les sept maris de Sarah avant d’être enchaîné au désert par l’archange Raphaël. Le P. Truqui témoigne de la « présence » de ce démon lors de nombreux exorcismes, notamment ceux pratiqués par le P. Gabriele Amorth et le P. Francisco Bamonte auquel il a pu assister.

Ces attaques contre la famille démarrent dès les fiançailles, assure le P. Truqui. « Je me souviens d’un couple jeune, très uni, qui voulait se marier. Mais il a fallu que la jeune fille se soumette à un exorcisme pour être libérée. Au cours de celui-ci, le démon est devenu furieux et a menacé le P. Amorth parce qu’il voulait empêcher ce mariage, il disait qu’il tuerait la jeune femme. C’était évidemment une menace du Menteur, car cela ne s’est pas produit. »

Le P. Truqui, exorciste, témoigne des attaques démoniaques contre les couples

Ce prêtre parle d’expérience en disant que le démon cherche aussi à attaquer la famille à travers les idéologies et les styles de vie, en diffusant une pensée individualiste et la propagation du divorce. « Les femmes pensent : “Si mon mari cesse de m’aimer, je me sentirais mieux si je divorce”, mais elles oublient les conséquences pour les enfants et pour la société. Cette mentalité anti-famille plaît au diable : il sait qu’un homme seul et sans aucun point d’ancrage est manipulable et instable. »

Le P. Truqui a tenu à dire ce que lui apporte l’exemple de ses propres parents : « Même aujourd’hui, alors que j’ai plus de 50 ans, le seul fait de penser à l’amour entre ma mère et mon père me donne consolation et courage. Au contraire, les enfants de parents séparés sont plus fragiles et vacillants. »

Spécialisé dans les attaques contre la famille, le démon Asmodée cherche à briser les liens

« Il n’est pas bon que l’homme soit seul », disait Dieu à l’origine. Cela s’entend évidemment de multiples façons, mais c’est entre autres, pour l’humanité déchue, l’annonce que nous avons besoin de structures, de soutien, de communautés, pour progresser vers notre fin dernière. Aujourd’hui la famille offre à la fois un espace de liberté face à la pensée dominante – peut-être le seul qui soit sûr pourvu qu’on s’en serve – et un cadre où se transmet la foi en Jésus-Christ et l’enseignement moral, avec l’épaulement qu’assure la proximité des adultes.

Dans son entretien à Tempi, le P. Truqui montrait que les attaques contre la famille font partie de la stratégie du démon pour isoler les hommes et les rendre plus vulnérables devant les tentations contemporaines. A la question : « Quels sont aujourd’hui les moyens principaux utilisés par le diable pour affaiblir la foi ? », il répondait :

« Les idéologies, la technologie et tous les moyens audiovisuels, en raison de leur force de propagation et des idées qu’ils véhiculent aujourd’hui. Le moyen le plus puissant est Internet. Car si la télévision est plus facilement gouvernable, qu’on la regarde souvent ensemble, Internet est un instrument que l’on utilise seul : dans la solitude devant son ordinateur personnel on peut avoir accès à tout sans limite et sans contrôle. »
 

Source RéinformationTV

Décryptage – Les stars LGBT pour une grand messe à l’Eglise
Download PDF

L’information semble saugrenue. Du 25 au 29 mai 2016, se déroule, à Leipzig, la centième édition de la Fête catholique organisée par le Comité Central des Catholiques Allemands, une des plus importantes associations catholiques du pays germain, très étroitement liée à la Conférence épiscopale allemande et qui milite pour « un enseignement catholique plus modéré sur le mariage, la famille et la sexualité ».

 

Et pourtant, cette grande fête estsoutenue par l’Eglise d’Allemagne, avec la présence du cardinal Reinhard Marx, président de la conférence épiscopale allemande, et l’archevêque Heiner Koch de Berlin.

Les « stars » arc-en-ciel, représentantes du monde Lgbt, prendront part à des conférences, tables rondes, et même à des fonctions religieuses. On entend y réinterpréter la Bible, mais sur quels critères ?

 

Lire l’intégralité de l’article ici

Pourquoi un tel traitement de faveur pour la LGBT ? Pourquoi une telle foison de lumières pour les homosexuels ? Quelle relation, l’Eglise d’Allemagne entretient-elle donc avec la foi ? Pourquoi ce besoin de nouveauté en guise d’ouverture ? Serait-ce la proximité du protestantisme qui invite à tant de relativisme ?

La question est d’autant plus sensible qu’aujourd’hui, affronter la problématique homosexuelle fait peur.

Plus d’une déclaration, plus d’un geste “symbolique” de l’Eglise qui est en Allemagne finissent par poser de sérieuses questions sur la catholicité des prélats, comme des fidèles et n’est pas sans rappeler le contenu de ce petit livre paru après le Concile Vatican II, le Rhin se jette dans le Tibre, où apparaissent les manipulations, bien peu dociles à l’Esprit Saint, des modernistes allemands.

 

On se demande enfin ce qu’il y a de commun entre l’épiscopat allemand et les évêques américains. Nous trouvons comme deux camps, de part et d’autre d’un hémicycle politique. Deux camps entre lesquels semblent aussi tristement se répartir l’épiscopat français. On veut aujourd’hui construire l’unité de l’Eglise sur l’ouverture, le progrès et la modernité, alors que ces critères ne font que s’éroder avec le temps, pour ne constituer que des connivences d’opportunité, jusqu’au jour où d’autres ententes s’avéreront plus judicieuses.

Comment oublier que l’unité n’est pas dans la superficialité de mains tendues en épis, mais dans la vérité de l’adhésion à une Parole qui ne nous appartient pas, le Verbe ? Nous serions bien surpris si nous cherchions aujourd’hui à trouver notre unité dans le Credo. Un Credo que beaucoup ne récitent que du bout des lèvres ou par bribes, en en changeant le contenu dogmatique.

Soyons honnêtes avec nous mêmes. Combien de catholiques se retrouvent réellement unis derrière la bannière du Credo ?

 

Info – Dicastère pour les laïcs : “un gouvernail pour la famille et la défense de la vie”.
Download PDF

Le Conseil pontifical pour les laïcs a tenu sa 28è Assemblée plénière au Vatican du 16 au 18 juin. L’occasion pour le Pape, qui a reçu les participants en audience vendredi 17 juin, de rappeler l’évolution de ce dicastère.

Le Conseil pontifical des laïcs prend un nouveau visage, a commencé le Saint-Père devant l’Assemblée, et c’est la «conclusion d’une étape importante», a-t-il souligné, avec la création d’un nouveau dicastère pour les laïcs dans le cadre de la Réforme de la Curie. Une réforme à accueillir «comme un signe de valorisation et d’estime pour le travail que vous faites, s’est adressé le Pape aux participants, et comme un signe de confiance renouvelée dans la vocation et la mission des laïcs dans l’Église d’aujourd’hui». Ce nouveau ministère sera un «gouvernail» pour poursuivre le travail sur la famille et la défense de la vie, a insisté le pape François.

 

«Un des meilleurs fruits du Concile Vatican II» selon l’expression de Paul VI, le Conseil Pontifical pour les Laïcs est né pour aider les «laïcs à prendre part à la vie et à la mission de l’Église», a rappelé le pape. Car c’est là leur rôle, en tant que baptisé et confirmé dans l’Église, car «le baptême est ce qui fait de chaque fidèle un disciple missionnaire du Seigneur, le sel de la terre, la lumière du monde, la levure qui transforme la réalité de l’intérieur.»

 

C’est un «horizon de référence pour l’avenir immédiat» que propose le pape François : une Église qui sort pour des laïcs qui sortent. Il invite à «lever les yeux vers les plus éloignés de notre monde, les nombreuses familles en difficulté et dans le besoin, aux nombreux laïcs de bon cœur et généreux qui se mettent au service de l’Évangile». «Nous avons besoin de laïcs bien formés, animés par une foi sincère et limpide, dont la vie a été touchée par la rencontre personnelle et miséricordieuse avec l’amour de Jésus-Christ, qui ont une vision de l’avenir qui ne sont pas fermés sur les petitesses de la vie. Nous avons besoin de laïcs qui prennent des risques, qui se salissent les mains, qui n’ont pas peur de se tromper

 

Cette assemblée est donc la dernière du conseil pontifical, qui sera englobé dans un nouveau dicastère dès le 1er septembre prochain.

 

Source Osservatore Romano

Agenda – Bruxelles – Conférence – L’Europe, la politique et la famille
Download PDF

L’Europe, la politique et la famille – quels enjeux et défis aujourd’hui et demain ?

La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE)
a le plaisir de vous inviter à une conférence débat sur le thème
L’Europe, la politique et la famille – quels enjeux et défis aujourd’hui et demain ?
mercredi 22 juin à 19h30 à Bruxelles
Avec la participation de

S.E. Mgr Alain Lebeaupin, Nonce apostolique auprès de l’Union européenne

Maria Teuscher Hildingsson, du Comité de citoyens de l’Initiative citoyenne européenne Mum, Dad & Kids

Antoine Renard, Président de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe

Le débat sera animé par Joseph Junker d’Action Famille.

Info – Pape François – Une pastorale familiale ni rigoriste, ni laxiste.
Download PDF

« La joie de l’amour : le chemin des familles à Rome à la lumière de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia du Pape François » : c’est le thème au centre de la réunion qui s’est déroulée ce jeudi 16 juin 2016 à la cathédrale Saint-Jean-de-Latran, en présence du Pape François, l’évêque de Rome.

 

Dans un discours en partie improvisé, le pape a insisté sur la promotion d’une pastorale familiale qui ne soit «ni rigoriste, ni laxiste».

Interrogé sur la crise du mariage, François a reconnu que nous vivions aussi dans la culture du provisoire.  « Pour moi, a continué le Pape, le problème est la préparation du mariage. » Le choix d’un restaurant après la cérémonie, l’organisation… Tout cela est un fait « social » alors que la préparation au mariage est un chemin de conversion. «Il est beau de trouver des époux, des couples, qui, âgés, continuent à se chercher, à se regarder, à bien s’aimer et se choisir. Il est si beau de trouver des grands-parents qui dans leurs visages ridés par le temps la joie qui naît d’avoir fait un choix d’amour, par amour.» François a appelé à ce que la société ne perde pas «la richesse de leur sagesse».

 

Source Radio Vatican

Agenda – La Cotellerie – Un été en famille
Download PDF

La communauté de la Cotellerie invite les familles chaque été, à vivre une semaine au prieuré. Du 10 au 17 juillet parents et enfants jusqu à la garderie sont pris en charge et accompagnés. Activités ludiques, ateliers, enseignements, temps d’échanges, jeux, rythment les journées pour tous les âgés. Des bénévoles assurent la logistique aux côtés des frères de la communauté dans une joyeuse ambiance chrétienne et familiale.

 

 

rencontre_cotellerie

 

 

Les inscriptions sont ouvertes sur le site de la Cotellerie

 

Félicitations – Grégor Puppinck récompensé pour son livre « La Famille, les droits de l’homme et la vie éternelle »
Download PDF

Le Prix Humanisme chrétien 2016 a été attribué à Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour le Droit et la Justice (ECLJ, Strasbourg), pour son étude « La Famille, les droits de l’homme et la vie éternelle » parue aux Éditions de l’Homme Nouveau.

 

Puppinck

 

En moins de 100 pages d’un style sobre et d’agréable lecture, Grégor Puppinck nous offre une analyse claire et documentée de l’évolution de nos sociétés européennes.

Le constat est bref : le projet humaniste européen a « dégénéré en une postmodernité individualiste et nihiliste » au nom de laquelle sont peu à peu détruits les fondements d’une société chrétienne. Puppinck démontre le glissement subtil et progressif d’une justification des droits de l’homme comme protection de l’homme contre la société vers une conception selon laquelle les droits de l’homme deviennent un instrument de libération de l’individu à l’égard de toute morale.

Il retrouve ainsi les fils d’une lecture dialectique qui tisse les bouleversements qu’une minorité agissante, relayée par la Cour européenne des droits de l’homme impose aujourd’hui à nos sociétés. En nous livrant les clés qui permettent de comprendre les soubassements des réformes sociétales actuelles, Grégor Puppinck appelle à dénoncer une philosophie qui fait disparaitre la personne et la valeur de ses relations sociales au bénéfice d’une suprématie de l‘individu qui ne conduit qu’à la désespérance. Ce faisant, il invite à retrouver les racines de l’humanisme chrétien et la véritable dimension de nos existences.

Le Prix Humanisme chrétien est attribué depuis 2004 par un jury franco-°©?suisse constitué de membres de l’AEES (Association d’éducation et d’entraide sociales) et de l’AES (Académie d’éducation et d’études sociales). Ce Prix récompense un ouvrage accessible à un large public et s’inspirant des principes de l’humanisme social  chrétien.

 

Source l’Homme Nouveau

Traduire le site »