Tag: insémination artificielle post mortem

Analyse – Insémination post-mortem – 53% des professionnels de santé hostiles

Le 31 mai dernier, le Conseil d’Etat autorisait Mariana Gonzalez-Gomez (de nationalité espagnole) à utiliser les paillettes de sperme, conservées en France, de son défunt mari, afin de réaliser une insémination post-mortem, en Espagne. Une décision inédite, prise à rebours de la jurisprudence jusqu’alors établie par le Conseil d’Etat français (cf. Insémination artificielle post-mortem : le Conseil d’Etat français accède à la demande d’une veuve espagole, Insémination post-mortem : « le juge devient roi » … Lire la suite...

Traduire le site »

S'abonner à notre Lettre d'Information


Nous suivre sur les Réseaux Sociaux


Lien vers Facebook

Lien vers Twitter