Jean-Pierre Michel, promoteur du “mariage pour tous”, battu aux sénatoriales

Download PDF

Les élections obéissent à des facteurs complexes, peuvent révéler de vives inimitiés:  il n’empêche que la défaite de Jean-Pierre Michel, sénateur de Haute-Saône, le 28 septembre 2014, constitue un signe encourageant. Un symbole même, étant donné ce que Jean-Pierre Michel a représenté lors des derniers débats sociétaux. On connaît la hargne par laquelle le sénateur avait rapporté, en 2013, le projet de loi ouvrant le mariage aux couples composés de personnes de même sexe. Refusant de recevoir les responsables de la Manif pour tous, accusant même Frijide Barjot d’homophobie (!), le sénateur Jean-Pierre Michel s’était même singularisé par un assistant parlementaire se répandant en propos discourtois, voire équivoques, sans chercher à désavouer ce dernier… Dimanche 28 septembre 2014, les grands électeurs de Haute-Saône ont préféré donner leurs suffrages à deux sénateurs UMP. Jean-Pierre Michel a été éliminé dès le premier tour. Une page se tourne pour certains ténors de la gauche morale. Dans son tweet, le sénateur battu appelle la “nouvelle génération d’élus” à “porter ardemment les idéaux d’égalité”. L’égalité de tous les enfants devant la filiation ? L’égalité de chaque enfant devant la filiation ? Le droit de chaque enfant à avoir un père et une mère ? On pourrait voir les choses ainsi… Monsieur le sénateur, vous ne nous manquerez pas !

11 comments

  1. brandenburg

    Connaissant bien la Haute Saone,je sais que dans ce coin de Franche Comté très catholique,les radicaux anticléricaux et francs-maçons ont toujours été curieusement puissants;ils sont passés au ps mais sont toujours aussi haineux;la victoire n’est donc pas assurée pour toujours et le fn monte en puissance dans cette province sinistrée,une des plus pauvres de France:quant au clergé dans les années post-conciliaire,il a complètement débloqué et fait de l’Eglise abbaye de Luxeuil au passé glorieux une pétaudière;enfin une minorité protestante y a été toujours puissante comme les peugeot ou japy mais l’atmosphère y était très agréable et les rapports sociaus amicaux et aujourd’hui Besaçon la capitale a un maire socialiste bas de gamme,la déchristianisation y ayant frappé là aussi!

  2. Cette nouvelle me remplit d’aise. Madame ESCOFFIER, elle aussi un défenseur acharné du mariage homosexuel, a été également battue. L’échec de monsieur MICHEL est assez symbolique ! Mais selon monsieur CAMBADELIS, les élections sénatoriales ne sont pas une Bérézina pour le PS. Il a vraiment des lunettes ROSES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *