Royaume-Uni : Cliff Richard préfère l’euthanasie s’il devient dément

Download PDF

Le chanteur britannique Cliff Richard – et même Sir Cliff Richard, s’il vous plaît – s’est épanché lors de l’émission-culte de la 4e chaîne radio de la BBC, Woman’s Hour, en expliquant que s’il devait souffrir un jour de la maladie d’Alzheimer il avait demandé à sa sœur que cela « ne dure pas trop longtemps ».

Cliff Richard, 70 ans, est devenu célèbre dans les années 1960 en remportant l’Eurovision avec sa chanson Congratulations ; depuis il a vendu plus de 250 millions de disques dans le monde – en priorité au Royaume-Uni et dans le monde de l’ancien empire colonial britannique. C’est dire si tout le monde le connaît.

C’est donc ces dames qu’il a choisies pour faire ses confidences : il a vu sa mère malade d’Alzheimer et a trouvé « affreux » d’assister à son déclin : elle est morte 10 ans après le premier diagnostic à 87 ans, en 2007.

« Tout cela ne me hante pas mais j’en ai discuté avec ma sœur et je lui ai dit : “Si cela doit m’arriver aussi,  ne permets pas que cela dure trop longtemps – et assure-toi que je sois bien soigné, car je ne veux être un poids pour personne. Je peux vivre jusqu’à 100 ans. Cela pourrait m’arriver à 90. Ils pourraient bien autoriser l’euthanasie alors. Le plus terrible, c’est que la démence ne prend pas votre vie mais vous écarte de votre vie : on n’a plus de vie. »

Et d’expliquer que pendant les quatre dernières années de la vie de sa mère celle-ci ne le reconnaissait plus : pour lui, le deuil de sa mère a commencé à ce moment-là. « Lorsque maman mourra, expliquait-il à sa sœur, ce ne sera pas si grave car nous avons déjà pleuré la perte d’une mère. »

Est-ce une raison suffisante pour supprimer la personne si diminuée ? Cliff Richard a accrédité cette idée devant son auditoire féminin – et, quitte à bousculer l’ordre établi, il s’est dit favorable au « mariage » gay :

« Je ne vois pas pourquoi les gens gay ne devrait pas se marier. J’ai des amis, des couples de même sexe, qui ont été ensemble pendant des décennies. Alors pour eux, c’est bien un mariage, même s’ils n’appellent pas cela un mariage. Ce n’est probablement pas un mariage en tant que tel car ce que nous reconnaissons comme tel, c’est un homme et une femme qui ont des bébés. Mais ça, pour moi, ça n’a aucune forme d’importance. »

Que des gens du show-biz aient des idées aussi ramollies, on ne s’en étonnera pas. Le plus embêtant, c’est leur aura considérable : plus que les discours, c’est elle qui façonne l’« opinion ».

© leblogdejeannesmits

Réseau Riposte catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *