Le cadeau de Noël de Mgr Bonny: “une reconnaissance formelle de la relationnalité (sic) qui est également présente chez de nombreux couples bi- et homosexuels”

Download PDF

Dans la rubrique “la prévarication continue”, on peut citer la nouvelle prise de position de Mgr Johann Bonny, évêque d’Anvers (Belgique), en faveur d’une reconnaissance ecclésiale des couples bi et homosexuels. C’est la nouvelle trouvaille (au goût) du jour. En effet, l’évêque se serait exprimé dans le quotidien De Morgen. Les propos ont été rapportés dans un article de La Libre Belgique. Extrait : “nous devons chercher au sein de l’Église une reconnaissance formelle de la relationnalité (sic) qui est également présente chez de nombreux couples bi- et homosexuels. Tout comme il existe dans la société une diversité de cadres juridiques pour les couples, il devrait également y avoir une diversité de formes de reconnaissance au sein de l’Eglise.” Outre le fait de relativiser les sixième et neuvième commandements du décalogue, on aimerait savoir à quoi correspond justement la “reconnaissance… formelle” de la bisexualité: une liaison avec deux autres partenaires homme et femme ? Une relation à trois ? La question est donc posée… En tout état de cause, le mariage est gravement relativisé et on voit guère son utilité dans une panoplie aussi hétéroclite. (Certes, il ne manque plus que la reconnaissance de l’adultère ou celle des relations volages, mais dans l’imagination du prélat, on peut s’attendre à tout…). En tout cas, il ne s’agit plus de  savoir si Mgr Bonny pratique l’herméneutique de la continuité ou celle de la rupture: ce serait plutôt celle de la sous-ceinture… Par ailleurs, d’après La Libre Belgique, Mgr Bonny serait pressenti comme successeur du primat de Belgique, Mgr Léonard. Il est vrai qu’en 2009 la question de sa nomination au siège de Malines-Bruxelles avait déjà été posée.

48 comments

  1. jejomau

    En Belgique, il faut croire que le pape n’a plus d’autorité depuis un bail. Les évêques doivent être pressentis dans les Loges ….. Et initiés…..

  2. Onclin

    Mgr Bonny est un “flamand”, vraiment un “flamand”, il le prouve de manière éclatante. Il ne comprend plus rien. Mais a t’il déjà compris quelque chose ce “flamand”.

  3. RAYNAUD

    La complaisance de Rome à l’égard de ces “évèques” dont les propos parfaitement hérétiques sont tolérés, nous conduit à la plus grande prudence quant aux déclarations ambigus et à leur non condamnation. Il apparaît que la conception “collégiale” de l’autorité papale débouche sur une acceptation de toutes les opinions principalement les anti-tradionnelles. Une course à la démagogie a remplacé le devoir de la diffusion de l’enseignement du Christ. Ceci résulte de l’idée de la “continuité de la révélation” qui d’après certains ne s’est pas arrêté avec les derniers Apôtres. Il en résulte que depuis un siècle tout et son contraire est professé, surtout si cela peut paraître “moderne” c’est à dire qui s’adapte au temps présent. L’ instant étant par excellence discontinu, l’herméneutique de la continuité devrait échapper à la variabilité ce qui n’est pas le cas , au nom de cette théorie, la vrai devient faux et inversement selon le temps présent.

  4. Sami

    C’est la maladie de l’adaptose . Pourvu que l’Eglise se vaccine! Sinon les récidives vont se poursuivre indéfiniment jusqu’à la perte de conscience.
    Il faudrait se souvenir de l’Epitre aux romains : ” N’entrez pas dans les schémas du monde présent …. Mais redoublez d’intelligence pour discerner quelle est la volonté de Dieu, celle qui est bonne et parfaite “( Rm 12,2 )

  5. Là je crois qu’on a mis la main sur un évêque qui fricote avec les loges maçonniques. Déjà je voudrais qu’il m’explique ce qu’est la relationalité ? Après le mariage pour tous homosexuel, nous voilà avec les bi-sexuels maintenant, à quand la transexualité et autres perversions sexuelles. Ah oui, c’est sûr que là on n’est plus dans le sacrement du mariage mais c’est en dessous de la ceinture. J’espère qu’il ne remplacera Mgr Léonard, primat de Belgique, qui est très très bien. Car comme on dit chez moi dans le 22, les belges avec lui ils sont “mal bar.” mal barrés, quoi. Son sacerdoce me paraît bien loin, là c’est plutôt la sexologie et encore. Et c’est pas une blague belge, en plus Anvers est un grand évêché. Ses pauvres prêtres et fidèles doivent être bien désorientés. Je commence à comprendre pourquoi Notre Dame à la Salette s’en est pris aux évêques particulièrement. Là les masques tombent, et d’ailleurs elle les a tellement repris qu’ils ont mis un interdit sur le secret de la Salette, qui est certes diffusé depuis fort longtemps, mais à ma connaissance (mais je puis me tromper) il n’a tjs pas été levé.

  6. brandenburg

    Pauvre Belgique-Baudelaire.Les flamands ont été lontemps beaucoup plus catholiques que les wallons déchristianisés à la française.quoique désormais beaucoup plus riches que les wallons,ils ont été écartés du pouvoir notamment par une coalition hétéroclite menée par l’homosexuel-il s’en vante-socialiste di rupo..Devant son incapacité à réduire le déficit budgétaire abyssal du pays financé en partie par les flamans,ceux-ci se sont radicalisés en créant un parti indépendantiste qui est arrivé en tete aux dernières élections.Pour l’écarter,une nouvelle coalition tout aussi hétéroclite s’est formée sous la houlette toujurs d’un wallon mais liberal en économie comme en matière de moeurs et qui impose l’austérité notamment aux flamands qui ne sont en rien responsables de cette dérive.Le Vlams Belang,le parti indépendantiste, s’est radicalisé et est devenu nèo-paien affiché:les réformes en matière de moeurs ne le genent pas mais il refuse une austérité qui pour la Flandre n’a pas lieu d’etre.Les Eveques flamands pris dans cette tourmente ont cru pour garder un reste d’influence suivre l’esprit du temps favorable à la culture de mort et à la soi-disant révolution sexuelle et la plupart des Eveques wallons ont suivi.MGR Leonhard est un flamand de la vieille école assez traditionaliste mais sans grand caractère.La majorité du “clergé” belge tout confondu veut donc s’en débarrasser.Deux questions se posent aujourd’hui décisives pour la Belgique: 1 qui le Pape François nommera-t-il au siège de malines Bruxelles une ville à majorité wallone mais cosmopolite et noyée par une immigration musulmane:la probabilité est hélas qu’il nomme un Eveque, progressiste mais quand meme moins marqué que ce bony:ce sera la fin du peu qu’il reste de l’Eglise belge;2 les flamands nationalistes enhardis demanderont-ils ou prendront-ils carrément l’indépendance:c’est assez probable mais l’ue leur déclarera une guerre sourde,elle qui affirme en permanence que sa première justification est la paix en Europe.Or celle-ci est en train de mourir en Belgique,un des pays fondateurs de l’Europe des six,en Ukraine que l’ue veut intégrer à l’instigation des états désunis qui ont fomenté la soi-disant révolution de Maidan,en Hongrie qui a eu le culot de se déclarer un état chrétien:horreur et damnation!L’ue aidée par le fmi à la solde des amerlocs et ceux-ci en coulisse veulent la peau de Viktor Orban ,le Président du pays et essayent de l’étrangler politiquement et économiquement le poussant ainsi dans les bras de la Russie:nouveau risque de conflit,Orban n’étant pas homme à céder et étant approuvé par une grosse majorité de hongrois.N’oublions pas la guerre en Yougoslavie devant lesquelles l’ue n’a rien fait et a appelé les états désunis qui comme à leur habitude n’ont su que bombarder de milliers de métres de haut tout ce qui bougeait:résultat un Kosovo musulman,islamiste en plein coeur de l’Europe centrale et en proie à tous les chaos:trafic d’armes,de drogue,etc mais les amerlocs s’en foutent puisqu’ils onr réussi à intégrer à l’otan certains pays issus de cette déflagration.En apparence tout cela n’a rien à voir avec ce jean-foutre d’évéque flamand mais c’est faux,les états désunis,pays ultra protestant, voulant avec acharnement détruire tout ce qui est catholique et en Europe par surcroit tout ce qui pourrait lui résister.Or une vrais Eglise catholique serait le seul rempart à cette vassalisation,les politiciens européens comptant ;pour du beurre tant ils sont nullissimes.Le seul salut pour la Belgique avant qu’elle n’éclate réside en son jeune Roi:il se dit comme son oncle le Roi-et saint-Baudouin très catholique et a la faveur des flamands alors que les wallons veulent aussi se débarrasser de lui dans leur course à la mort.Aura-t-il les épaules assez solides pour etre un vrai Roi capable de réunifier la Belgique actuellement déchirée:on verra bien mais il faudrait que l’homme soit exceptionnel comme cela serait nécessaire avec le jeune Roi Felipe en Espagne mais dans les deux cas l’espoir est mince et il est probable que les deux pays vont éclater ,en Espagne avec une Catalogne indépendante.Cela donnera des idées aux autres partis indépendantistes comme en Ecosse battus de peu au dernier referendum.Meme problème en Croatie que ses dirigeants et l’ue veulent intégrer à la zone euro alors que le peuple y est farouchement opposé vu l’échec cinglant de cette monnaie fictive.Bref,l’ue facteur de paix et d’intégration aboutira exactement à l’inverse,guerre plus ou moins feutrée et désintégration de certains pays et de l’Europe en général.L’espoir?Il est mince avec le Pape François qui ne connait pas l’Europe et ne l’aime pas.,Seule des Eglises catholiques fermes et solides pourrait recoudre ce que des irresponsables partisans de la culture de mort qu’ils essayent d’imposer partout ont détruit.Or avec l’Episcopat européen actuel déchiré entre traditionalistes et progressistes,il ne faut pas attendre grand-chose que des pleurnicheries,preuve une fois de plus que ce qui se passe sur terre est étroitement lié à ce qui se passe au ciel.Tout dépendra de la nouvelle génération d’Eveques européens:or avec le Pape François et sa ruse,il ne faut rien attendre de bon a priori mais tout de l’Esprit Saint qui veille sur lui et lui fera peut-etre comprendre qu’il ne suffit pas d’engueler tout le monde,Cardinaux et Eveques compris, pour éviter la catastrophe.La nomination de l’Archveque de Malines-Bruxelles sera donc un test décisif:si elle est mauvaise et laxiste,ce Pontificat est fichu pour l’Europe tout au moins.Cela sera peut-etre une bonne chose,les Eglises européennes laissées à l’abandon seront posées devant deux questions de vie ou de mort:celle de leur Eglise et celle de l’Europe:ils ne pourront pas se dérober comme à l’habitude:de nombreux catholiques européens-de plus en plus nombreux et déterminés- sont l’arme aux pieds pour, si des Eveques courageux comme Mgr Aillet ou Ré en France les mobilisent:ils n’ont plus peur de rien et ne lacheront rien,donnant ainsi un nouveau visage à l’Eglise catholique en Europe,celui de la vie, susceptible d’entrainer des hésitants encore incroyants mais attirés invinciblement par la seule institution encore vivante!Quant aux partisans de la culture de mort ils perdront forcément car ils n’ont que peu d’enfants et dans des conditions si tordues que les malheureux n’auront qu’un abri,cette meme Eglise!Pour le reste “laissons les morts enterrer les morts” par l’euthanasie qu’ils souhaitent!PS ce texte n’a rien de délirant mais à mon humble mesure non pas prophétique-ce serait excessif de le dire-mais lucide et prévoyant!

    • ephrem

      Je vous ferai respectueusement remarquer que le “très catholique” roi Philippe a commencé son règne en signant sans état d’âme la loi portant sur l’élargissement de l’euthanasie aux enfants mineurs avant de partir le jour même aux sports d’hiver avec sa famille.

      • brandenburg

        J’avoue ignorer ce qu’il en est!Vous avez peut-etre raison!De mémoire-je peux me tromper-c’est en Belgique que cette autorisation d’euthanasie a été accordée sans que le Roi en effet ne proteste comme Baudouin qui,lors du vote autorisant l’avortement,avait momentanèmment abdiqué pour ne pas signer la loi.Ma question reste entière:que valent ces deux jeunes rois?.J’avoue que je n’en sais rien mais cela semble mal parti!

    • Giordano Bruno

      L’archevêque Léonard Flamand? C’est un pur Wallon né à NAMUR, capitale de la région Wallonne… Quant à vos élucubrations, elles me font bien rire!

      • brandenburg

        Sans doute erreur de ma part:j’avais cru lire-et je l’ai oublié en écrivant-Leonhardt mais si j’ai tort,j’ai tort et puis voila!Quant à votre pseudonyme,il n’est guère brillant ,le vrai Giordano Bruno étant un sodomite avéré en plus d’etre hérétique et brulé pour ses élucubrations pires que les-éventuelles-miennes auxquelles vous ne savez opposer que des injures!Certes j’ai écrit au fil de la plume,si l’on peut dire,mais contrargumentez si vous en etes capable ce dont je ne doute pas un instant vu le maitre que vous avez choisi et qui était en effet fort habile au point d’avoir entrainé beaucoup de braves gens un peu ignorants dans ces arguties!

    • hermeneias

      Bravo Brandenburg

      et laissons les giordano bruno hoqueter d’un triste rire cauteleux à défaut d’une analyse dont ils sont , de toute évidence , incapables .
      Merci à g bruno d’être une si “belle” illustration de la vacuité abyssale d’une ue qui se remplit très vite comme un tout à l’égout

  7. mm

    Ah cette Libre Pensée… Ecclésiastique avançant main dans la main avec la franc-maçonnerie. Beaucoup de prêtres, d’évêques et de cardinaux emporteront avec eux, les âmes en Enfer ! Message de ND à Garabandal …

    • HonSeMarre

      Très drôle, Pagès, MonSeigneur des Homo est un flamand Rose.
      Décoré de la légion déshonneur
      il vient d’un seul coup de mériter sa promotion au 30ème degré
      de Chevalier Kadoch dans la confrérie
      des frères tapettes.

  8. Michelet

    Oui, cette mystérieuse perfection innomée, qu’il désigne sous ce terme barbare de “relationnalité”, cela s’appelle tout simplement l’amitié. Valeur en effet que l’on peut vivre en dehors de la sexualité (laquelle par définition est une rencontre de deux sexes, et donc de sexes différents autrement ce n’est que masturbation), et même que l’on doit vivre sans que tout soit sexualisé, ce qui n’est vraiment pas en prendre le chemin lorsqu’on en finit par désigner tout le monde par son sexe : homosexuel, hétérosexuel, ce qui ne veut rien dire. Mais bon, chacun voit la réalité par le bout qui lui est le plus accessible…

    Donc redécouvrons l’amitié, une sainte amitié, une pure amitié, en nous délivrant d’un discours qui sexualise tout, et qu’on aimerait ne pas trouver dans la bouche d’un évêque.

    Comme dirait l’autre, le sexe, le sexe, ils n’ont vraiment que ça à la bouche ! et dans la tête !

    • hermeneias

      Non non Michelet

      vous faites trop d’honneur à la “pensée” de ce prélat !
      Sa “relationnalité” c’est tout simplement de l’enfumage et un “concept” ( si l’on ose dire ) vide et donc fourre tout .
      Cela n’EST PAS “tout simplement” l’amitié car l’amitié c’est grand et c’est rare . L’amour philia dont parle très bien Aristote ( et si bien développé par un certain dominicain attaqué vicieusement post mortem ) est une forme de l’Amour qui cherche le bien de l’autre , l’ami …… Vaste programme

      Les mots ne sont pas innocents

  9. Barthe

    Nous avons là un exemple supplémentaire de l’oeuvre du Malin… Prions pour que le Saint -Esprit aide ce pauvre “pasteur” à retrouver son chemin…

  10. En Belgique c’est encore plus du grand n’importe quoi qu’en France …..
    Par exemple on parle flamand pendant toute la messe et on retrouve la langue française pour la quête à la sortie …….
    J’ai une amie anglaise qui reçoit un prêtre belge et sa “femme” régulièrement .
    Bref cet article ne m’étonne en rien.
    Quand on quitte l’Eglise tout est possible.

      • toto

        On ne recadre que les Franciscains de l’Immaculée ou la Curie, c’est à dire ceux qui sont encore catholiques.
        Les folles du LCWR ont le vent en Poupe. Bonny, comme Kasper sont les porte parole de la “nouvelle” église, celle des apostats.

  11. un curé de campagne

    Je suis heureux qu’il n’y ait que peu de commentaires. Le propos est naturellement affligeant. Et le premier chrétien de base ayant fait un tout petit peu de catéchisme primaire voit bien que cet évêque n’est pas en communion avec l’Eglise. Le drame, c’est que ses propos sèment la confusion car tout est présenté au même niveau de vérité ! Comme si c’était le cas ! Et des extrémistes de tous bords s’emparent de ces textes pour diviser et semer la discorde. Prions pour que ces propos soient au moins retirés et que de tels malfaisants soient invités à se retirer au plus vite dans un lieu où ils se contenteront de prier en silence pour eux et pour l’Eglise.

  12. Paul

    Si cet évêque a ces idées. il peut être:
    1 – Infiltré dans l’Eglise «frère-chèvre», l’évêque de la parodie.
    2 – Rouge, réimpression de Mons Nikodin.
    2 – Mal formé dès les origines, maintenant déformé et contaminant l’environnement chrétien.
    3 – Une apostasie.
    4 – Pas plus; le reste sera les conséquences!
    Il pourrait être um membre de la “Dictature du Relativisme!

  13. Michel en Lys

    Triste constatation du mal devenu bien où des pseudo-génies se manifestent dans tous les milieux et à tous les niveaux, en refoulant à nos pieds le Volonté du Christ et de ses Apôtres tout comme l’ensemble de la Bible….

    Restons éveillés à l’appel du Seigneur… Mettons de l’huile dans nos lampes…

    Maintenons notre espoir et notre confiance dans l’Esprit Saint!

  14. Emmanuel

    De la part de l’épiscopat Flamand,cela ne m’étonne pas……
    Un jour, on découvrira peut être qu’à l’instar de leurs homologues Anglicans, certains “vivent” avec un “compagnon”……
    Lamentable!!!

  15. Eddy K

    Peut-être que cet évêque pourrait nous citer le passage de la Bible où Dieu indique qu’il est favorable aux unions homosexuelles ?

    Non ? Il ne peut pas ?

    Alors, qu’il arrête son relativisme et qu’il se taise.

  16. Pingback: Mgr Bonny: et si on écrivait à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ? | Riposte-catholique

  17. oplontis

    tout ça va mal finir… comme au moyen âge où les fidèles excédés par leur pasteurs hérétiques mais profiteurs du système allaient f… le feu chez eux ou les sortir avec coups de pompe dans le…. Faut pas s’imaginer que le rétablissement de l’Eglise maintenant se fera en douceur, naturellement…

  18. Pingback: Le cardinal Maradiaga et le « mariage homosexuel »: « les hommes politiques de bon nombre de pays craignent le lobby gay » | Riposte-catholique

  19. Voici, au fond, la seule vraie question: Homosexualité: Est-ce un péché?

    Certes, dans le début de son épitre aux romains, St Paul condamne clairement les pratiques homosexuelles.
    Certes, fondamentalement et pour des raisons biologiques évidentes, si tous les êtres humains devenaient homosexuels cela mettrait en péril la survie même de l’espèce. En effet on a jamais vu les gays se reproduire entre eux.
    Il n’est pas faux de dire que l’homosexualité est intrinsèquement orientée vers la mort.
    Il va de soi que si nos parents avaient été homos, nous ne serions pas là pour en parler aujourd’hui…Nier cela est commettre un affront contre le bon sens.
    L’homosexualité est essentiellement contre nature et cela dans le présent comme dans le passé. L’homosexualité idyllique « acceptée » dans l’antiquité est une contre vérité et un mythe entretenu par les lobbies gays. Socrate n’a-t-il pas été exécuté justement (en partie) pour cette raison ?
    Toutefois, en ce qui concerne la notion de « péché » les choses se compliquent un peu.
    En réalité le péché « homo » semble pouvoir être dégradé en 4 phases.

    Premier phase.

    C’est celle de l’héroïsme.

    La personne est homosexuelle mais se bat contre ses tendances, elle ne « pratique » pas, elle souffre en silence, vit dans la solitude. Dans ce cas on ne peut bien évidement pas parler de péché. Bien au contraire, elle a quelque part un comportement héroïque.

    Deuxième phase.

    C’est la phase de la lâcheté.

    Ici, la personne certes « pratique », mais pratique en silence et dans le plus grand privé. Elle est trop faible pour résister mais en même temps elle souffre de son état.
    Il y a sans doute ici déjà l’amorce d’un péché mais d’un péché qui je crois est loin d’être le pire.

    Troisième phase.

    C’est celle du « outing »

    C’est l’état où les choses sérieuses commencent. Ici l’individu se ment à lui-même. Non seulement il pratique mais pour échapper à un sentiment de culpabilité il l’annonce haut et fort, il fait comme si son état était normal.
    Par le biais d’une fausse sémantique il nomme le « mal » « bien » et le « bien » « mal ». Pour échapper à ses propres ténèbres il veut rendre ténébreux l’univers entier. C’est la phase de l’éthique »à la carte ». Une éthique non transcendantale dont le seul but est de se justifier en évacuant tout sentiment de culpabilité. C’est la phase de la « culture de mort ».
    Le niveau du péché ici appartient au mystère de Dieu.

    Quatrième phase.

    La phase du veau d’or.

    C’est peut être la pire.
    Elle concerne ceux qui n’ont même pas l’excuse d’être homos eux-mêmes mais qui dans un faux amour déraciné de toute vérité, dans une fausse tolérance, s’agenouillent devant l’autel de l’esprit du temps. Ce sont les « eternels lâches «, ce sont ceux qui étaient nazis quand la majorité était nazi en Allemagne, ce sont ceux qui étaient staliniens quand la majorité des intellectuels français d’après-guerre était stalinienne, ce sont ceux qui maintenant sont pour le meurtre légal des enfants « à naîtres » quand tous le monde est pour l’avortement. Ce sont ceux qui sans être directement concernés, pour rester tranquille, pour gagner leur petit fric, pour conserver leur petite gloire, rampent devant le veau d’or du moment.
    Oui, ce sont peut être eux les pires.

    Enfin, il est important de souligner que depuis les récent débats en France nous savons qu’environ 50% des gays eux-mêmes sont contre la légalisation du « contre Dieu et nature » mariage homo.
    50% des gays sont ils homophobes ?
    Nous savons aussi que la majorité des membres des mouvements contre l’avortement sont des femmes.
    Ces femmes sont elles misogynes ?
    Le débat sur le mariage gay, de même que celui sur l’avortement, touche au plus profond de l’éthique humaine concernant le rapport que l’être humain a avec la vie et bien évidement éclate les petits antagonismes habituels.
    La diabolisation comme fasciste, misogyne ou homophobe de tous ceux qui refusent le diktat du politiquement correct, est juste une ruse pour écraser le débat et révèle le vrai visage de la dictature culturelle (fruit du complot fondamentaliste féministe international) qui telle une immonde toile d’araignée planétaire étouffe chaque jour un peu plus la liberté de penser.
    In fine, avec la légalisation du mariage homo, c’est un peu comme si on disait à Dieu : « tu as crée la vie, pour cela tu as inventé cette magnifique relation sexuelle entre un homme et une femme pour assurer la continuation de l’espèce. Mais voilà, nous ne sommes pas intéressés et nous te rendons les clefs de la vie en légalisant un état orienté vers la mort.
    Et cela, c’est une attaque frontale contre Dieu.
    A tous pécheur miséricorde (tendance homosexuelle)
    Mais pas de miséricorde pour le péché (légalisation du mariage homo)
    Le mal a toujours existé. La nouveauté avec la culture de mort, c’est qu’elle nomme le mal bien et le bien mal.
    La légalisation du meurtre légal des enfants non nés et du mariage gay sont essentiellement le signe de la culture de mort qui caractérise notre époque et annonce les temps apocalyptiques.
    Toucher à la vie, toucher à la création, c’est attaquer Dieu frontalement.

    Le Seigneur ne laissera pas faire.

    • brandenburg

      Votre analyse est excellente mais hélas la culture de mort a déja sévi:dans l’Athènes “démocratique” où l’amour pédérastique était considéré comme supérieur à l’amour normal; de meme à l’agonie de la république romaine;de meme dans l’amour courtois ou l’amour ne pouvait exister qu’hors mariage tout en restant quand meme heureusement naturel quoique que certains troubadours aient exalté aussi l’amour homosexuel-lire Denis de Rougemont:”l’amour et l’occident”-et meme Shakespeare dans ses sonnets ou Wagner qui dans “la Walkirie” célèbre l’amour entre frére et soeur sans parler de Sodome et Gommhore.Rien de nouveau sous le soleil mais il y avait des forces combattantes,l’Eglise catholique bien sur.Si celle-ci abandonne ne serait-ce qu’un bout de terrain,alors ce sera terrible!

      • toto

        Peut-être. Le péché a toujours existé. Le Déluge n’a pas eu lieu pour des prunes. Mais il me semble qu’après la Rédemption, le péché a regressé au fur et à mesure de l’extension du christianisme et ne touchait que les “élites” dévoyées et corrompues. Le culture de mort explose depuis que l’Eglise a sacrifié à l’idole démocratique et à la finance internationale. Elle défend bien la morale, mais plus du tout la véritable doctrine, dans toutes ses exigences (inérrance biblique, Révélation divine, Rédemption, Résurrection etc). Le relativisme fait rage et mène directement à l’apostasie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *