Législatives – Pour indiquer la sortie à certains candidats

Download PDF

Le premier tour des élections législatives du 11 juin 2017 a donné lieu à différents commentaires. Riposte catholique rappelle que certains candidats ne méritent pas les suffrages de leurs électeurs en raison de leurs engagements dits sociétaux et de leurs prises de position contre la famille et les points non-négociables.

À ce titre, on peut rappeler certaines ce figures qui ne devraient pas obtenir les votes des électeurs au second tour prévu le 18 juin 2017:

 

  • Nathalie Kosciusko-Morizet, qui n’obtient que 18,13% des suffrages exprimés dans la deuxième circonscription de Paris. Elle est sérieusement menacée par Gilles Le Gendre (41,81% des suffrages exprimés). Son ancien compétiteur, Jean-Pierre Lecoq, qui avait obtenu 9,2% des suffrages exprimés, n’a pas donné de consigne de vote, estimant, dans un tweet, que “les électeurs de la 2e circonscription de Paris savent très bien ce qu’ils ont à faire et s’exprimeront le 18 juin en leur âme et conscience”.  Pour sa part, Nathalie Kosciusko-Morizet a déclaré qu’“en n’ayant que mon seul mandat parisien, je vais devoir trouver un autre emploi pour vivre.” Les électeurs pourront grandement l’y aider, si l’on regarde la configuration électorale défavorable à l’ancienne candidate à la mairie de Paris.

 

  • Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale, est sérieusement menacée dans 6ème circonscription du Rhône. Elle n’obtient que 16,54 % des voix, étant largement distancée par le candidat de la République en marche, Bruno Bonnell (36,69%). Najat Vallaud-Belkacem s’est singularisée par différentes positions et mesures. On se souviendra du fumeux ABCD de l’Égalité. Dans la présentation de son compte Twitter, elle affirme que “la vie a plus d’imagination que nous”.  Effectivement, les électeurs semblent le lui avoir bien montré…

 

  • Enfin, Manuel Valls, ancien Premier ministre, mais également ministre de l’Intérieur, ne sera pas oublié par tous ceux qui ont participé aux Manifs pour tous. On se souviendra de la minimisation des chiffres des manifestants de 2013 et du rôle joué par Manuel Valls. Parce que Sic transit gloria mundi, une honorable porte de sortie pourra lui être indiquée…

On pourra aussi se reporter au Salon Beige.

6 comments

  1. ys ly

    J’ai un problème depuis que le CEF a demandé de voter Macron, comment des Catholiques ont pu faire cela, Je prie pour mon pays, avoir la foi, la vraie pour ne pas mépriser ces personnes.

  2. coolseniors

    On ne va quand même pas pleurer ni se lamenter sur les politiques qui feraient “Profession” sans avoir jamais goûté aux plaisirs de la vie civile avec un patron. Ce dernier exige de vous des résultats. Alors là, Madame Kosciusko, va avoir du mal à travailler au “résultat”. Car ses résultats Politiques sont éminemment lamentables.
    Faites confiance en sa famille, et son frère quasiment milliardaire pour lui venir en aide. Au diable tous ces faux les vas nu pieds, qui pillent le peuple et ruinent notre société, sans jamais rendre de comptes. Amicus certus in re incerta cernitur.

  3. “Les voies de Dieu sont impénétrables !” dit-on. Au résultat des élections législatives, je m’interroge en effet sur le fait que, les principaux Députés ou candidats députés qui n’ont pu être élus ou réélus soient ceux qui ont piétiné les lois divines en édictant des lois contraires à celles qu’Il nous a recommandées, à savoir la propagande pour l’homosexualité par ” la loi du mariage pour tous”, d’une part. Puis, les délires de la Nadja VBK avec “sa Loi du Genre” complètement débile, qui ne peut que créer le trouble dans des cerveaux jeunes et malléables à souhait.
    Je me réjouis de leur échec, et j’y vois un signe divin, pas vous ?

  4. betsynette

    Ces ….comme …..on dit…..les élites……pendant des années ont détricoté la France, méprisé la religion Chrétiennes, le CEF, a appelé à voter macron, on savait le risque de la …..PMA……..j’avoue que voir crier aux loups quant on ouvre les portes de la bergerie, je suis catastrophée, je ne sais plus que croire, j’ai honte pour ces hommes d’Eglises qui comme les politiciens trompent leur troupeau, nous allons voir la suite, est ce qu’être attachée à des valeurs, on doit avoir peur d’être rétrograde, la famille, la Patrie, nos repères, c’est ce que veulent nous faire perdre ……..ces élites qui se délites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *