L’université de Louvain ne se dira plus « catholique »

Download PDF

D’ici à la fin du mois l’université catholique de Louvain (Katholieke Universiteit Leuven, fondée en 1425) décidera si le « K » de son nom doit continuer de signifier le mot catholique, mais l’affaire semble déjà jouée. Selon le recteur Mark Waer il y a déjà un « consensus » en ce sens « à 80 % » : « Cela permettra de prévenir des difficultés à l’étranger ou le mot catholic a une connotation négative : “Faire partie de l’institution Eglise.” » Pour de Standaard, quotidien flamand, cela rime à l’étranger avec conservatisme, soumission servile vis-à-vis de Rome, et jure avec la liberté de la recherche scientifique. « C’est parce qu’à l’étranger les universités catholiques sont encore vraiment catholiques, comme en Amérique du Sud. »

Ce dont l’université de Louvain se défend : n’y fait-on pas de recherche sur les cellules souches embryonnaires et des fécondations in vitro ? (On pourrait ajouter des déclarations favorables à l’euthanasie…)

« Nous ne renions pas nos racines dans la tradition catholique. Mais nous voulons nous ouvrir de manière proactive à d’autres visions par rapport à la vie », a ajouté le recteur.

On ne dirait plus « K.U. Leuven » mais « KU Leuven », sans signification particulière. D’autre part Mgr Léonard, archevêque de Bruxelles-Namur, perdrait la présidence de l’université qui lui revient de droit au profit d’un laïque, tout en conservant son titre honorifique de grand chancelier de l’institution. Selon le quotidien catholique néerlandais Katholiek Nieuwsblad c’est même là l’objectif principal de la manœuvre.

© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. Jejomau

    Au fond, c’est très bien parceque quand on voit que Roger Dillemans, recteur émérite de l’université de Louvain, a signé comme un traître qu’il est, un appel pour rejoindre les faux-prêtres autrichiens qui veulent désobéir à l’Eglise catholique (voici le lien : http://www.ja-kirchenzeitung.at/). ils revendiquent eux aussi l’accès à la communion pour les divorcés remariés, l’ordination d’hommes et de femmes mariés, l’accès des laïcs à la prédication des homélies, le genre, le mariage des homosexuels etc…
    Pour moi ce sont des APOSTATS qui ne recherchent qu’à se vautrer dans la luxure. Qu’ils y ait une séparaton franche et nette entre les catholiques et eux. C’est très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *