Un missile Stenger contre la SNCF

Download PDF

L’évêque de Troyes, Mgr Stenger, publie une lettre ouverte pour se plaindre de … la SNCF :

“Je fais partie des “usagers” – il paraît qu’il faut dire maintenant des « clients » – qui lundi dernier 14 octobre ont vu au tableau d’affichage de la SNCF dans la gare de Troyes le train de 10h50 passer en à peine une minute de « retardé 1h30 » à « supprimé ». La raison alléguée de cette disparition soudaine du train de 10h50 (alors que celui de 12h12 était déjà supprimé) était des travaux sur la voie.

Ce n’est certes pas la première fois que ce genre de surprise nous est faite par la SNCF. Mais en traversant la foule (le mot n’est pas excessif) de ceux qui venaient de découvrir avec moi que leur train était supprimé, en saisissant au passage leurs réactions, je me suis décidé à écrire cette lettre.

Réaction de colère, le journal l’Est-Eclair s’est fait largement l’écho de la montée de cette colère à l’égard de la SNCF dans son édition de mardi, mais aussi réaction de stupéfaction de ceux dont les plans pour la journée se sont effondrés d’un seul coup. J’ai ainsi croisé trois dames qui se sont rabattues sur la visite de la Médiathèque en attendant le train de 14h12, dont je n’ai pas vérifié s’il avait circulé. Ou encore un homme d’affaires qui s’est résolu à prendre sa voiture et à affronter les bouchons de l’entrée de Paris. J’ai surtout rencontré des personnes qui avaient l’air désemparé, ne sachant que faire devant cette mauvaise surprise.

Je ne crois pas être du genre à « crier haro sur le baudet » (pardon, sur la SNCF). Je suis un habitué des rendez-vous manqués à cause de notre société nationale de transport. Mais je n’en ai pas moins toujours cherché à la défendre : les travaux de modernisation, les aménagements, appellent quelques contraintes. Mais je n’accepte plus la manière dont on traite les voyageurs. Les travaux du lundi 14 octobre étaient connus, puisqu’ils avaient déjà conduit à programmer la suppression du train de 12h12. On n’en a pas moins laissé venir les nombreux voyageurs du 10h50 pour découvrir à la gare que leur train était retardé, puis supprimé. Certains appellent cela « prendre les gens pour des truffes ». Pour ma part, je qualifie ce comportement de manque total de respect des personnes, manque de respect que je veux dénoncer publiquement, car tout homme a le droit d’être respecté. Une société qui est bâtie sur l’abus de la confiance de ceux qui comptent sur elle n’est pas digne d’estime. La SNCF, si elle veut retrouver l’estime de ceux qui ont besoin d’être acheminés entre Troyes et Paris, entre Romilly et Paris, entre Nogent et Paris, doit trouver les bonnes mesures, compte tenu de ses contraintes, pour en finir avec ces abus de confiance. Pour moi ce qui est en jeu, c’est la dignité de la personne humaine.”

La dignité de la personne humaine bafouée par des suppressions de trains… Ah s’il pouvait en écrire autant pour se plaindre de la christianophobie et de l’avortement dans notre société.

18 comments

  1. rocheteau

    se plaindre au sujet de la SNCF plutôt que sur les faits de religion de morale ou d’éthique c’est plus facile …..l’indignation de Monseigneur est à la hauteur de son courage

  2. gege

    J’ai connu un prêtre plutôt éteint qui se battait avec acharnement contre l’heure d’été … sur les graves sujets concernant la dérive de notre société pas un mot!
    Pauvre misère! On a touché le fond mais il semble qu’il y en ait qui creuse encore.
    . S’est-il indigné ce brave évêque contre l’odieuse loi Taubira et contre le gender à l’école?
    Les progressistes disaient qu’il fallait d’abord aider les pauvres matériellement, nourriture, logement, emploi et ensuite on leur apportera Jésus-Christ.. Au bout du compte on ne leur apportait rien!
    L’évêque pense sans doute que pour remettre l’Eglise sur les rails il vaut mieux commencer par la SNCF.Jusqu’où va l’idéologie!

  3. Hélène

    Je ne comprends même pas pourquoi on nous inflige cette plainte. Il est dérangé? Bon et alors? L’autre jour il y avait une coupure d’eau chez moi, je n’ai pas pu préparer mon thé et je n’em…personne avec ça.
    On ne sait pas, en revanche, quelles sont ses réactions devant le massacre de la liturgie, les séductions du pape, les messes spectacles et tutti quanti…
    On a quand même un gros problème de hiérarchie des valeurs!!

  4. MEYER

    Comme l’écrit si bien ce prélat, je ne me prélasserai pas en criant “haro sur le baudet” et en lui chercher des crosses : il a déjà sa croix, celle que lui impose ladite SNCF, et c’est sans doute pourquoi il a tant de mal à porter celle de ses ouailles d’ici ou d’ailleurs.

  5. Jeannot

    Un missile !

    Me suis laisser avoir par le titre 🙂

    Monseigneur a un train ou plus de retard, qu’il regarde sa boîte à lettres (le Ciel lui a écrit) !

  6. David Hayes

    C’est un drôle de type, cet évêque Stenger! Je doute fort que l’annulation d’un train soit motivée par le manque de respect des personnes. Bienvenue à la vraie vie, Mgr, avec tous ses aléas.
    Que cet évêque trouve un sujet plus digne de son indignation. Le “mariage” homosexuel, par exemple.

  7. guillemet

    Le seul problème réside dans le statut privilégié des employés de la SNCF. Tant que le Code du Travail, au sens le plus large, ne sera pas profondément remanié, il n’y auara pas de salut.

  8. Antigone

    Mon Dieu! Prendre du temps pour écrire une lettre aussi stupide qu’inutile, c’est une atteinte à la dignité de tous les catholiques, de tous les Chrétiens massacrés!
    Ce Mgr n’a-t-il pas une “mission” à accomplir en tant que religieux?
    Que n’écrit-il pas pour s’insurger plutôt contre la violence que subissent les Chrétiens, que n’écrit-il pas pour dénoncer les nombreuses profanations d’églises que n’écrit-il pas au gouvernement pour lui faire part de son inquiétude devant la christianophobie croissante en France?

  9. moreau jean-pierre

    Au nom de la dignité de l’homme cet évêque a accusé Assad de gazer son peuple sans fournir de preuves !

    Ajoutons qu’il est absent de son diocèse plus de deux mois par an !

  10. capitaine haddock

    Mgr Stenger estime que la dignité de l’homme est bafouée par les suppressions de train ? Il vient de prouver que la gauche caviar n’est pas réservée exclusivement aux politiques, mais aussi aux évêques.

    Pour l’information de Mgr Stenger, je reviens de Cuba. Un pays communiste.
    Qu’il aille expliquer, là bas, aux prisonniers politiques qui croupissent dans des geôles, sans eau et sans les moyens d’hygiènes les plus élémentaires, qu’en France la dignité de l’homme est bafouée lorsqu’on supprime des trains.

    Qu’il aille l’expliquer aux milliers de petites filles et de petits garçons qui bossent à 8 ans pour pouvoir espérer manger et qui se font aspirer par la rue et les réseaux de prostitution pédophile, pendant que des français se pavanent dans des 4 hôtels de luxe à même pas 20 mètres, les fesses posées dans un jacuzzi.

    Je passe sur les chrétiens qui se font massacrer pour le religion en Orient ou en Chine.
    Gardons donc deux minutes le sens de la mesure et de la raison Mgr !

  11. Benoit

    Mgr Stenger détourne ainsi l’attention de manière très inopportune même si cela n’est peut-être pas son but, de ces autres atteintes infiniment plus graves à la dignité humaine et au bien commun, atteintes elles gravissimes, qui sont toutes celles perpétrées par le pouvoir en privant des enfants de père ou de mère, en poussant des maires à agir contre leur conscience, en autorisant le charcutage d’ embryons humains, etc..etc.. Au fond, c’ est un peu du Dagens, en plus caché car plus implicite, mais dans les deux cas cela éloigne de la résistance pacifique qui pourtant s’impose absolument aujourd’hui à toute personne sensée et généreuse.

  12. Fernand de Fauquemont

    La longueur de cette lettre d’indignation et la profonde sincérité qui en émanent devraient à tout le moins émouvoir la sensibilité de tous les catholiques, et même de tous les croyants du monde entier !!!
    Vos commentaires montrent que vous avez vraiment un cœur de pierre !!! Monseigneur Stenger aurait certainement fait un merveilleux chef de gare !!!
    Comment peut-on tolérer un tel pitre à la tête d’un évêché en France ???
    Signé: Fernand de Fauquemont, Liège, Belgique

  13. De braves hommes… au moment ou nous aurions besoin d’hommes animés de la force de Saint-Michel archange. La loi sur le mariage homosexuel point de résonance… mais les retards SNCF gênent Monseigneur. Le reste NON !

    Lorsque l’on s’intéresse à l’heure des trains et moins aux faits de société c’est que quelque chose ne va pas ! Si nos Evêques ont la tête dans l’indicateur des trains ils sont moins présents pour orienter leur troupeau, qui depuis un moment se passe facilement d’eux. Les cathos avancent seuls et les Evêques déraillent ! Bravo à Gégé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *