Ouverture de la communion aux divorcés dits remariés: Mgr Athanase SCHNEIDER monte au créneau

Download PDF

C’est en des paroles nettes et sans équivoques que Mgr Athanase SCHNEIDER, évêque auxiliaire de l’archidiocèse catholique d’Astana (Kazakhstan), a dénoncé, dans un entretien, les errances de certains prélats concernant l’accès de la communion aux divorcés dits remariés (en réalité, leur remariage n’a aucune valeur). Parlant de la relatio post disceptationem, Mgr SCHNEIDER y voit “une tâche qui salit l’honneur du Siège Apostolique”.  Il a dénoncé le procès d’intention à l’égard de ceux défendant la tradition constante refusant l’accès des divorcés remariés à la sainte communion, accusés d’être “rigides, scrupuleux, ou traditionalistes”. À cet égard, Mgr Athanase SCHNEIDER, dont le prénom a déjà une saveur patristique, a cité Saint Basile-le-Grand qui avait constaté, lors de la crise arienne: “un seul péché est aujourd’hui sévèrement puni : l’observance attentive des traditions de nos Pères. Pour cette raison les bons sont rejetés et conduits au désert. (Ep. 243) Mais l’évêque a également dénoncé les ambiguïtés du rapport final: “Bien que cette proposition n’a pas obtenu les deux tiers des voix requises, il demeure néanmoins le fait inquiétant et inouï que la majorité absolue des évêques présents a voté en faveur de la distribution de la Sainte Communion aux “divorcés remariés” ; c’est là un triste reflet de la qualité spirituelle de l’épiscopat catholique contemporain. “ Il regrette que le paragraphe admettant une discussion sur l’accès de la communion aux divorcés remariés sous certaines conditions ait été maintenu dans le texte final. Son envoi aux diocèses “fera certainement croître la présente confusion doctrinale parmi les prêtres et les fidèles selon laquelle les commandements divins, les enseignements du Christ et ceux de l’apôtre Paul sont soumis à l’arbitraire des groupes de pression.” Il est salutaire que les bergers protestent contre l’intrusion des loups. Après tout, c’est bien leur mission. Merci Monseigneur !

 

24 comments

  1. Je suis d’accord avec Mons Schneider de ne pas permettre la communion aux deuxièmes mariages invalides – une profanation – ses partisans seraient infiltrés dans l’Église par la promotion, comme les francs-maçons, les communistes et les protestants qui veulent implanter la dictature du relativisme du politiquement correct!

  2. oizel

    Mon père parpaillot a dû payer pour se marier à l’église, ils ont eu droit de se marier au presbytère !
    J’ai longtemps pensé que le mariage n’ était pas un sacrement de ce fait !

    Je voudrais évoquer le cas d’un chrétien marié à une perverse narcissique. Pour sortir de l’emprise de sa femme , il suivra le conseil de son psy: fuir car c’est la seule solution qu’on lui propose. Victime de sa PN de femme et condamné par l’Eglise, il subit la double peine alors qu’il est innocent !

    Mais la véritable urgence n’est pas la communion des divorcés remariés, c’est la disparition de la religion dans 2 générations et cette polémique est dérisoire devant l’avenir de l’Eglise. Il est urgent de se poser la vraie question sur les raisons de cette déchristianisation par indifférence plus que par athéisme.
    Finkielkraut parle de l’ interconnexion permanente qui empêche héritage et transmission.
    L’Eglise manque de pédagogie quand lors d’un baptême elle reste dans les paroles rituelles sans prévenir parents et parrain et marraine que la “dépendance psychologique” (Desmurget) qu’entraîne l’accoutumance à la TV amènera l’indifférence religieuse. Il faut parler de l’importance de la prière du soir en famille et faire comme la tante de François emmener les enfants faire un chemin de croix un vendredi puis de conclure le dimanche Jésus est ressuscité !!

    • sygiranus

      Sur le cas du chrétien mal marié, il est justement du rôle de l’évêque chargé de l’ordre de son diocèse, d’éclaircir son cas et, aidé du tribunal de la Rote diocésaine, de juger si le mariage est valide ou pas suivant les vices de consentement qui peuvent avoir annulé son existence dès le départ. Au lieu de gloser sur des situations globales qui ne résolvent rien, il est de son devoir de donner une solution concrète à une situation concrète.

      Pour le reste, une bonne préparation au baptême, vis-à-vis des parents, comme au mariage vis-à-vis des fiancés, présente les difficultés de la vie en commun sans fard mais sans dramatiser à outrance, et surtout insiste sur la nécessité de la grâce de Dieu pour les surmonter et en faire des moyens de sanctification.

      Quant à la « dépendance psychologique », un bon confesseur doit pouvoir en rompre le lien et permettre au conjoint de regarder l’autre comme le don du Bon Dieu pour sa propre, et réciproque, sanctification.

      • oizel

        @sygianus
        Tous mes commentaires ne sont qu’un prétexte pour recentrer la réflexion sur:
        ” la disparition de la religion dans 2 générations et cette polémique est dérisoire devant l’avenir de l’Eglise. Il est urgent de se poser la vraie question sur les raisons de cette déchristianisation par indifférence plus que par athéisme.”
        sygiranus toi qui sembles plus intelligent que tout le monde, j’aimerais que tu nous parles du tsunami qui balaie les églises en Europe(Benoît XVI) car il s’agit de l’essentiel, l’annonce de l’Evangile.
        la « dépendance psychologique » (Desmurget) Quand tu parles de ” bon confesseur” pour me répondre, j’en conclus que tu ne connais pas Desmurget, docteur en neurosciences qui a publié “TV lobotomie”qui dénonce une dépendance psy.déclare ( et c’est bien le drame),d’un combat perdu d’avance! Finki qualifie le problème d’interconnexion permanente
        sygir pourquoi tu te dispenses de faire une citation???Ne serait-ce que l’Evangile?

        • sygiranus

          Puisque vous voulez de l’Évangile, en voilà : “Cherchez d’abord le royaume de Dieu et son service, tout le reste vous sera donner par surcroit !”. Vous trouverez bien la référence tout seul.
          Pour le reste, j’ai reçu un bon catéchisme dans mon enfance et j’en loue mes parents : il m’en reste quelques bribes ; et j’ai quelques notions sur le fonctionnement de l’Église et les rôles que les membres de sa hiérarchie y occupent. Notamment que l’évêque est chargé de gérer et administrer son diocèse, y réglant les problèmes d’ordre moral qui se posent, et surtout d’y assurer l’enseignement de l’Église, conforme à celui du Christ transmis par ses Apôtres.
          C’est là le bagage minimal d’un catholique digne de ce nom et il suffit tant que l’on n’est pas appelé à des responsabilités lourdes et à la collation des sacrements : les séminaires sont fait pour cela !
          Maintenant, s’occuper des problèmes mondiaux… il y a un Pape et des Cardinaux !

          Nota : il y a longtemps qu’un “bon confesseur” sait dénoncer les problèmes engendrés par la TV et les addictions qu’elle engendre. Dès l’essor du journalisme, on en a parlé.

          • oizel

            Je répondrai par:
            Romains 14:17
            Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.
            sygir tu cites l’Evangile moi-aussi! et après ?

            “Pour le reste, j’ai reçu un bon catéchisme dans mon enfance et j’en loue mes parents “:Moi, j’en doute car le fondamental nous enseigne le Père des croyants est l’humilité! Ton autosatisfaction ne t’angoisse pas?« Il y a des jours où je pense que je vais mourir d’une overdose d’autosatisfaction. » Salvador Dali

            …” il m’en reste quelques bribes ; et j’ai quelques notions sur le fonctionnement de l’Église et les rôles que les membres de sa hiérarchie y occupent…” tu as raison sur ce point ce sont des bribes !

            …”C’est là le bagage minimal d’un catholique digne de ce nom et il suffit tant que l’on n’est pas appelé à des responsabilités lourdes et à la collation des sacrements : les séminaires sont fait-s- pour cela !..” Est-ce une parole du Christ ? Quel est le rapport avec l’amour du prochain qui, d’après Jésus , nous rend dignes d’entrer dans son royaume ?

            …”Maintenant, s’occuper des problèmes mondiaux… il y a un Pape et des Cardinaux !”
            Encore une fois, des affirmations montrent que ton archaïsme. En effet ,l’Eglise ne s’identifie plus au pape et la hiérarchie depuis Vatican II.

            “”sygiranus toi qui sembles plus intelligent que tout le monde, j’aimerais que tu nous parles du tsunami qui balaie les églises en Europe(Benoît XVI) car il s’agit de l’essentiel, l’annonce de l’Evangile.””
            Tu escamotes “l’annonce de l’Evangile”un peu trop vite en parlant des problèmes mondiaux . Polony dit dans “nos enfants gâchés” qu’il a fallu 2 générations pour que la République de Venise perde son rayonnement. Elle parle de fracture générationnelle en sous-titre et au niveau de la transmission de la religion, on observe ce phénomène à la messe dominicale ou en lisant les commentaires à propos des âges des donateurs pour le denier du culte.

            …….”il y a longtemps qu’un « bon confesseur » sait dénoncer les problèmes engendrés par la TV et les addictions qu’elle engendre. Dès l’essor du journalisme, on en a parlé.”

            Je regrette que tu n’aies pas l’idée d’en parler à Desmurget, docteur en neurosciences, qui a écrit TV lobotomie un titre parlant, non??'(voir vidéo Desmurget sur le net )
            Encore un point cardinal, André Vingt-Trois rejoint Desmurget quand il déclare sur une vidéo de KTO “les nouveaux évangélisateurs”
            “”les gens sont de moins en moins intelligents,c’est dramatique car l’annonce de l’Evangile s’appuie sur la raison “”
            Ferais-tu partie des gens dont il est question ici?
            Ton discours , en effet, ne semble pas dicté par la Raison, mais ce n’est pas une affirmation, je peux me tromper !
            vive Dieu et vive la Bretagne !

  3. BILLOT Jacques

    Heureusement, ceux qui ont le plus souffert de la radicalisation gauchisante (marxisante) des clergés occidentaux, voient bien la nature du problème que d’aucuns (JP II et Benoît XVI) avait dénoncée comme une apostasie silencieuse….
    Ceux qui ont grandi sous la férule marxiste la plus contraignante ne s’en laisseront pas compter !
    Mais les autres ! Mon Dieu ! Quelles faiblesses et quelle injure faite à la dignité de ceux qui s’efforcent de vivre un divorce imposé avec la fidélité la plus grande possible aux rites, à la liturgie, à la REALITE sacramentelle !!!
    Tous ces pauvres naïfs qui ne parlent que de miséricorde pour les “réclamants”, ceux qui, par exemple, décident une “grève de la communion” ( les crétins …..) oublient tout simplement la NATURE et la REALITE de l’union sacramentelle réalisée dans le mariage catholique, image très CONCRETE de l’union du Christ et de son Eglise (pas de leur communauté pastorale à la noix, celle qui “fait église”, comme on fait “la fête”)

  4. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Bonsoir,
    C’est le seul discours à tenir. Malheureusement il est minoritaire dans l’Église catholique!
    A se demander si elle est toujours chrétienne?
    La seule chose qui nous reste, c’est la Prière à Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST.
    Ne nous en privons pas.
    Merci!
    JFL

  5. Un synode ou un concile peut bien voter majoritairement ou aux 2/3 en faveur d’une proposition hérétique, cela n’engage l’infaillibilité de l’Eglise que si le Pape l’entérine en vertu de la volonté du Christ de fonder son Eglise sur le Roc qu’est Pierre dont les papes sont les successeurs.
    Donc, tant que François ne confirme pas une telle proposition, elle est et restera nulle et non avenue. Et si ce Pape a la tentation de céder à son propre sentiment au détriment de la fidélité bi-millénaire de l’Eglise aux paroles du Christ, je ne doute pas un seul instant que le Saint-Esprit saura l’en empêcher d’une façon ou d’une autre !
    Et les évêques qui se réclament abusivement de lui pour introduire des changements doctrinaux ruineux, devraient s’inquiéter de leur salut éternel car Dieu leur en demandera des comptes. Je ne voudrais pas être à leur place ce jour-là…

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      Oui, si jamais l’autorité suprême était tentée par la modification, on peut raisonnablement espérer que le Fondateur de l’Eglise agirait, car, par définition, l’Eglise ne peut enseigner quelque chose de contraire à la Foi. Affaire à suivre…

      • sygiranus

        La proposition hérétique d’un Souverain Pontife (c’est arrivé… très rarement heureusement) ne peut être couverte par l’infaillibilité pontificale puisque celle-ci est dédiée à la protection de la Vérité. Les critères de proclamation sont du reste stricts (Vatican I, heureusement !) et ne seront probablement pas utilisés dans une prochaine éventualité, l’orgueil humain rendant aveugle !

  6. Melchior

    Bravo Monseigneur ! Il est réconfortant de lire de telles paroles, et de voir que l’Eglise n’est pas conduite que par des Kasper, des Maradiaga ou des Braz de Avi…
    Quant à la citation de Saint Basile Le Grand, elle sied à merveille à cette belle époque ; le pauvre cardinal Burke doit aussi la méditer bien souvent …

  7. Lyle

    Est ce que nos Evêques pensent que toutes les personnes divorcées l’ont fait de gaité de cœur…..quand je vois qu’en plus presque tous ces Evêques étaient prêts à recevoir les familles homosexuelles, qui je pense aurait eu le droit à la sainte communion….alors la….je ne dirai rien, je serai très dure.

    • sygiranus

      Là encore, au lieu de bla-blas sonores et sans fin, il vaudrait mieux remettre sur pied une pastorale du mariage rappelant à chacun ses responsabilité et le sens de son engagement, ainsi que l’aide surnaturelle que Jésus-Christ a promise à ceux qui la demanderaient et suivraient ses voies.

  8. farisien

    Ces évêques là s’en fichent complètement. Ce qui les troublent, c’est que des fidèles osent passer outre et divorcent. Donc ils leur font payer cette transgression.
    C’est un problème de pouvoir, de contrôle, pas de morale puisque ces gens se sont remariés…
    S’ils étaient libertins, ils n’auraient pas divorcé mais pris tout simplement une maîtresse…
    Puis, à force de ne plus pouvoir se confesser donc communier, finalement ils vivent en marge de l’Eglise, ces vrais adultères.
    Affaire de patrimoine sans doute. Patrimoine familial et autorité ecclésiale…
    Ce qui n’a rien à voir avec la foi chrétienne, ni avec la charité et sans parler de miséricorde.

  9. Renan

    Si je comprends de la doctrine catholique, pour y avoir de la vraie miséricorde, le pécheur doit se repentir, demander pardon et vouloir changer leur vie.
    Jésus a dit à la pècheuse: allez et ne pechez pas plus!
    La miséricorde dans la protection de quiconque qui pèche, comme aux dits remariés et aux partisans de practiques homosexuelles serait nier l’existence du péché dans ces cas.
    Ils sont des erreurs très graves!
    Il y a cette fausse «miséricorde» à l’intérieur de la tête de Kasper et associés!

    • sygiranus

      Pour bien nous comprendre entre catholiques, parlez plutôt de “pécheresse”, “pécheuse” étant déjà pris, à l’accent près, pour un tout autre sens. Ceci dit, le reste de la réflexion est tout-à-fait pertinent. La miséricorde de Dieu s’étend à ceux qui ne veulent pas rester dans le péché malgré leur faiblesse humaine. Les autres s’en écartent en persistant sans ignorance dans leur état fautif.

  10. Ecossais

    Chercher a introduire le relativisme dans le mariage chrétien est une hérésie. Cela dit dans notre diocèse de BESANCON nous sommes confronté a un scandale encore plus grave, celui des prêtres vivants plus ou moins ouvertement en concubinage. Le scandale a pris une telle ampleur que Mgr BOUILLERET ( pourtant très laxiste en matière de doctrine) a été contraint d’interdire la pratique des sacrements a un prêtre et pas n’importe lequel puisqu’il avait en charge la responsabilité du service de formation du diocèse.
    Bien sûr aucune communication du diocèse sur ce secret de polichinelle

  11. Mario

    Un catéchisme de mission de 1611 dit ceci; Qu`est-ce qu`un Chrétien qui n`a pas la connaissance de Dieu?

    Réponse: Ce n`est pas un vray Chrétien, c`est un payen et meme pire qu`un payen.

    Voila le grand problème en Occident. Les faux chrétiens, les mauvais chrétiens – sans connaissance de la doctrine minimale et toujours ouvert a toute la propagande et les manipulations médiatiques et autres. Ceci est le résultat des victoires maçonniques et socialo-communistes.

    Même la classe universitaire est une classe d`aveugles au niveau de la connaissance de la foi. Le contraire des temps anciens ou la noblesse et les universitaires connaissaient tes bien leur doctrine et pouvaient même remettre l`Église en discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *