Ranjith back to Rome?

Download PDF


Le blog de Tornielli, un des vaticanistes les plus compétents, signale que la nomination de Mgr Ranjith à Colombo (Ceylan) tarde à venir.
http://blog.ilgiornale.it/tornielli

Depuis
déjà un certain temps, Mgr Ranjith est nommé archevêque de Colombo, mais sa démission de la Congrégation pour le Culte divin et sa nomination à Colombo, qui devaient être publiées depuis quinze
jours ne l’ont pas été : c’est un gros « bras de fer » en coulisse.

Il semble que le cardinal Cañizares, préfet de la Congrégation, insiste pour différer cette nomination. Il y a plus d’une
semaine, il a dû entrer à la clinique Gemelli en raison d’une thrombophlébite. Et on comprend qu’il ne soit pas pressé de se séparer, peu après
son arrivée à Rome, de l’efficace secrétaire de ce dicastère stratégique.

Le cardinal Cañizares, ancien archevêque de Tolède (Espagne), est, comme Mgr Ranjith, sur la ligne ratzingérienne de la “réforme de la réforme” – il était d’ailleurs surnommé “il piccolo
Ratzinger”.

Parmi les rumeurs, la plus sûre semble être celle qui dit que Mgr Ranjith serait remplacé par un anglophone. L’une parle d’un Australien. Une autre, qui circule en Angleterre, avance même le nom
de Mgr Arthur Roche, évêque de Leeds, qui se voyait bien dans le rôle d’archevêque de Westminster, c’est-à-dire de chef de l’Église en Angleterre et au Pays de Galles, mais auquel le pape a
préféré Mgr Vincent Nichols, l’archevêque de Birmingham. Mais d’autres noms sont possibles.

Une nomination à suivre de près…