Mgr Daucourt éclaire-t-il les consciences ?

Download PDF
En découvrant la dernière lettre de Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre, j’en ai été réjouis. Elle est intitulée : “Pour la victoire de la vie“. Enfin, un évêque allait parler du respect de la vie ! Quelle ne fut pas ma
déception… Voici un extrait symptomatique :

  • “La formation des consciences est capitale. Je pense particulièrement à la conscience des jeunes. Quand j’ai l’occasion de m’adresser à des groupes de jeunes, je suis souvent consterné
    par leurs positions simplistes, leurs réactions immédiates et seulement affectives
    (parfois même très égoïstes) face aux atteintes à la vie. Ils ont pourtant en eux des aspirations
    profondes au respect de la vie, de la justice, de la paix sociale. Ils le montrent souvent. La formation des consciences commence dans la famille, au cours des échanges quotidiens à propos des
    événements. Elle doit être complétée dans les aumôneries de jeunes, les écoles catholiques, les paroisses, les mouvements d’Église.”

Mgr Daucourt est donc consterné par les réactions ‘affectives’ des jeunes et insiste sur la formation des consciences. Mais que n’a-t-il proclamé, lui, à temps et à contretemps, pour
éclairer nos consciences ? A-t-il soutenu la Marche pour la vie ? Non. A-t-il réagit à la publication du rapport parlementaire sur la bioéthique qui propose de légaliser le massacre des embryons
? Non. A-t-il dénoncé la dernière mesure proposée par Roselyne Bachelot favorisant la contraception et l’avortement ? Non plus. Alors ? Mgr Gérard Daucourt est consternant.