Analyse – Insémination post-mortem – 53% des professionnels de santé hostiles
Le 31 mai dernier, le Conseil d’Etat autorisait Mariana Gonzalez-Gomez (de nationalité espagnole) à utiliser les paillettes de sperme, conservées en France, de son défunt mari, Lire la suite ...
Traduire le site »