Golias a vraiment perdu toute crédibilité

Download PDF

En attendant l’article de Golias sur Thiberville, qui ne vient toujours pas – alors que, comme le faisait remarquer le Metablog, cette affaire devrait l’intéresser puisque nous observons :
– une décision imposée d’en haut, sans tenir compte de la réalité locale
– un évêque qui fédère contre lui toute une communauté
– un prêtre sanctionné pour insubordination à son supérieur
– et in fine, l’emploi par la hiérarchie de l’argument d’autorité … la loi du plus fort étant comme chacun sait la plus faible des lois.), donc en attendant cet article improbable, j’ai
lu celui que Golias a consacré à la marche pour la vie. Et j’y trouve cette curieuse affirmation :

“A présent, les organisateurs de cette marche attendent la présence physique d’un évêque, ou mieux de plusieurs – ils n’osent espérer un cardinal – ce qui donnerait un poids beaucoup plus fort
encore à l’initiative. Ce qui ne tardera certainement pas à venir. On parle de Mgr Guy de Kérimel, l’évêque de Grenoble.”

Affirmation d’autant plus étonnante que Mgr de Kérimel ne fait pas partie des 25 évêques français soutenant la Marche pour la vie. En cherchant
attentivement d’où pouvait provenir cette information, je suis arrivé à cette double conclusion :
1. Golias lit Perepiscopus
2. Golias ne sait pas lire

En effet, c’est moi qui, par ironie, avait demandé si nous verrions Mgr
de Kérimel à la Marche pour la vie, suite à son excellent message pro-vie de Noël. Lisant ce post, Golias l’a pris pour argent comptant. Ce qui signifie que Golias reprend sans les
comprendre les informations de Perepiscopus.

 

En lisant le reste de l’article, on peut ajouter que Golias n’est pas suivi par ses propres lecteurs dans son combat pro-mort, au vu des commentaires édifiants, ce qui est normal puisqu’on
ne peut être catholique et justifier le crime de l’enfant à naître.

Enfin, je suis extrêmement surpris qu’on puisse parler ainsi du cardinal Vingt-Trois :

“Aujourd’hui encore le cardinal André Vingt-Trois, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a rien d’un progressiste, demeure indisposé par ce type de militantisme. Et y fait
barrage
.”

Il est insultant d’imaginer que l’archevêque de Paris soit favorable à la culture de mort et nous ne doutons pas qu’il démentira rapidement.