Mexique : une installation d’art contemporain salue les 50.000 avortements réalisés depuis la légalisation

Download PDF
Les yeux bandés, des figurines de carton : c’est ça, la dignité de la femme ?
Source photo :
Jornada.

Le Réseau pour les droits sexuels et reproductifs au Mexique (DDSER) a « fêté » à sa façon le passage de la barre des 50.000 avortements depuis la légalisation du crime dans le District fédéral, et les deux ans de sa déclaration de constitutionnalité par la Cour suprême, en déployant une interminable banderole ornée de 50.000 silhouettes de femmes depuis la place de l’Ange de l’Indépendance jusqu’à l’Hémicycle. 50.000 figurines découpées selon un modèle enfantin « installées » sur 4 kilomètres et demi, c’est une façon bien singulière de se réjouir d’autant d’actes de violences et d’un nombre encore plus grand de victimes, puisqu’au-délà des tout-petits sacrifiés sur l’autel du « droit des femmes », il y a aussi les mères qui portent désormais la peine de leurs enfants disparus, et leurs proches qui peuvent être aussi frappés, plus ou moins directement. Lire la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *