Pelosi : de pitoyables défenseurs “catholiques”

Download PDF

L’improbable coalition des groupuscules de “catholiques” pro-avortement a tâché de donner de la voix pour couvrir le tonnerre d’éclats de rires qui a suivi l’audience “historique” de Nancy
Pelosi
au Vatican… Deux exemples entre beaucoup d’autres.
Les Catholic Democrats, un groupe ouvertement pro-avortement du Parti Démocrate a publié le 18 février un communiqué soulignant les « sujets de préoccupation communs » entre
Madame Speaker et Benoît XVI. Mais on n’y trouve pas un mot ni une allusion quant à la réprima


nde subie par Pelosi de la part du pape.
Les Catholics for Choice, un autre groupe ouvertement pro-avortement et qui n’a donc rien de catholique, a déclaré de son côté se sentir « encouragé par le dialogue important qui a eu
lieu »
entre Pelosi et Benoît XVI. Mais pas un mot ni une allusion sur la réprimande…
Commentant ces deux communiqués, la Catholic League écrit non sans humour : « Si nous étions de leur côté, nous leur aurions conseillé de s’abstenir de déclarations gênantes
pou
r leurs amis pro-avortement. Mentir est une chose, mais passer pour des imbéciles en
mentant en est une autre. Le fait incontournable c’est que le pape a remis Pelosi à sa place »
.
La seule position tenable pour un catholique – outre le fait évident de s’en tenir à un refus total et absolu de l’avortement – c’est de rappeler sur tous les tons de la gamme aux politiciens
qu
i se disent catholiques mais qui favorisent ou promeuvent l’avortement, « qu’on ne peut se
dire catholique et être pour l’avortement »
. C’est ce qu’expriment les pancartes que des jeunes manifestants catholiques exposent au regard fuyant de Nancy Pelosi dans cette photo qui
doit remonter à l’année dernière…