Le pape nomme un coadjuteur à Albenga-Imperia

Download PDF

C’est officiel: un coadjuteur, Monseigneur Guglielmo Borghetti, a été nommé dans le diocèse d’Albenga Imperia, dont l’évêque, Mgr Oliveri, était “sous intervention” pour cause de traditionalisme (évidemment, il y a eu un cafouillage et les motifs n’ont jamais été affichés: la “remise au pas” n’aime pas l’annoncer tout court comme tel…). Cette nomination a surpris plus d’un esprit. Comme le remarque justement un observateur, “il n’y a pas beaucoup d’évêque à qui on donne un coadjuteur, alors même qu’ils n’ont que 70 ans. D’autant plus que le coadjuteur avait un évêché ailleurs, que Mgr Oliveri n’est pas particulièrement malade et (que) le diocèse d’Albenga n’est pas immense.” Il y a effectivement plusieurs diocèses ou éparchies, vacants ou dont l’ordinaire n’est plus en mesure d’exercer ses fonctions, qui mériteraient certainement une réactivité tout aussi comparable.

19 comments

  1. Laurence

    Cessons de tourner autour du pot: ce pape calamiteux a décidé de détruire de diocèse, beaucoup trop traditionnel à son goût. Ceci est la version diocésaine de la décapitation des franciscains de l’immaculée. Une solution: l’abdication de ce pape… subito!

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      Passé la douleur et l’indignation, la décision est prise. Un coadjuteur est au auxiliaire, mais avec droit de succession immédiate. Mais le tout est de savoir quand est-ce qu’il lui succédera et qu’est-ce qu’il fera ? Reprendra-t-il la même pastorale ? Bon, on peut rappeler que certains coadjuteurs l’ont été pendant longtemps. Rien ne dit que Mgr Oliveri ne lâche les rênes. Et s’il “tient” quelques années, on ne peut exclure les surprises…

  2. Barthélémy

    Ne pas trop vite s’emballer à propos de cette nomination. Elle constitue une bonne parade (il faut se souvenir que Mgr Oliveri a eu une carrière diplomatique). Le prélat choisi est un classique. On va désormais “ficher la paix” à l’évêque d’Albenga.

  3. JVG

    De quoi ont-ils peur ?
    Ce Diocèse compte un ERMITE et une petite communauté de 3 moines, de la stricte observance qui habitent “au bout de la route”, dans un village cul de sac !!! Mais qui semble t-il RESPLENDISSENT dans tout le diocèse et au delà.
    Les persécutions n’ont pas lieux qu’au moyen orient …………

  4. Loic

    Mgr Borghetti est un prélat tres classique et avec un esprit traditionnel!

    Autant je trouve la méthode cavalière, autant le profil choisi me rassure pour seconder un pasteur aussi zélé pour les âmes et ayant un aussi grand amour du Christ et de l’Eglise.

  5. Pingback: Diocèse d’Albenga-Imperia: petite précision sur la nomination du coadjuteur | Riposte-catholique

  6. emmanuel2

    Utiliser une nomination pour instiller le soupçon quant aux intentions de la Curie ou du pape, cela est d’autant plus grave que l’article fait preuve d’une certaine malhonnêteté intellectuelle : peut-on vraiment réduire le cas de Mgr Oliveri à un problème de traditionalisme ? Il me semble qu’il y a tout de même eu quelques scandales publics dans ce diocèse : que l’auteur de cet article se renseigne un peu plus précisément sur les affaires de mœurs de ce diocèse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *