Pour Mgr Forte, les paragraphes rejetés l’ont été parce qu’ils ne seraient pas allés assez loin…

Download PDF

Étonnant entretien de Mgr Forte  au Vatican insider où il se confie sur le récent synode. Mgr Forte interprète les faits de la semaine dernière à sa manière.

Tout d’abord, il affirme que les pères synodaux ont “travaillé etroitement avec le pape”. Il e réjouit du résultat final du synode qui démontre que dans  tous les cas, il y avait une majorité significative, “signifiant que plus de 50% des évêques étaient d’accord”.

Sur le paragraphe relatif aux homosexuels, il rappelle que celui-ci faite référence au Magistère récent de l’Église sur la question.

Sur les deux paragraphes relatifs aux divorcés remariés, il rappelle qu’ils font écho aux deux positions qui ont émergé lors des débats. Il souligne par ailleurs que “le pape veut que nous continuions à réfléchir. Maintenant, le document final émergera du texte qui est en train d’être envoyé aux Eglises locales. La journée n’est pas encore achevée, c’est encore un travail en cours.”

Mgr Forte affirme ne pas être l’auteur du seul rapport d’étape:

Cardinal Erdo pointed to you as the author of the controversial paragraph on gay people contained in the post-discussion summary which was significantly altered in the final version. Don’t you think it was a bit imbalanced?

“I should point out that I was by no means the only brains behind the document, nor the only author I was coordinating the drafting process. There is no single author…”

 Le rapport d’étape aurait été fidèle aux débats:

But it was the most contested paragraph in the whole assembly as the debate in the circoli minori – which we read a summary of – demonstrates.

 “As far as I recall, everything that was said during the debate was reported faithfully. In any case, the final text is clear about the Church opposition to marriage being equated to same-sex unions. At the same time, however, it is welcoming and does not discriminate.”

Enfin, le rejet du paragraphe litigieux sur les homosexuels s’expliquerait plutôt parce que certains voulaient aller plus loin (!):

So why did the paragraph on gay people not get the necessary two-thirds majority?

Some may have expressed disagreement because they wanted more to be said. Or they wanted the issue to be dropped. I would like to remind you, however, that the main message to gay people is one that is central to Francis’ pontificate: communicating the faith and mercy. These are not acts of do-goodery or weakness.”

Le plus curieux est qu’à la fin de l’entretien, Mgr Forte se réfère à une expression qui a peu cours chez les partisans d’une “Église humble” : “Vicaire du Christ” (on préfère parler d’évêque de Rome…)Pour Mgr Forte, “le pape aura le dernier mot et nous serons tous d’accord sur cela. Il détient les clés et les pouvoirs qui lui ont été donnés comme Vicaire du Christ et comme Successeur de Pierre.”

 

 

 

8 comments

  1. Crespin-Jeaugeart

    Mais il a raison : sur son blog l’archevêque de Gatineau dit que le paragraphe sur les homos n’a pas été retenu parce qu’il n’allait pas assez loin – il a manqué cinq voix sur ce paragraphe quand il a manqué presque vingt voix aux deux autres paragraphes sur les divorcés.

    Personne n’a gagné, mais personne n’a perdu.

  2. Il est fort dommage d’entendre des prélats proférer de telles paroles… Cette année, la revue mensuelle /Lecture et Tradition/ a justement fait paraître un numéro faisant le bilan de Vatican II et de ses acteurs – passés comme actuels, sans oublier le pape François – cinquante ans après : http://www.chire.fr/A-191170-n-38-nouvelle-serie-juin-2014-vatican-ii-une-histoire-a-reecrire-l-etrange-pontificat-du-pape-francois.aspx . Une application qui se poursuit et se concrétise toujours davantage…

  3. Hervé Soulié

    Oui, on se doute bien que le pape Bergoglio est favorable aux thèses “révisionnistes” de l’enseignement séculaire de l’Eglise.
    Nous sommes nombreux à penser que son action à la tête de l’Eglise n’est pas bienfaisante.
    Certes, l’Esprit-Saint est réputé inspirer le choix des cardinaux du Sacré Collège.
    En temps normal, oui, mais il y a peut-être des exceptions….

    • LIBERT Pierre

      Je crois que sur ce site, il y a quelques jours, un internaute nous rappelait cette citation de saint Vincent de Lérins; “Il y a des papes que Dieu donne, d’autres il les tolère et d’autres enfin il les inflige”. Selon ce texte, nous pouvons classer François où nous voulons, mais c’est toujours Dieu qui agit. Bernanos avait raison: tout est grâce!

    • apobrod

      Homme de peu de foi!!!
      Se laisser surprendre par Dieu, reconnaître être en apprentissage, humblement, se laisser conduire dans la confiance…Très très loin des tradionnalistes, focalisés sur la “connaissance” et l’application pure et dure des écritures au monde d’aujourd’hui!!!!
      Vous ne détenez pas plus la Vérité que moi…La différence, c’est que moi, je ne me crispe sur rien, certaine de la Justice divine et de l’action de l’Esprit Saint chaque jour….
      Et si vous lâchiez prise concernant la critique et le jugement???
      Je sais, comme d’habitude, je vais être taxée d’intolérance, d’ignorance….
      Navrant!!!
      Mais je garde espoir en observant que des curés en soutane, confrontés à la réalité de paroisse, découvrant
      leurs paroissiens tels qu’ils sont (divorcés, homos…), passent du dogme pur et dur à la charité chrétienne!!!!
      Des équipes paroissiales composées d’une majorité de divorcés remariés, d’homos…ça, cela rapproche du Seigneur et donc de l’Eglise!!! Vive le Pape François envoyé par l’Esprit Saint!!!
      Que Dieu vous garde.

  4. boileau

    Les pragraphes rejetés avaient recueilli la majorité des votants mais non la majorité des deux-tiers: c’est pour cela qu’ils furent rejetés.

    Ce n’est guère rassurant pour l’avenir.

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      Affaire à suivre ! Mais même l’un des paragraphes, clairement modéré et remanié, au point d’être neutralisé a été rejeté. C’est un signe, tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *