Le destin sans gloire de NKM

Download PDF

Défaite aux législatives, ne parvenant à redresser la barre, la maison NKM s’effondre. NKM disparaît non seulement des radars médiatiques – le “enmarchisme” est plus attractif que le boboïsme de droite -, mais également du champ politique. Quant à l'”agression” dont elle aurait fait l’objet, à trois jours du second tour des législatives, elle semble oubliée. Sans préjuger de l’enquête, certains doutent clairement de ce qui a été considéré comme une agression. Mais ce n’est pas le sujet. NKM ne s’est pas présentée à la tête du groupe des Républicains du conseil de Paris. Clairement en minorité, elle est partie par la petite porte en créant un groupe dissident qui ne comprendra que… 6 conseillers de Paris ! Bref, on est loin des 54 élus du groupe de la formation Les Républicains… Dans le débat public, NKM perd beaucoup de poids politique.

Pourquoi parler de NKM ? En soi, ce n’est pas à sa personne que nous en voulons, mais à l’image qu’elle a portée. Elle a tout simplement chercher à incarner ces causes “sociétales”. NKM a été clairement aux antipodes de la défense des points non négociables auxquels les électeurs de droite, même des Républicains, étaient sensibles. Ainsi, NKM a été en retrait dans la question du mariage pour tous. Elle a pourtant sollicité, en mars 2014, les voix des électeurs de droite à Paris. Il y avait bien une imposture à combattre. Dernièrement, elle se déclarait même favorable à la PMA… pour toutes. Plus besoin d’attendre l’avis du CCNE !

C’est bien l’icône d’une certaine confusion qui est en berne. Pour la clarté des convictions et la défense des points non négociables, ses défaites constituent, malgré tout, une victoire. Certaines mobilisations, notamment dans la blogosphère, ont donc porté leur fruit.

3 comments

    • coolseniors

      … + Son frère milliardaire. Ne perdons pas notre temps à récupérer ces individus sans Foi ni Loi, ils nous ont trahis depuis des décennies et vendu voire bradé, notre pays (si chèrement payé moult fois, par nos anciens) à leur fratries fétides et mondiales. Honte à eux.

  1. BERTRAND

    En 2013 il fallait choisir qui serait tête de liste à Paris aux municipales. Les amis de la manif pour tous ne se sont pas assez mobilisés pour écarter N.M.K, défaite qui a montré que les manifestants LMPT sont peu cohérents dans les urnes (élections facultatives comme les libraires, ou de plein droit : législatives, présidentielles, municipales etc…) La “droite” a pu continuer de manipuler ces braves gens, il aurait fallu qu’elle les redoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *