Les bouddhistes belges sont favorables au fait de tuer des enfants malades
Download PDF

L’Union bouddhique belge s’est déclarée favorable à la loi votée par le Parlement belge, qui autorise l’euthanasie des enfants mineurs souffrant d’une maladie incurable. Cette organisation revendique 100 000 bouddhistes en Belgique. Contrairement à toutes les Églises ou religions de Belgique, et en particulier l’Église catholique, qui ont fermement condamné le permis de tuer accordé aux médecins et aux familles à l’encontre d’enfants vulnérables, l’Union bouddhique belge s’est réjouie de la possibilité de mettre fin aux jours d’enfants pour qui il “ne serait pas possible de réduire la souffrance”. Koen Vermeulen, le secrétaire général de l’UBB a ajoutée que l’euthanasie était même, dans certaines circonstances, la seule option “sensée”.

S’il était besoin de le noter, les fidèles bouddhistes s’inscrivent donc pleinement dans la culture de mort contemporaine.

Déjà, lors de l’audition des responsables religieux français au Sénat au sujet du prétendu mariage homosexuel, Marie-Stella Boussemart, présidente de l’Union bouddhiste de France (UBF), avait donné dans le relativisme le plus complet. Elle avait indiqué que chacun devait faire, en conscience, ce qu’il lui semblait le mieux. Elle avait appelé chaque croyant à réfléchir « pour savoir ce qu’il veut faire ou pas ».

Traduire le site »