« Impensable », le mot de trop
Cet article a été rédigé au lendemain des attentats de l’été 2016. La vague compassionnelle passée, il ne choquera plus personne… heureusement. Si les évêques se mettaient à faire Lire la suite ...
Traduire le site »