Le pape François fait plus pour “Summorum Pontificum” que Benoît XVI…
Download PDF

Si les Français ont donné au monde une multitude de fromages succulents et de vins gouleyants – tradition gastronomique millénaire dont une grande partie est née dans les monastères –, il faut bien admettre que les Anglo-Saxons ont apporté à l’humanité un humour toujours teinté de paradoxe qui n’est pas à négliger et qui est parfois un peu plus qu’un simple art d’agrément de l’existence… C’est sans doute au nom de cet humour paradoxal que l’abbé John Zuhlsdorf a mis en ligne sur son blogue un article intitulé « Merci, pape François ! », dans lequel il soutient « qu’en deux semaines, le pape François a fait plus pour promouvoir Summorum Pontificum que le pape Benoît XVI depuis qu’il l’a promulgué ». Mais comment donc ? Le Father Z revient sur la controverse du lavement des pieds de femmes par le pape François, et nous régale de ce commentaire dont je ne traduis ici que de larges extraits.

motu+surprise« Le rite du lavement des pieds est en fait optionnel, bien que cet acte soit peu compris des progressistes qui veulent rendre obligatoires les options qu’ils aiment pour tous ceux qui préféreraient s’en dispenser. Le droit liturgique prescrit que seuls des hommes (viri en latin) peuvent être choisis pour ce rite. Les prêtres qui entendent satisfaire à ce droit se devront faire face à une vive opposition des progressistes exigent que des femmes soient aussi choisies. Les évêques seront pressés d’expliquer comment des prêtres pourraient s’en tenir au droit alors que le Pontife lui-même en fait fi. En incluant des femmes, le pape a mis toutes les lois liturgiques en danger.

Les prêtres qui prendront l’option d’omettre le lavement des pieds lors de la Messe du Jeudi Saint seront considérés – paradoxalement – comme dissidents du droit qui exclut clairement les femmes d’avoir leurs pieds lavés. Pour éviter complètement ce dilemme, les prêtres et les laïcs catholiques souhaitant que soit respecté le droit liturgique auront l’option très convenable de la forme ancienne du rite romain, que l’on qualifie de “tridentin”, et qui a été libérée en 2007 par le pape Benoît XVI.

Après l’entrée en vigueur de Summorum Pontificum, un document explicatif intitulé Universæ Ecclesiæ fut promulgué pour aider les gens à interpréter convenablement la manière d’appliquer les dispositions du pape Benoît XVI. Universæ Ecclesiæ dit que toutes les coutumes ou pratiques liturgiques qui n’étaient pas d’usage avant 1962 (comme les servantes de Messe, la communion dans la main et, à présent, à ce qu’il semble, le lavement des pieds de femmes) ne doivent pas être intégrées dans les liturgies selon l’ancienne forme du rite romain. Les prêtres et les laïc catholiques qui veulent un Jeudi Saint sans dilemmes, sans controverses et sans bagarres quant à qui on peut laver les pieds, disposent de la légitime option du Missel Romain traditionnel qui est, véritablement, à l’épreuve des balles. »

C.Q.F.D.

Habemus Papam ! En Lego aussi…
Download PDF

Je ne résiste pas à vous communiquer cette photo tirée du site Shower of Roses (une pluie de roses) de Jessica, une maman catholique de sept enfants vivants (deux sont déjà au Ciel) et adepte de l’école à la maison. Ses enfants on réalisé en “briques” Lego une scène représentant l’élection du pape François au suprême pontificat. La voici (vous pourrez découvrir les autres ici). Je suis vraiment admiratif de la créativité de ces gosses et j’espère que vous apprécierez aussi… (merci à Jessica de m’avoir autorisé la publication de l’une de ces photos).

Screen+Shot+2013-03-20+at+9.47.16+AM

L’énigme de la “Madone de l’Humilité” offerte par le pape François
Download PDF

françois et benoît icône

Nous avons vu, lors de la rencontre historique et émouvante entre le pape François et le pape émérite à Castel Gandolfo hier, le Souverain Pontife offrir une icône de la Vierge à son prédécesseur, et nous l’avons entendu dire : « Ils m’ont dit que c’était la Madone de l’Humilité. Et je vais vous dire une chose : quand ils m’ont dit cela, j’ai immédiatement pensé à vous, à tous les merveilleux exemples d’humilité et de gentillesse que vous nous avez donnés au cours de votre pontificat », le pape émérite répondant avec émotion « Grazie, grazie » en étreignant les mains du pape François… Mais au-delà de l’émotion du moment et de la délicate attention du pape François pour son prédécesseur, la question que l’on se pose, bien sûr, c’est : qui sont ces « ils » ? C’est Robert Moynihan qui perce cette énigme dans The Moynihan Letters d’hier. En effet, le fondateur et directeur du mensuel Inside the Vatican, signale avoir reçu quelques minutes avant d’écrire sa Lettre, un courriel inattendu du métropolite Hilarion – le “n° 2” du patriarcat orthodoxe de Moscou – lui précisant : « Le pape François a offert au pape émérite Benoît l’icône que le métropolite Hilarion a offert au pape François au nom du patriarche Cyrille [le chef de l’église orthodoxe russe] après l’audience privée [avec le nouveau pape] le 20 mars ». Moynihan a aussitôt envoyé un courriel au métropolite Hilarion : « Incroyable. En êtes-vous satisfait ou contrarié ? ». Réponse du métropolite : « Très heureux et très touché ».

La vidéo de la rencontre des deux papes…
Download PDF

Le pape François et le pape émérite Benoît XVI ont eu un entretien en tête-à-tête pendant 45 mn. Le pape François a offert au pape émérite une icône de la Vierge de l’Humilité en hommage au pontife émérite.

 

L’émouvante rencontre du pape François et du pape émérite Benoît XVI…
Download PDF

On n’avait jamais vu de telles photos évidemment. Merci au Salon Beige de les avoir si rapidement mises en ligne… Deux papes qui s’étreignent et qui prient ! Quelle émotion…

6a00d83451619c69e2017d4239b7cc970c-800wi

6a00d83451619c69e2017ee9ae0e01970d-800wi

Le pape François et la “dictature du relativisme”
Download PDF

PapaCDRecevant aujourd’hui, 22 mars, le corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, le pape François a prononcé un discours préparé, sans jamais se permettre une ce ces digressions auxquelles sont tout nouveau pontificat nous avait déjà habitué… Première remarque, le discours a été prononcé en italien alors que la langue utilisée par les Souverains Pontifes quand ils reçoivent le corps diplomatique est toujours le français, ce qui a constitué comme un “mini scandale”… On murmure, dans les couloirs du Vatican, que si le nouveau pape comprend le français (et l’anglais) il ne se sent pas suffisamment familiarisé avec cette langue pour se lancer dans la lecture d’un discours écrit en cet idiome. Dont acte. Mais il y a, dans son discours, une phrase particulièrement intrigante qui semblerait montrer à la fois un recentrage sur la question de la “pauvreté“, chère au pape mais réduite à la pauvreté matérielle par tant de médis et de clercs, et un rappel, tout sauf discret, de la pensée de son prédécesseur Benoît XVI. La voici en italien : « Ma c’è anche un’altra povertà! È la povertà spirituale dei nostri giorni, che riguarda gravemente anche i Paesi considerati più ricchi. È quanto il mio Predecessore, il caro e venerato Benedetto XVI, chiama la ‘dittatura del relativismo’ ». En français : « Mais il existe une autre pauvreté ! C’est la pauvreté spirituelle de notre époque qui afflige d’une manière particulièrement sévère les pays que l’on considère comme les plus riches. Et c’est ce que mon prédécesseur, le cher et vénéré Benoît XVI, a appelé la “dictature du relativisme” ».

Intéressant.

 

La Curie confirmée par le pape François, “donec aliter provideatur”
Download PDF

Il faudrait qu’on s’en avise, car j’ai lu des commentaires ici et là qui sont fautifs. Du jour de son élection régulière dans le conclave le pape François a été revêtu de toute la plénitude de son office pontifical. La Messe dite “d’intronisation” du 19 mars ne marquera donc pas le commencement de son pontificat : il a déjà commencé. Il peut donc prendre les décisions qu’il estime appropriées au bien de l’Église. C’est, par exemple, ce qu’il a fait en confirmant hier tous ceux qui sont en fonction à la Curie romaine – préfets de dicastères, secrétaires, etc. – ce qu’ont fait également tous les pontifes précédents. En se sens, cette décision est tout à fait traditionnelle. Cette confirmation a été faite donec aliter provideatur, ce qu’on pourrait traduire par « jusqu’à ce qu’il en soit disposé autrement » ou « jusqu’à ce que d’autres mesures soient prises ». Ce qui est tout à fait normal : le Souverain Pontife entend que la Curie se (re)mette au travail – puisque toutes les fonctions curiales avaient été suspendues pendant la vacance du Siège – sans se lier les mains pour l’avenir. On peut toutefois être assuré que le pape François prendra des mesures tant sur la “voilure” que sur les fonctions de la Curie et sur ceux qui les occupent. La “réforme” de la Curie était à l’ordre du jour des différentes congrégations générales cardinalices. Le troublant c’est que des commentateurs ont fait remarquer que la candidature du cardinal Bergoglio aurait été poussée par l’alliance surprenante des cardinaux Angelo Sodano et Tarcisio Bertone, les deux derniers secrétaires d’État qui pourtant n’ont pas su, pu ou voulu réformer cette Curie quand ils en avaient le pouvoir…

Bénédiction atypique du pape François aux journalistes
Download PDF

55102149D47F99DFF51209722985_h242_w430_m2_q80_cgEEsOacxDans The Moynihan Letter d’hier samedi, Robert Moynihan revient sur l’audience publique accordée par le pape François en la salle Paul VI au quelque 5 000 journalistes et professionnels de la communication accrédités qui ont couvert la période du sede vacante, des congrégations générales et du conclave, audience à laquelle, évidemment, le directeur d’Inside the Vatican assistait. À la fin de l’audience, écrit Moynihan, « [le pape] François fit quelque chose qui surprit tout le monde, en satisfit beaucoup et en choqua quelques uns. Le moment était venu pour lui de nous accorder sa bénédiction apostolique, mais il ne le fit pas à la manière habituelle. De fait, il ne fit aucun geste extérieur et ne dit pas le “au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit” à haute voix. Il dit en italien : “J’accorde à tous de tout cœur ma bénédiction. Merci”. Puis, en espagnol, il donna l’explication suivante : “Je viens de vous dire que je vous accordais de tout cœur ma bénédiction. Dès lors que beaucoup d’entre vous ne sont pas membres de l’Église catholique et que d’autres ne sont pas croyants, je donne en silence cette bénédiction de tout cœur à chacun d’entre vous par respect pour la conscience de chacun mais en sachant que chacun d’entre vous est un enfant de Dieu. Que Dieu vous bénisse !” Et sur ces mots il s’est retourné et est parti. ». C’est « sans précédent » confie Moynihan.

Pape François : le cardinal Mahony aux ange(le)s !
Download PDF

En attendant l’issue de ses démêlés avec la justice américaine, le cardinal Roger Mahony, archevêque mérite de Los Angeles – dont il n’est pas téméraire de penser qu’il a donner son suffrage au cardinal Jorge Bergoglio – est tout à sa joie de l’élection du pape François. L’interdiction que lui a signifiée son ordinaire, Mgr José Gomez, archevêque de Los Angeles, de toute activité publique s’étend-t-elle à son usage de l’internet ? Il faut croire que non, puisque le cardinal Mahony “tweete” allègrement. Voici les trois derniers qui ont été relevés : les deux premiers datent du 14 mars et le troisième du 15. Voici les captures d’écran (les traductions suivent) :

mahony 

1. « Au revoir l’hermine papale et les luxueuses dentelles ! Bienvenues la soutane simple et, heureusement, les chaussures noires ordinaires ! Saint François doit être au comble de la joie !! »

2. « À notre rencontre d’aujourd’hui j’ai remarqué que le pape François portait toujours ses vieilles chaussures noires. Je prie pour qu’il les garde et qu’elles soient un signe pour nous ».

3. « Messe avec le pape François : on change d’une HAUTE Église à une Église BASSE et humble ! Quelle bénédiction pour nous de rencontrer Jésus sans ornements »

Le pape François trahit un secret du conclave…
Download PDF

Évidemment, il faut prendre le titre de cette brève cum grano salis, voire avec un peu d’humour… Mais voici un extrait du communiqué de Vatican Information Service de ce jour qui rapporte des paroles du pape François aux milliers de journalistes réunis ce matin salle Paul VI.

« Nombreux sont ceux qui, ignorant pourquoi je me suis appelé François, ont pensé à François-Xavier, à François de Sales et à François d’Assise. Voici les faits : dans la Sixtine j’avais à côté de moi le cardinal Claudio Hummes, l’ancien archevêque de Sao Paulo et ancien préfet de la Congrégation pour le clergé, un grand ami, vraiment un grand ami ! Lorsque les choses sont devenues dangereuses pour moi, il m’a rassuré et encouragé. Et lorsqu’on est arrivé aux deux tiers des votes, et que les cardinaux ont applaudi le Pape élu, cet ami m’a dit en m’embrassant : N’oublie jamais les pauvres ! Ceci s’est imprimé dans mon esprit et j’ai immédiatement pensé au Poverello. J’ai pensé aux guerres, alors que le scrutin reprenait jusqu’à un vote unanime, j’ai pensé à François, l’homme de la paix, l’homme qui aimait et protégeait la nature. Alors que l’humanité a un rapport tellement médiocre avec la création ! Il est l’homme diffusant l’esprit de la paix, l’homme pauvre. Combien je désire une Église pauvre pour les pauvres ! Un cardinal m’a dit : “Tu devrais t’appeler Adrien parce que Adrien VI fut un réformateur. Et nous avons besoin de réformer” l’Église. Un autre de choisir celui de Clément. Mais pourquoi ? “Parce qu’en devenant Clément XV tu vengerais l’affront de Clément XIV qui avait supprimé la Compagnie de Jésus”. Et j’ai choisi François, le nom de mon cœur.

Deux remarques.

Le pape François Ier peut se relever de la promesse de confidentialité sur les débats du conclave faite par le cardinal Bergoglio. Il l’a fait et c’est son droit souverain. Mais cela pourrait en inspirer d’autres…

Si je comprends bien le texte français – mais l’expérience m’invite à me méfier des traductions françaises de VIS… – le cardinal Bergoglio aurait obtenu les deux tiers des voix au premier scrutin de l’après-midi et y aurait donc été élu mais qu’il aurait eu un deuxième scrutin qui aurait abouti à un vote unanime (« alors que le scrutin reprenait jusqu’à un vote unanime »). Incompréhensible ! Mais la version italienne dit « fino a tutti i voti » (jusqu’à tous les votes, jusqu’à ce qu’on ait [re]compté tous les votes), l’espagnole dit « hasta contar todos los votos » (jusqu’à ce qu’on compte – ou recompte – tous les votes). Il est donc probable que ce soit au deuxième scrutin de l’après-midi que le cardinal Bergoglio a été élu et que ce qui s’est passé après l’obtention des deux tiers, c’est un recomptage des bulletins et des votes. Tout cela est quand même un peu confus. Enfin, Habemus papam

Pape François : première impression de lecteurs de WDTPRS
Download PDF

C’est toujours un peu hasardeux, voire franchement déplacé, de faire un sondage auprès de ses lecteurs pour leur demander leur première impression sur le nouveau Souverain Pontife… L’abbé John Zuhlsdorf, le blogueur impénitent de What Does The Prayer Really Say, a cru pouvoir s’y hasarder hier et annonce que le sondage sera clôt le 18 mars. Je viens de consulter cette page de WDTPRS : 6 657 lecteurs ont donné leur première impression. Voici le résultat de ce curieux sondage. Pour information…

wdtprs

Le cardinal O’Malley sur l’élection de François Premier
Download PDF

Autre électeur, et donné comme son confrère Timothy Dolan par beaucoup de commentateurs comme éligible, le cardinal Sean O’Malley, archevêque de Boston (Massachusetts), a publié le communiqué qui suit sur l’élection du pape François Premier.

Sean-Patrick-O-Malley_galleryphoto_paysage_std« Je m’associe à mes frères cardinaux en rendant grâce à Dieu pour l’élection du pape François Ier, le 266ème successeur de saint Pierre et Vicaire du Christ. Le clergé, les religieux et les laïcs de l’archidiocèse de Boston fêtent cette bénédiction pour l’Église.

À Césarée de Philippe, Jésus chargea saint Pierre d’être la pierre sur laquelle l’Église serait construite. Le pape François poursuit cette mission dans le contexte d’une culture de plus en plus laïcisée dans laquelle beaucoup de personnes ne savent pas ou ont oublié que Jésus est notre Sauveur et notre Rédempteur. Le monde bénéficiera énormément  du témoignage du pape François à l’appel de Jésus d’aimer Dieu et de nous aimer les uns les autres. Nous promettons un soutien fidèle au Saint Père qui va conduire l’Église en proclamant la Nouvelle Évangélisation en invitant tous et chacun à développer une relation plus étroite avec le Christ et à partager ce don avec les autres.

Puisse Dieu accorder au pape François la grâce et la force de conduire la communauté mondiale de plus d’un milliard de catholiques. La Saint Père nous a déjà manifesté sa grande humilité en nous invitant à prier avec lui, pour lui et pour l’Église. Nous prions pour que l’Esprit Saint qui nous a conduit à choisir le Saint Père le guide afin qu’il témoigne des vérités éternelles de notre foi. »

Le cardinal Dolan sur l’élection de François Premier
Download PDF

Électeur et éligible, le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York et président de la Conférence épiscopale des États-Unis, a publié la déclaration qui suit, au nom de la Conférence, sur l’élection du pape François.

235148-cardinal-timothy-dolan« L’élection du cardinal Jorge Mario Bergoglio, qui a pris le nom de François Premier, marque une étape importante de notre Église. Comme successeur de Pierre, notre premier Pape, le pape François Premier se présente comme la figure de l’unité de tous les catholiques où qu’ils se trouvent.

Les évêques des États-Unis et les fidèles de nos 195 diocèses offrent leurs prières à notre nouveau dirigeant et lui promettent obéissance. Une prière intense dans le monde entier a entouré l’élection du pape François Premier.

Les évêques des États-Unis rendent grâce à Dieu pour les conseils de l’Esprit Saint et le choix inspiré du collège des cardinaux. La joie au cœur nous proclamons : “Ad Multos Annos !” (longue vie !). »

L’archevêque Chaput sur le pape François Premier
Download PDF

Voici la première réaction d’un prélat américain à l’annonce de l’élection du nouveau pape. C’est celle de Mgr Charles Chaput, archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie).

ArchbishopChaputforWeb1« J’ai rencontré pour la première fois notre nouveau Saint Père lors du synode [des évêques] pour l’Amérique et j’ai toujours sur mon bureau un cadeau qu’il m’a fait : un portrait de Marie.

Le pape François, ancien cardinal Bergoglio, est un homme qui vient du cœur de l’Église globale, un prêtre d’une extraordinaire force intellectuelle et culturelle, un homme profondément engagé dans les problèmes de la vie de la vie d’aujourd’hui et capable de parler aux cœurs d’aujourd’hui, ouvert aux nouvelles réalités qu’affronte l’Église, et enraciné dans un profond amour de Jésus-Christ. C’est un choix merveilleux, un pasteur que Dieu n’a pas envoyé que pour l’Église mais toute personne de bonne volonté qui aspire honnêtement à la justice, à la paix et à la dignité humaine en notre temps. Puisse Dieu lui accorder courage et joie et le soutenir de sa divine présence. Et puissent les catholiques de Philadelphie et du monde entier le soulever de leurs prières ».

Traduire le site »