Le délire anticatholique d’une série d’Arte lui fait même inventer une fausse lettre d’évêque…
Ce ne sont même plus des malfaisants, ce sont, pour reprendre l’expression d’un mien et regretté ami, Serge de Beketch, des « pue-la-haine ». Voyez cet excellent petit billet de Vivien Lire la suite ...
Traduire le site »